Le Magazine All Habs avec Fantômes du Forum

CH vs Sens : La pression sera sur Price, encore

By on avril 30, 2013 in En Vedette with 0 Comments

par Simon Servant, Rédacteur, Le Magazine All Habs

ST-EUSTACHE, QC — Depuis le début de cette saison écourtée, en janvier, tous les amateurs de hockey n’attendaient qu’une seule chose : ce moment précis où la danse du printemps allait se mettre en branle.

Du côté du tricolore, les séries étaient déjà acquises depuis un bon bout de temps, mais il aura fallu attendre au dernier match de saison régulière afin de connaître leur rang et leur adversaire pour cette première ronde.

Ce seront finalement les Sénateurs d’Ottawa qui disputeront la victoire aux hommes de Michel Therrien. C’est la première fois que les deux équipes s’affrontent en séries depuis le retour de la formation en 1992 et voici mon analyse des forces en présence.

Canons contre tire-pois?

Au premier coup d’œil, on peut tout de suite remarquer à quel point ce duel est inégal sur le plan offensif. Le Canadien possède la troisième meilleure offensive de la LNH tandis que les Sénateurs détiennent la pire attaque de toutes les équipes présentes en séries éliminatoires.

Claus Andersen | Getty

Claus Andersen | Getty

Le CH a huit marqueurs de 10 buts ou plus, 10 marqueurs de 25 points et une profondeur qui pourrait faire rougir plusieurs équipes de la ligue puisque ses trois premiers trios contribuent régulièrement à ses succès. Le support de la défensive, en deuxième vague, devra également poursuivre sur sa lancée. Les défenseurs du bleu-blanc-rouge ont enregistré pas moins de 124 points cette saison et ils devront en récolter quelques-uns afin d’enlever la pression sur les attaquants.

Ottawa a pour sa part quatre marqueurs de 10 buts ou plus et seulement quatre marqueurs de 25 points, mais il ne faut surtout pas oublier les pertes de Jason Spezza, Milan Michalek et Erik Karlsson. Comme les deux derniers sont de retour, je me permets de dire que les dés sont un peu « pipés », car l’attaque des Sens est légèrement plus dangereuse que ce que les statistiques semblent avancer. Il faudra aussi surveiller le capitaine Daniel Alfredsson, qui en donne toujours beaucoup en séries éliminatoires.

Avantage : Montréal

La capitale fortifiée

Si l’attaque d’Ottawa est plus timide, sa défensive a le mérite d’être très hermétique et difficile à pénétrer. L’équipe de la capitale canadienne n’a accordé qu’à peine plus de deux buts par match (2.08) et n’a pas l’habitude de s’effondrer lorsqu’elle a les devants après deux. Les hommes de Paul MacLean ont une reluisante fiche de 19-1-1 en pareille situation.

Toutefois, même si les Sénateurs sont avares de buts, ils accordent beaucoup de lancers au filet. En moyenne 31.3 par match, ce qui est bon pour le 23e rang de la LNH. Alors que le Canadien lance en moyenne 30.6 fois par match (9e rang), il faudra que les vétérans Sergei Gonchar et Chris Phillips prennent les bouchées doubles et que les jeunes loups, Erik Karlsson, Jared Cowen et Patrick Wiercioch, ne subissent pas trop la pression des séries.

À Montréal, depuis la blessure d’Alexei Emelin, la défensive connaît des ratés et avait retrouvé ses bonnes vieilles habitudes de l’année dernière. Même si l’équipe possède des valeurs sûres comme P.K. Subban ou Andrei Markov, Josh Gorges et Francis Bouillon ont été surtaxés lors des dernières semaines. Les quelques jours de repos ne feront pas de tort et la dimension physique apportée par Jarred Tinordi sera aussi très bénéfique au tricolore, qui avait une des meilleures équipes défensives de la ligue avant les quelques accrochages des dernières semaines.

Avantage : Ottawa

Quel Carey se présentera?

Dès son arrivée à Ottawa, Craig Anderson a prouvé qu’il avait l’étoffe d’un gardien numéro un et malgré sa vilaine blessure, cette saison, il détient des statistiques impressionnantes. En séries, il a souvent fait face à des barrages de tirs, mais est toujours parvenu à tenir les siens dans le match. Lorsqu’il est devant le filet, on sait que ce ne sera pas un match facile et l’opportunisme sera très important.

