Le Magazine All Habs avec Fantômes du Forum

Je me présente: Habsterix

By on novembre 4, 2011 in All Habs team bios with 2 Comments

Rédigé par Habsterix, AllHabs.net

PENTICTON, BC. — Pour quelqu’un qui aime écrire, il n’y a pas de meilleur sentiment que d’être lu et ce, peu importe si les lecteurs partagent ou non votre opinion. Et pour ceux et celles qui écrivent pour le plaisir et non pour l’argent, ça devient vite une passion qui, on l’espère, est ressentie par les lecteurs.

C’est avec un grand plaisir que je me joins à une belle équipe d’écrivains ici à All Habs et j’espère pouvoir accéder au haut niveau qu’ils ont atteint. Après tout, tu ne te classes pas 11ième avec près de 45,000 abonnés sur Twitter sans contenu de bonne qualité!

Pour ceux et celles qui ne me connaissent pas, vous pouvez vous attendre à un bon mélange de chroniques provocantes, montrant souvent l’autre côté de la médaille, ainsi qu’à des textes humoristiques.

Sur la personne derrière le personnage:

Né dans les années ’60 dans les Cantons de l’Est (maintenant l’Estrie), je me rappelle que trop bien de regarder les matchs du samedi soir avec mon père, écouter René Lecavalier et Gilles Tremblay en faire la description d’une façon qui rappelle de beaux contes classiques. Ces joueurs qui sont aujourd’hui des légendes, étaient à écrire le livre des records non seulement du Canadien, mais celui de la LNH toute entière.

Jeune adolescent, je me rappelle l’excitation de voir Guy Lafleur, les cheveux dans le vent, y aller de buts spectaculaires. Je me souviens de Ken Dryden, s’appuyant sur son bâton à sa façon. Il y avait Jarvis qui gagnait toutes ses mises-en-jeu, Robinson et ses montées à l’emporte-pièce, avec ses deux compères Guy Lapointe et Serge Savard. Que dire de Bob Gainey qui, en séries contre les Islanders, jouant avec une épaule disloquée, s’est fait frapper par derrière par Bryan Trottier, se disloquant l’autre épaule… seulement pour revenir aider le Canadien à venir battre Bossy et ses Islanders. Guy Carbonneau avec son sens incroyable de l’anticipation, qui se jetait devant les tirs comme personne d’autres. J’admirais la Kids Line composé de Risebrough, Tremblay et Lambert, qui pouvaient changer l’allure d’un match avec leur effort exemplaire, leur rudesse et quelques bagarres. Chris « Knuckles » Nilan qui, s’il ne gagnait pas un combat, se reprenait dans le même match, souvent contre des joueurs beaucoup plus imposants! J’ai vécu les Jean Béliveau, Henri Richard, Yvan Cournoyer, Serge Savard, Bob Gainey et Guy Carbonneau soulever la Coupe bien haute, au bout de leurs bras meurtris, et j’ai été témoin des fantômes du Forum qui les ont aidé à remporter ces dix Coupes Stanley de mon vivant!

Au printemps de 1985, j’ai eu la chance d’assister en personne au Palais des Sports à la victoire de la Coupe Calder des Canadiens de Sherbrooke, une équipe composée entre autres de Brian Skrudland comme capitaine, avec Serge Boivert, Mike Lalor, John Kordic, Gaston Gingras ainsi que deux jeunes rappelés du junior, Stéphane Richer et Patrick Roy. Ce qu’ils ont tous en commun c’est d’avoir gradué avec le grand club la saison suivante, gagnant aussi la Coupe Stanley de 1986!

Je suis déménagé dans la vallée de l’Okanagan en Colombie-Britannique en 1992 d’où je continue à encourager le Bleu-Blanc-Rouge. Mon épouse était une partisane des Flames de Calgary lorsque je l’ai rencontrée, mais elle est devenue depuis plusieurs années maintenant, une chaude partisane du Canadien. Il en est ainsi de mes deux filles, et c’est en famille, comme je le faisais avec mon père dans le temps, que l’on a partagé les beaux moments des séries 2010.

Pourquoi Habstérix?

Astérix le Gaulois est, avec Lucky Luke, un des caractères de bandes dessinées qui a toujours su me divertir et m’apporter un sourire même dans les moments difficiles. J’aime bien les personnages et leurs rôles dans le village, et surtout l’idée qu’ils puissent tenir tête à Jules César et son Empire Romain, avec l’aide de cette fameuse potion magique. Ceux et celles qui me connaissent savent que je suis une personne qui possède un bon sens de l’humour et qui apprécie la vie et ce qu’elle apporte. Je ne prends pas l’internet au sérieux et combiné au fait que je sois un partisan du Canadien (Habs) est venu le nom Habstérix, un personnage fictif qui me permet de garder les choses légères et impersonnelles sur les babillards et les sites de hockey comme celui-ci.

Tags:

About the Author

About the Author: J.D. is a Senior writer for All Habs as well as Associate-Editor for the French version Le Magazine All Habs, while one of three Administrators of the fan forum Les Fantômes du Forum. He has created the handle Habsterix as a fictional character for the sole purpose of the internet. It is based on the cartoon Asterix of Gaule and his magic potion is his passion for the Montreal Canadiens. How old is he? His close friends will tell you that he’s so old, his back goes out more than he does! He was born when Béliveau lifted the Cup and remembers the days when seeing the Habs winning was not a wish, it was an expectation. For him, writing is a hobby, not a profession. Having moved to beautiful British Columbia in 1992 from his home town of Sherbrooke, Quebec, he started writing mostly in French to keep up his grammar, until non-bilingual BC friends pushed him into starting his own English Blog. His wife will say that he can be stubborn, but she will be the first to recognise that he has great sense of humour. He is always happy to share with you readers his point of views on different topics, and while it is expected that people won’t always agree, respect of opinions and of others is his mission statement. || J.D. est Rédacteur-Adjoint sur Le Magazine All Habs et il est un Rédacteur Principal sur le site anglophone All Habs, tout en étant un des trois Administrateurs du forum de discussion Les Fantômes du Forum. Il a créé le pseudonyme Habstérix comme caractère fictif pour l’internet. Celui-ci est basé sur Astérix de Gaule et sa potion magique est sa passion pour les Canadiens de Montréal. Lorsqu’il est né, Jean Béliveau soulevait la Coupe Stanley et il se rappelle des jours où gagner n’était pas un espoir, mais une attente. Pour lui, écrire est un passe-temps, pas une profession. Ayant déménagé dans la superbe Colombie-Britannique en 1992 en provenance de sa ville natale de Sherbrooke, Québec, il a commencé à écrire en français pour garder sa grammaire, jusqu’à ce que ses amis anglophones ne réussissent à le convaincre d’avoir son blog en anglais. Son épouse vous dira qu’il est têtu, mais elle sera la première à reconnaître son grand sens de l’humour. Il est toujours fier de partager avec vous, lecteurs et lectrices, ses points de vue sur différents sujets, et quoi que les gens ne s’entendent pas toujours sur ceux-ci, le respect des opinions et des autres est son énoncé de mission. .

Subscribe

If you enjoyed this article, subscribe now to receive more just like it.

There Are 2 Brilliant Comments

Trackback URL | Comments RSS Feed

  1. Chantal dit :

    Sois le bienvenu Habsterix !

    Au plaisir de te lire.

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top