Le Magazine All Habs avec Fantômes du Forum

CH: Ils veulent rester, mais à quel point?

par Alexandra Philibert, AllHabs.net

MONTRÉAL, QC — Plus le 27 février se rapproche, plus l’on entend les joueurs dirent à quel point ils désirent rester avec l’équipe. Le contexte est le même lorsqu’une saison s’achève et que le joueur doit signer un contrat. Andrei Kostistyn se retrouve entre les deux.

Andrei Kostitsyn

Bernard Brault/La Presse

Ayant signé une prolongation de contrat de seulement un an la saison dernière, le numéro 46 deviendra joueur automne à la fin de la présente campagne. D’autant plus qu’il fait partie de rumeurs incessantes à l’approche de la date limite de transactions.

Andrei Kostistyn ne s’est pas gêné au cours des dernières semaines pour réitérer sa position quant à sa volonté de rester avec le Canadien.

Lorsqu’on fait un survol des dernières années du Club, il n’est pas rare d’avoir entendu cette affirmation de la bouche de divers athlètes. Il est drôle toutefois de constater que la plupart des joueurs qui l’ont affirmé ne sont plus dans les rangs du Canadien.

Il y a quelques années, on parlait de ce joueur comme un prochain capitaine potentiel, et une partie prenante du noyau autour duquel le Tricolore devait se construire. Grand défenseur de 6 pieds et 4 pouces, Mike Komisarek  se démarquait par son jeu robuste et sa force. Qualifié par les journalistes comme un des joueurs les plus sympathiques de la LNH, son contrat échouait au terme de la saison 2008-2009.

Si tout semblait bien augurer pour une prolongation de contrat et que le numéro 8 disait vouloir plus que tout rester avec la Sainte-Flanelle, le tout s’est soldé d’une façon assez différente. Devenu joueur autonome le 1er juillet 2009, il a finalement signé avec une autre équipe que le Canadien… Signant avec l’ennemi, les Maple Leafs de Toronto, il s’est mis à dos la plupart des partisans.

Un peu plus proche de nous, il y a eu aussi l’an dernier Roman Hamrlik. Se plaisant à Montréal, il se disait prêt à accepter une réduction de salaire pour pouvoir rester avec le Canadien. Le défenseur tchèque n’a finalement pas signé avec le club, non pas pour une question d’argent, mais bien parce qu’il demandait deux ans de contrat et que l’équipe ne lui en offrait qu’une. Il a finalement signé une entente de deux ans avec les Capitals de Washington.

Nous pourrions aussi nommer Sheldon Souray qui en 2007 a choisi les Oilers d’Edmonton plutôt que Montréal. James Wisnewski qui aurait pu rester avec le tricolore, mais ces derniers pour une question de budget, et un choix de confiance envers Markov l’ont laissé partir. Ne parlons même pas de Mike Cammalleri. Pour sa part, Hall Gill, qui vient tout juste d’être échangé, serait grandement resté ici pour finir sa carrière, mais le trop-plein de défenseurs à Montréal, et la valeur de ce dernier aura fait en sorte que l’équipe l’a échangé la semaine dernière.

Dans un tout autre ordre d’idées, il y a tout de même des joueurs qui ont affirmé vouloir rester ici et pour qui cela a fonctionné. Le dernier en liste est Josh Gorges, il a souvent évité de parler contrat avec les journalistes pour ne pas causer de distraction, mais a toujours parlé de son désir de faire partie de l’équipe à long terme. Le Canadien s’est assuré de garder ses services en plein milieu de saison. Il est fort à parier que ce sera de même pour Carey Price.

Tout cela pour dire que dans le  cas d’Andrei Kostistyn, il est flatteur de savoir que le joueur veut à tout prix rester parmi nous, mais n’oublions pas que ce genre de parole n’est pas promesse. La seule chose qui nous reste à faire, c’est d’attendre de voir ce qui se passera d’ici l’heure limite des transactions le 27  février prochain, et s’il est toujours parmi nous par la suite, ce sera de voir ce que l’organisation voudra faire dans son cas.

Si Gretzky fut échangé un jour, plus personne n’est intouchable.

Tags: , , , , , , ,

About the Author

About the Author: Étudiante en communication, Alexandra aime les mots, la vie, mais surtout le hockey. Amoureuse du sport, elle a trouvé sa voie en communication par une émission "Making of" du hockey du Samedi Soir à RDS. Alexe ne cesse d'analyser et de s'informer, elle tente par tout les moyens d'en apprendre plus pour mieux maîtriser la matière. Elle espère un jour oeuvrer dans le monde journalistique sportif où à quelque chose qui s'y rattache. Enjouée, et amoureuse de la vie, elle se fait un plaisir de remercier les gens qui l'aident à s'épanouir. Intègre, et fidèle à elle-même, elle cherchera toujours à se dépasser. Le Canadien est son équipe, mais jamais elle ne s'abstiendra de les varloper s'il le faut. Alexandra studies communication. She loves life, enjoys writing and has a passion for hockey. A connoisseur of sports, she decided to pursue a career in communication after watching a program about the making of a Saturday night hockey broadcast on RDS. Alexandra applies her healthy curiosity and analytical skills when researching and writing about any topic. She hopes one day to be a sports journalist or work in a field related to sports. Cheerful and optimistic, Alexandra remains thankful to all those who help her flourish and encourage her to pursue her dreams. Integrity, loyalty and hard work are her hallmarks and wich allow her do the right thing and surpass her own high expectations of herself. While the Habs are her team, Alexandra will not be shy criticizing the home team - when deserved! .

Subscribe

If you enjoyed this article, subscribe now to receive more just like it.

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top