Le Magazine All Habs avec Fantômes du Forum

Aperçu des séries: LHJMQ

By on mars 21, 2013 in Prospects with 0 Comments

Par Kathy, Rédactrice en chef adjointe, Le Magazine All Habs

MONTRÉAL, QC — La saison (écourtée) du Canadien se poursuit, alors que pour deux de leurs espoirs et beaucoup d’autres futures vedettes, les séries éliminatoires s’annoncent déjà. Voici un aperçu des huit séries qui débutent ce soir :

Halifax (1) – Saint John (16)

Martin Frk and Nathan MacKinnon of the Mooseheads.

Martin Frk et Nathan MacKinnon des Mooseheads.

Halifax a pris les rênes du pouvoir des mains des Sea Dogs cette saison, ces derniers qui se trouvent sans Jonathan Huberdeau et qui espèrent seulement pouvoir se sortir de cette série intacts. Tous les yeux seront cependant tournés vers les Mooseheads, les favoris pour remporter les grands honneurs.  Les Drouin, MacKinnon et Frk ajouteront à leur expérience des séries éliminatoires acquise l’an dernier, où notamment ils ont éliminé les Remparts de Québec après avoir perdu les trois premiers matchs de cette série.

Fin de la saison régulière
Halifax:  58-6-3-1, n’ont pas perdu en temps réglementaire lors des 17 derniers matchs.
Saint John:  23-44-1-0, quatre défaites consécutives.

Fait cocasse : Même s’il  fait partie de l’alignement des Panthers de la Floride depuis deux mois, Jonathan Huberdeau est encore le meilleur marqueur des Sea Dogs.

Baie-Comeau (2) – Sherbrooke (15)

On ne s’attendait pas à grand chose de la première saison du Phoenix de Sherbrooke. Le club travaillant, mené par le sherbrookois Alexandre Comtois et mettant en vedette le fils de l’ex-Tricolore Donald Audette, Daniel, compte aussi sur un gardien qui pourrait être la clé de cette série, Jacob Gervais-Chouinard. Pour leur part, Baie-Comeau est aussi une histoire inattendue, et leur amalgame de jeunes joueurs talentueux (Valentin Zykov, Gabryel Paquin-Boudreau) et vétérans acquis d’ailleurs (Petr Straka), menés par l’entraîneur gagnant de la Coupe Memorial 2012 (Éric Veilleux) les ont amenés au deuxième rang du classement après avoir surpris les Tigres de Victoriaville en quatre matchs lors des dernières séries éliminatoires. Une série contre le Phoenix comportera des matchs difficiles, mais on s’attend à que Baie-Comeau remporte cette série assez rapidement.

Daniel Audette with father Donald (Photo by Bernard Brault | LaPresse)

Daniel Audette avec son père Donald (Photo: Bernard Brault | LaPresse)

Fin de la saison régulière
Baie-Comeau:
  44-19-2-3, trois victoires de suite.
Sherbrooke:  21-38-3-6, ont joué pour .500 à leurs 10 derniers matchs.

Fait cocasse: Vingt-sept points séparent Baie-Comeau du premier rang détenu par Halifax.

Blainville-Boisbriand (3) – Acadie-Bathurst (14)

On s’attendait à que l’Armada lutte contre Halifax pour le premier rang, mais ils ont rencontré un peu de turbulence lors de la blessure du gardien numéro un Étienne Marcoux et la perte de Stefan Matteau aux Devils de New Jersey, en milieu de saison.  Les deux ont toutefois rejoint le club.  Le Titan, en dépit de sa position dans le classement, a tendance à se moquer des adversaires qui les prennent à la légère, et après avoir effectué plus de quinze échanges avant la date limite des transactions, a complètement changé l’allure de son équipe.  Cette série est un peu moins prévisible en termes de résultat et de durée, comme il y a bon nombre d’impondérables des deux côtés. Évidemment, comme ils se retrouvent classés troisième, l’accent sera mis sur l’Armada, qui cherchera à consolider ses prouesses dans sa deuxième saison.

Fin de la saison régulière
Blainville-Boisbriand:  41-19-2-6, ont gagné sept de leurs 10 derniers matchs.
Acadie-Bathurst:  26-35-5-2, ont joué pour .500 à leurs 10 derniers matchs.

Fait cocasse: Le meilleur marqueur du Titan, Zach O’Brien, a vu sa séquence sans pénalité se terminer récemment, lui qui compte 258 points mais seulement deux minutes de pénalité en 187 matchs en carrière dans la LHJMQ.

Rimouski Océanic (4) – Gatineau (13)

Rimouski sont un autre cas surprise, une des plus plaisantes cette saison, car ils possèdent un grand nombre de recrues et espoirs de la LNH qui ont rapporté gros en 2012-13. Ils n’ont pas été le choix favori pour plusieurs, même s’ils se sont rendus à la finale de la Coupe du Président l’an dernier.  Dans les buts, Philippe Desrosiers a fait le travail avec l’aide de Robin Gusse, qui l’a remplacé sans problème.  Pourtant, pour le club gatinois, pas moins de cinq gardiens se sont bousculés pour la position de gardien numéro un, un poste vacant depuis les matchs pré-saison.  Mais la présence de quelques vétérans et de leurs propres joueurs-clés risque de ralentir Rimouski, l’équipe jeune et talentueuse qui a dû combattre ses propres blessures, et qui a terminé la saison sans trois de ses meilleurs défenseurs.

Fin de la saison régulière
Rimouski:  41-18-3-6, ont joué pour .500 à leurs 10 derniers matchs.
Gatineau:  29-34-1-4, ont perdu huit de leur 10 derniers matchs.

