Le Magazine All Habs avec Fantômes du Forum

CH : Identifier le coupable

By on octobre 21, 2011 in Nouvelles sur les Canadiens with 4 Comments

par Chantal, AllHabs.net

Members of the Montreal Canadiens are introduced during ceremonies prior to the game against the Calgary Flames during the NHL game at the Bell Centre on October 13, 2011 in Montreal, Quebec, Canada. The Flames defeated the Canadiens 4-1. (Photo by Richard Wolowicz/Getty Images)

MONTRÉAL, QC — Ça grogne dans la métropole. Bien que la saison soit encore jeune, certains partisans ont déjà perdu patience. Maintenant, on cherche un coupable.

On blâme la défensive, l’attaque, le gardien, les unités spéciales, l’entraîneur, le Directeur Général, le propriétaire, et les partisans qui se plaignent des défaites.

La Défensive.

L’excuse facile, c’est d’affirmer qu’elle manque d’expérience. C’est vrai. Par contre, ça ne signifie pas pour autant qu’elle n’a pas de talent, ou qu’elle ne peut pas accomplir son boulot. Puisque PK Subban est actuellement le meilleur défenseur de la brigade et qu’il connait un début de saison atroce, on a l’impression qu’ils sont tous mauvais. Pourtant, Emelin semble trouver ses repères tranquillement. On le sent plus à l’aise, et plus impliqué physiquement. Idem pour Diaz, qui semble aussi prendre du galon. Curieusement, ça semble plus laborieux pour les vétérans. Gorges n’a pas encore retrouvé son coup de patin, et Gill met du temps à se mettre en marche. Ce dernier a d’ailleurs remercié les partisans des Penguins via un montage vidéo présenté en première période hier soir. La foule l’a salué, mais disons que son 1000e match ne passera pas à l’histoire.

L’attaque.

Quoi ? Quelle attaque ? Le Canadien a marqué 13 buts en 6 rencontres. Vu ainsi, ça ne semble pas si mal. Par contre, il faut noter que 10 de ses buts sont survenus en 2 matchs, contre les Jets et l’Avalanche. Manque de constance, disons. Le CH, sans être une équipe spectaculaire, n’est tout de même pas dépourvue de talent. L’équipe possède plusieurs bons éléments à l’attaque, du moins, en théorie. Sur le plan individuel, plusieurs d’entre eux ont connu des bons matchs; Plekanec, Pacioretty, Eller, et même Moen. En unité, ils semblent désorganisés. La relance se fait difficilement, les joueurs se retrouvent souvent emprisonnés dans leur zone et il n’y a aucune cohésion. Si le Canadien a bien paru contre les Sabres, s’en fut tout autrement contre les Penguins.

Le Gardien.

Carey Price n’a pas été sans faille, mais il n’a pas été terrible non plus. Il a pris le blâme lorsqu’il a accordé quelques mauvais buts, et ça arrivera toujours. Ceci dit, lorsque ses avants et ses défenseurs multiplient les cafouillages dans sa zone et ne lui offrent aucun support offensif, ça devient difficile de gagner. Lui lancer la pierre pour les déboires du CH en début de saison serait une erreur.

Les Unités Spéciales.

Quelle horreur. L’avantage d’un homme est 2 en 25 et le CH n’a toujours pas marqué à 5 contre 4 cette saison. Les deux buts comptés en avantage numérique l’ont été à 5 contre 3 et 4 contre 3. Comme le jeu d’ensemble de l’équipe, l’avantage numérique paraît passif. Il suffit pour les adversaires d’être le moindrement agressifs sur le porteur de la rondelle et voilà, la menace sera éteinte. Le personnel d’entraineurs semble incapable de trouver les bonnes combinaisons, et puisqu’ils s’entêtent à positionner un tireur et un passeur à la pointe au lieu de deux tireurs afin de donner plus d’options aux hommes sur la glace, on se retrouve avec des fiascos tel que Plekanec et Kostitsyn en arrière. Le désavantage numérique n’est pas catastrophique, mais à 84% d’efficacité, il y a place à l’amélioration.

L’Entraineur.

S’il y a quelqu’un qui est pointé du doigt ces jours-ci, c’est bien lui. Son système semble déplaire à plusieurs partisans et je fais partie de ceux-là. Ce que je ne comprends pas, c’est pourquoi Jacques Martin force ses joueurs à s’adapter à son système au lieu d’adapter son système à ses joueurs. Il clame préconiser un style de jeu basé sur le contrôle de la rondelle et la vitesse. Il demande à ses attaquants de se replier profondément dans leur zone afin de supporter les défenseurs et relancer l’attaque. Impossible de maximiser la vitesse de tes attaquants s’ils font du sur place dans leur zone en tentant de prendre possession de la rondelle. M’enfin. Plus que tout, l’équipe est très passive. Il n’y a pas beaucoup d’échec-avant, aucune créativité et si le CH a une avance dans le match, aussi minime soit-elle, le mot d’ordre demeure de resserrer la défensive. C’est un jeu dangereux et le CH s’est fait prendre à plus d’une reprise. Le manque de créativité est criant lorsque les trios sont changés à toutes les 3 minutes. Difficile de créer une chimie lorsque tu changes de partenaire aussi souvent et par conséquent, on observe beaucoup de jeu individuel.