Bruce Bennett | Getty

Bruce Bennett | Getty

Dans le cas de Carey Price, il a connu une excellente saison jusqu’à l’effondrement collectif des derniers matchs. Les partisans du Canadien sont divisés et certains n’ont pas confiance en Price jugeant qu’il est trop inconstant et pas assez fort mentalement. Il n’aura pas le choix de l’être puisque tout reposera sur ses épaules.

Il est logique d’affirmer qu’on s’attend à une série défensive qui va se jouer le long des bandes et devant le filet, mais il ne faut surtout pas oublier que les Sens trônent au premier rang de la LNH au chapitre des lancers par match (33.1). Si le numéro 31 devait se faire surprendre et accorder quelques buts faibles, cette série pourrait prendre une tournure vinaigrée pour la Sainte-Flanelle.

D’un autre côté, le fait de voir un Price confiant et en pleine possession de ses moyens ne peut que rendre les joueurs devant lui meilleurs. Une défensive qui sera moins nerveuse et une offensive qui osera prendre des risques. Quand ton gardien va, tout va en séries éliminatoires.

Avantage : Ottawa

Et pour le reste?

Les unités spéciales auront évidemment un gros impact dans cette série puisqu’il est possible qu’il n’y ait pas d’avalanche de buts tout au long de cette confrontation. Le CH a le 5e meilleur avantage numérique de la LNH, mais il se butera au meilleur désavantage numérique de la ligue. Le retour de Karlsson aidera la cause des Sénateurs en attaque à cinq, mais si le désavantage numérique de la formation montréalaise joue comme il l’a fait avant le petit creux de fin de saison, ce sera dur de marquer.

Avantage : Égalité

On pourrait croire que Michel Therrien est un entraîneur-chef plus expérimenté que Paul MacLean, car il s’est rendu en finale de la Coupe Stanley avec les Penguins, en 2008, mais ce serait d’oublier que l’instructeur des Sénateurs s’est rendu trois fois dans cette même finale en tant qu’adjoint à Mike Babcock (une fois à Anaheim et deux à Détroit). Les deux pilotes ont un bon système et sont d’excellents motivateurs.

Avantage : Égalité

L’expérience dans cette valse du printemps est non-négligeable et les glorieux peuvent compter sur cinq joueurs ayant remporté la Coupe Stanley contre un seul chez leur adversaire. Les deux équipes ont bon nombre de joueurs qui en seront à leur baptême de feu jeudi et la nervosité sera la même pour toutes les recrues qui sauteront sur la glace. Pour ce que ça vaut, tous les joueurs du CH ont joué un total de 662 matchs éliminatoires contre 642 pour les joueurs des Sens. Encore une fois, pour ce que ça vaut…

Avantage : Montréal

La prédiction

Selon mes analyses, je devrais donner un léger avantage aux Sénateurs, mais je vais aller à contresens. Parce que l’avantage de la glace aura une importance capitale dans cette série, parce que je crois fermement que l’offensive et le contrôle du disque triomphent toujours contre les systèmes défensifs et parce que j’ai confiance que Carey Price va lever son jeu d’un cran dès jeudi et saura rivaliser avec Anderson.

Ma prédiction : Montréal en 6 parties.

Tags: , , , , , , , , , , , ,

About the Author

About the Author: Étudiant en communication à l'Université de Montréal, Simon est un passionné de sports qui rêve de devenir journaliste sportif. Souvent reconnu pour ses opinions tranchées, il peut aussi faire preuve de logique et d'objectivité. Maniaque de hockey, il a toujours son mot à dire sur son équipe favorite : Les Canadiens de Montréal et n'hésite pas pour analyser ce qui se passe dans l'équipe. De plus, Simon est aussi journaliste accrédité à la couverture de l'Armada de Blainville-Boisbriand, dans la LHJMQ // Communications student at the University of Montreal, Simon is passionate about every sport and dreams of becoming a sports journalist one day. Often known for his strong opinions, he can also be logical and objective. Hockey maniac, he always has something to say about his favorite team : The Montreal Canadiens and doesn't hesitate to analyze what's happening with the team. Also, Simon is covering as a journalist the Blainville-Boisbriand Armada team in the QMJHL. .

Subscribe

If you enjoyed this article, subscribe now to receive more just like it.

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top