Fait cocasse : Gatineau est l’équipe la plus punie de la ligue avec un peu moins de 20 minutes de pénalité par match, tandis que Rimouski est 16e dans cette catégorie.

Québec (5) – Chicoutimi (12)

Mikhail-Grigorenko-240x300

Mikhail Grigorenko des Remparts.

Les Remparts, une équipe bourrée de talent, ont connu une saison avec quelques difficultés qui les ont même vu glisser jusqu’au milieu du classement. Les séries (et le retour de Mikhail Grigorenko) permettront aux Remparts de recommencer à zéro.  Leur talent est incontestable, mais ce duel sera peut-être le meilleur indicateur de leur passion, contre un rival avec qui ils ont chaudement disputé plusieurs parties après-saison. Les Saguenéens, quant à eux, ont un mélange d’expérience et de jeunes vedettes, et la plupart d’entre-eux (incluant l’espoir du Tricolore Charles Hudon) ont fait partie de la seule équipe qui a pu contester les Sea Dogs l’an dernier et qui n’apprécient surtout pas être pris pour acquis.  Mais si le vrai Québec se présente dans cette série, ça se terminera rapidement.

Fin de la saison régulière
Québec:
  42-21-3-2, ont gagné six matchs consécutifs.
Chicoutimi:  30-31-2-5, ont joué pour .500 à leurs 10 derniers matchs.

Fait cocasse : La dernière fois que Chicoutimi a eu le dessus sur Québec fût en 2005, et David Desharnais faisait partie de l’alignement gagnant.

 

Moncton (6) – Victoriaville (11)

Philip Danault sera de retour à Victoriaville, lui qui a été le joueur le plus convoité du circuit Courteau lors de la dernière période d’échanges. Il n’est pas le seul talent à Moncton, qui font déjà confiance aux joueurs excitants comme Dmitrij Jaskin et les frères Saulnier, et les Wildcats peuvent aussi se débrouiller assez bien sur le côté défensif.  Pour les Tigres, Philippe Halley et Philippe Maillet ont pris la relève en l’absence de Danault, ce qui a permis aux Tigres de connaître une deuxième moitié de saison plus positive.  Comme leur équipe a moins de pression sur leurs épaules cette série, ça peut brasser un peu les attentes…

Fin de la saison régulière
Moncton:
  42-23-2-1, ont joué pour .500 à leurs 10 derniers matchs.
Victoriaville:  32-27-3-6, ont perdu trois matchs consécutifs.

Fait cocasse: La dernière rencontre des deux équipes en séries fût l’année 2006, où Moncton avait gagné la Coupe du Président.

Î.P.E. (7) – Val-d’Or (10)

Il est possible que cette série couvre le plus de terrain géographique dans le pays.  Ces deux équipes s’affronteront dans une série 2-3-2 qui représente deux des trois premiers pointeurs de la ligue (Duffy, Currie) ainsi que le seul compteur de 50 buts de cette saison (Mantha). Les deux équipes ont eu leurs hauts et leurs bas, mais le Rocket a terminé sa saison en force tandis que Val-d’Or a connu beaucoup plus de difficulté en croisant la ligne d’arrivée.

Fin de la saison régulière
Î.P.E.:
  41-23-3-1, ont gagné six matchs consécutifs.
Val-d’Or:  35-27-0-6, ont perdu six matchs consécutifs.

Fait cocasse: Si Mantha n’avait pas marqué son 50e but cette saison, ça aurait été la première fois de l’histoire de la LHJMQ que personne ne l’aurait fait.

Rouyn-Noranda (8) – Drummondville (9)

Dû à la proximité de leurs positions respectives dans le classement et le fait que les forces et les faiblesses des deux équipes entrent directement en conflit, cette série s’annonce comme la seule qui a la capacité de finir en sept matchs. Les Huskies ont commencé cette saison en feu, menés par leurs buteurs Jean-Sébastien Dea et Sven Andrighetto, tandis que Drummondville a connu une meilleure deuxième moitié de saison, allouant moins de 100 buts après la fin de la dernière période d’échanges. Les deux équipes ont connu des affrontements émotifs pendant la saison régulière, incluant des remontées spectaculaires, ce qui peut signifier que le vainqueur de cette série est assuré de le faire de façon dramatique.

Drummondville's Olivier Archambault.

Olivier Archambault.

Fin de la saison régulière
Rouyn-Noranda:  40-24-1-3, ont gagné cinq matchs consécutifs.
Drummondville:  38-26-2-2, ont gagné sept de leurs 10 derniers matchs.

Fait cocasse: Ces deux équipes se sont affrontées en séries éliminatoires une seule fois, une autre série chaudement disputée en sept matchs et mettant en vedette l’ex-Canadien Mathieu Carle (Rouyn) et deux espoirs actuels, Frédéric St-Denis et Gabriel Dumont (Drummondville). L’entraîneur-chef des Voltigeurs, Mario Duhamel, était entraîneur-adjoint à Rouyn à l’époque. Un autre espoir du CH participera à cette serie, Olivier Archambault.

Tags: , , , , , ,

About the Author

About the Author: czechtacular (aka Kathy) is the former follower of a single team, whose interests still are and will always be number one in her book (she is the Managing Editor of All HABS, after all!) but making the jump to junior hockey in 2005 has resulted in, well, quite frankly, a mess that no one will ever be able to understand all at once. A former student of photography, history and communications, she has been to games of the NHL, AHL, QMJHL, CIS, LHJAAAQ, LNAH, and even the NWHL, and definitely doesn't intend on stopping there. .

Subscribe

If you enjoyed this article, subscribe now to receive more just like it.

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top