Le Magazine All Habs avec Fantômes du Forum

David Desharnais a prouvé sa valeur

By on novembre 21, 2011 in En Vedette with 1 Comment

par Roby St-Gelais, AllHabs.net

SAGUENAY, QC. – Depuis le début de la saison, David Desharnais fait couler beaucoup d’encre pour ses performances sur la patinoire dans l’uniforme du Canadien. Celui qui a travaillé d’arrache-pied pour obtenir un poste régulier dans la LNH est maintenant un élément indispensable aux succès de la formation montréalaise. Et comment!

(Photo par Richard Wolowicz/Getty Images)

Le petit joueur de centre de cinq pieds sept pouces a récolté trois buts et ajouté neuf mentions d’aides, pour 12 points, en 20 rencontres cette saison, en plus de cumuler 10 minutes de pénalité. Mais au-delà des points, Desharnais est une constante menace sur la patinoire par sa vision de jeu incroyable et son éthique de travail hors pair.

Si son talent n’a jamais fait de doute, c’est néanmoins sa petite taille qui a joué contre lui depuis le début de sa carrière. Le stéréotype qu’entretiennent les dirigeants professionnels à l’égard des joueurs moins grands que la moyenne a forcé le Québécois à redoubler d’ardeur pour prouver sa réelle valeur.

Ce qu’il a accompli à merveille.

Desharnais est l’exemple parfait que la détermination est le meilleur outil pour arriver à ses fins. Écarté par les 30 équipes du circuit Bettman lors de ses années d’éligibilité au repêchage amateur, Desharnais a gravi les échelons un à un pour finalement réaliser son rêve d’évoluer parmi les meilleurs joueurs au monde.

À 25 ans, le natif de Québec s’est donc enfin taillé une place au sein de l’alignement du Canadien après un passage de quatre ans dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) avec les Saguenéens de Chicoutimi et de trois ans et demi dans la Ligue de la Côte-Est (ECHL) à Cincinnati, et dans la Ligue américaine, à Hamilton.

Une carrière junior exceptionnelle

Choix de deuxième ronde, 20e au total, des Saguenéens lors de la séance de sélection du hockey junior québécois de 2003, le petit général – tel était son surnom lorsqu’il évoluait à Chicoutimi – a cumulé un impressionnant total de 374 points (126 buts, 248 passes) en 262 matchs au sein de l’équipe chicoutimienne avec laquelle il a eu l’occasion d’arborer le «C» sur son uniforme.

Il a connu sa campagne la plus fructueuse en 2005-2006 où les Saguenéens ont établi plusieurs nouvelles marques d’équipe en plus de conclure l’année parmi les trois meilleurs clubs de la LHJMQ. Cette année-là, Desharnais a inscrit 33 filets et 85 aides, pour 118 points, en seulement 63 joutes.

(Photo par SteveDeschenes.com)

Ce que peu de gens savent, c’est que durant une bonne portion de son séjour au pays des Bleuets, Desharnais a pivoté un trio avec Maxime Boisclair et Stanislav Lascek, qui ne sont jamais parvenus à trouver refuge au hockey professionnel nord-américain. Deux joueurs qui ont profité pleinement des prouesses offensives du – désormais – centre du Canadien pour engraisser leurs fiches personnelles.

Le fait qu’ils n’aient pas percé véritablement prouve à quel point Desharnais pouvait être bon pour ces deux attaquants, le premier d’origine haïtienne, le second d’origine slovaque.

« Quand un joueur de centre fait de très bons ailiers autour de lui et que plus tard, on se rend compte que ces joueurs-là n’ont pas de grandes carrières, il faut se poser des questions à propos du joueur de centre », disait Richard Martel, son entraîneur de l’époque chez les Saguenéens, l’an dernier à Fanatique.ca.

Desharnais a en effet cette faculté de bien faire paraître ses coéquipiers. On le voit depuis le début de l’année avec le Canadien ; il orchestre parfois des attaques où ses collègues n’ont qu’à pousser la rondelle dans le filet adverse. Tommy Tremblay, qui a joué en compagnie de David en 2006-2007 lors de sa dernière saison junior, en a eu la preuve.

Tremblay, un attaquant dont le style était davantage axé sur la défensive, n’avait pas marqué après une vingtaine de parties jusqu’à ce que Martel jumèle ce dernier à l’ancien capitaine des Sags.

« Richard Martel m’avait dit : “La seule chose que tu as à faire c’est de foncer au filet le bâton sur la glace, le reste Dave [David] s’en occupera!”… J’ai marqué mon premier but quelques matchs plus tard, alors que j’étais retourné sur la troisième unité », écrivait Tremblay sur L’Écho de la Tuque, le 10 novembre dernier.

Dans une autre classe

Partout où il est passé, le représentant de la Vieille Capitale a dominé. L’année qui a suivi sa dernière chez les juniors a été formidable pour Desharnais, qui a pulvérisé ses adversaires en amassant 106 points en 68 rencontres pour terminer au premier rang des marqueurs de la ECHL alors qu’il portait les couleurs de Cincinnati, équipe affiliée au Tricolore. Son plus proche poursuivant n’avait alors pu faire mieux que 91 points. Il a ensuite aidé les siens à remporter le championnat des séries.

« […] Quand il a terminé premier compteur dans la ECHL, il s’est rendu compte que peu importe les coéquipiers, il allait les faire fonctionner », ajoutait son ancien coach.

(Photo par The Hockey News)

Le scénario s’est répété dans la LAH, même si une adaptation plus importante a dû être nécessaire. Malgré tout, à sa saison recrue avec les Bulldogs, il a compilé 58 points, dont 24 buts, en  77 présences dans l’alignement.

« Au niveau junior, il était vraiment une coche au-dessus de tout le monde sans vraiment donner son maximum à chaque présence. Il s’est aperçu rapidement dans la Ligue américaine que ça prenait

un peu plus et il s’est ajusté. Il est exceptionnel avec la rondelle, sa vision du jeu et son maniement de rondelles sont extraordinaires », assurait Martel.

L’explosion s’est ensuite produite. Rappelé une première fois par le Canadien en 2009-2010 après un reluisant début de saison – durant laquelle il terminera avec 78 points en 60 duels -, il sera rétrogradé six matchs plus tard. Mais quelques mois ensuite, il recevait un appel final de Pierre Gauthier après avoir produit 45 points en 35 sorties en lever de rideau de 2010-2011.

Un appel que Gauthier n’a sûrement jamais regretté, puisqu’il lui a consenti un contrat de deux ans l’été dernier suite à une récolte de 22 points en 43 parties de David…

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , ,

About the Author

About the Author: Rick is the Editor-in-Chief, lead contributor, and owner of the All Habs network of websites. His mission is to build a community of Canadiens fans who are informed, engaged and connected. He is the vision behind all four sites within the network - All Habs, Habs Tweetup, We Are Canadiens, and The Montreal Forum - and is responsible for the design and layout of each. In concert with the strong belief that "Habs fans are everywhere!", Rick is pleased that people use All Habs as a conduit to find and connect with other Habs fans worldwide. He is also proud that Habs Tweetups have allowed fans to meet in person and develop long lasting friendships. .

Subscribe

If you enjoyed this article, subscribe now to receive more just like it.

There is 1 Brilliant Comment

Trackback URL | Comments RSS Feed

  1. Habsterix dit :

    Jusqu’ici cette saison et surtout depuis qu’on le fait jouer avec de bons éléments offensifs, Desharnais en surprend plus d’un, dont moi. Pas facile pour lui lorsque le CH affronte les Bruins ou les Flyers, mais il n’a pas froid aux yeux.

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top