Le Directeur Général.

Facile de lui reprocher les insuccès du CH, mais dans les faits, il a les mains liées pour le moment. Pour reprendre son expression, le toit coule mais cette fois-ci, il n’a pas les moyens de le réparer. Je pourrais faire la nomenclature de ses signatures et mouvements de personnel mais ce ne serait pas constructif. Difficile aussi de savoir ce qu’il pense de tout ça puisqu’au 7e étage, c’est l’Omerta. Pierre Gauthier n’a pas le profil d’un homme qui panique rapidement, ni d’un administrateur particulièrement proactif. Laissez passer la tempête et préconiser le statut quo sera probablement sa solution pour l’instant.

Le Propriétaire.

Le propriétaire occupe maintenant aussi le poste de Président. Le personnel hockey et administratif est sous sa gouverne. De son propre aveu, du moins jusqu’à tout récemment, il a placé toute sa confiance en les hommes présents et les laisse gérer la situation. Si ça change, on le saura assez vite.

Les Partisans.

Le hockey est un sport émotif. Les gens vont se plaindre lorsque l’équipe ne performe pas, et je n’y vois aucun problème. Ces mêmes gens seront les premiers à louanger l’équipe après une superbe victoire. Ainsi va la vie du partisan. Là où ça m’agace, ce sont les partisans qui se plaignent des partisans qui se plaignent. Ironique, non ? Personne n’est un mauvais fan s’il est déçu après une défaite. Montréal peut compter sur un bassin de partisans passionnés, et passionnants. C’est un atout, non un handicap, et chacun a droit à son opinion. Les succès ou insuccès du Canadien de Montréal ne dépendent pas de l’attitude des partisans.

Finalement, qui est le coupable ?

Quelques notes :

Scott Gomez subira un examen par résonance magnétique aujourd’hui pour sa blessure au haut du corps. Pas nécessairement une bonne nouvelle, dépendant des résultats.

Andrei Markov passera une autre semaine en Floride en compagnie du Docteur Andrews afin de poursuivre sa réhabilitation.

Voici les trios, encore changés, à l’entraînement ce matin, ainsi que les unités d’avantage numérique. Le Projet Tomas Plekanec à la pointe reprend du service…

CammalleriPlekanecGionta

Pacioretty DesharnaisCole

MoenEllerKostitsyn

PalushajEngqvistDarche

À la ligne bleue

GorgesSubban

GillDiaz

EmelinSpacek

Weber  7e défenseur

Avantage numérique

Darche CammalleriGiontaSubban et Plekanec à la pointe.

Kostitsyn DesharnaisPaciorettyDiaz et Weber à la pointe.

Le CH reçoit les Maple Leafs de Toronto samedi soir, au Centre Bell.

Tags: ,

About the Author

About the Author: Rick is the Editor-in-Chief, lead contributor, and owner of the All Habs network of websites. His mission is to build a community of Canadiens fans who are informed, engaged and connected. He is the vision behind all four sites within the network - All Habs, Habs Tweetup, We Are Canadiens, and The Montreal Forum - and is responsible for the design and layout of each. In concert with the strong belief that "Habs fans are everywhere!", Rick is pleased that people use All Habs as a conduit to find and connect with other Habs fans worldwide. He is also proud that Habs Tweetups have allowed fans to meet in person and develop long lasting friendships. .

Subscribe

If you enjoyed this article, subscribe now to receive more just like it.

There Are 4 Brilliant Comments

Trackback URL | Comments RSS Feed

  1. Stevo dit :

    Bien dit. La réalité dans le hockey est que si le vent tourne pas, ça va être le coach qui va payer le prix, la question est, combien de temps est-ce qu’on va lui donner pour essayer de remettre l’équipe sur la bonne voie.
    13 buts en 6 matchs? Assez bon pour être 25ieme dans la ligue l’an passer malheureusement..

  2. Habsterix dit :

    Bravo Chantal, bien dit. Le Canadien n’a pas besoin de tout détruire et reconstruire. Un simple changement d’entraîneur-chef et possiblement l’ajout d’un peu de muscle pourrait faire toute la différence, voir sauver la saison.

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top