Le Magazine All Habs avec Fantômes du Forum

Désastre en Californie!

By on octobre 22, 2017 in Revue de Matchs with 0 Comments

Montreal Canadiens left wing Max Pacioretty, left, shoots the puck as Anaheim Ducks defenseman Francois Beauchemin dives to try to stop it during the third period of an NHL hockey game, Friday, Oct. 20, 2017, in Anaheim, Calif. The Ducks won 6-2. (AP Photo/Mark J. Terrill)

par Pierrick Cusson, Chroniqueur, Le Magazine All Habs

Montréal, QC. — Le Canadien est revenu bredouille de son séjour de trois matchs sur la cote-ouest américaine ne récoltant aucun point sur une possibilité de six. Il va s’en dire que sa chauffe dans les chaumières québécoises, et que la machine à rumeur est bel et bien mise en marche! Après s’être attardé sur Alex Galchenyuk en début de semaine, voici que c’est maintenant le directeur-gérant Marc Bergevin qui est visé par des rumeurs de congédiements. Pire encore certains médias évoquent un scandale hors glace impliquant le Canadien qui ferait en sorte de mettre un terme à l’association entre Bergevin, et l’équipe montréalaise.

La défensive s’écroule

Après un match catastrophique lors du 2e match de la saison disputé à Washington, la défensive du Canadien avait démontré des signes encourageants lors de son retour au centre Bell. Malgré des revers face au Black Hawks de Chicago, et aux Maple Leafs de Toronto la tenue de la défensive s’était améliorée de beaucoup. Tellement qu’avec un peu plus de chance le Canadien aurait mérité un meilleur sort, et ainsi remporté la victoire lors de ces deux rencontres. Ceci étant dit, c’est un retour à la case départ qui semble s’être déroulé en sol californien. Jeff Petry, Karl Alzner, Joe Morrow, Jordie Benn, et Brandon Davidson ont tous simplement été horribles pour ne pas dire atroce. La défensive menée par Carey Price aura accordé 16 buts soit une moyenne de plus de 5 buts par matchs. Ceci est une chose tout à fait inacceptable, et encore moins excusable. Avec des résultats aussi alarmant, et tranchant, il est clair que l’équipe dirigée par Claude Julien ne pourra aspirer à de meilleurs résultats si elle ne s’améliore pas. Carey Price reconnu pour son calme olympien à  pour une rare fois depuis le début de sa carrière fait montrer son mécontentement lors du dernier match en fracassant son bâton contre le poteau de son filet après que celui-ci est accordé un autre but. L’équation est simple depuis 8 matchs. Si Carey Price n’est pas étincellent les chances de victoires sont nulles. La défensive devra trouver une solution pour mieux protéger le devant du filet de son joueur vedette.

Je persiste à croire qu’Andreï Markov n’aurait pas été la solution. Cependant plusieurs joueurs devront commencer à se regarder dans le miroir en commençant par Jeff Petry qui est tout simplement méconnaissable depuis le début de la saison. Que dire de Joe Morrow qui n’a tout simplement pas sa place dans la LNH.

Décidément les paroles dites par Marc Bergevin avant l’ouverture du camp d’entraînement concernant sa défensive améliorée semblent vouloir le rattraper, et tôt ou tard le directeur-gérant au style flamboyant devra répondre de ces actions.

Le capitaine doit se lever

Encore une fois, l’attaque du Canadien a éprouvé plusieurs ratés en offensives ne marquant que 5 buts en trois rencontres. Jonathan Drouin demeure la pierre angulaire, mais pour le reste de l’équipe tout semble difficile. Charles Hudon est toujours en quête de son premier but de la saison tout comme son coéquipier Arturri Lehkonen.

L’une des principales raisons pour lesquelles la troupe de Claude Julien croupie dans les bas-fonds  du classement est la performance du capitaine Max Pacioretty. Ce dernier n’a récolté que 8 buts, et 17 points à ces 35 dernières rencontres. Ceci incluant les six rencontres éliminatoires face au Rangers de New York en avril dernier. Avec un temps d’utilisation avoisinant les 20 minutes par matchs depuis le début de la saison (19:45) il est lieu de se demander qu’est-ce que l’entraineur-chef devra faire de plus pour donner les outils à son joueur vedette pour se sortir de cette léthargie. Pacioretty dont les qualités de meneur ont été remise en question plus d’une fois devra plus que jamais trouver une façon de se relancer sans quoi plus rien ne justifiera son utilisation en outrance de la part de Claude Julien.

Un S.O.S à Laval

Le Canadien ne devrait-il pas procéder à un ou plusieurs rappels en provenance de son club-école à Laval? Nikita Scherbak pour un fait déjà flèche de tous bois, et trône au sommet des pointeurs de son équipe. Jakub Jerabek continue d’ajouter des points en défense et relance à merveille l’attaque. De plus, il y a Daniel Carr qui semble s’être finalement remis en marche après un camp d’entraînement atroce ou il était tout simplement invisible. Nous pouvons aussi ajouter les options que représentent Chris Terry, Nicolas Deslauriers et Brett Lurnout qui joue de l’excellent hockey.

En terminant, le Canadien devra retrouver le sentier de la victoire rapidement, et devra accumuler les victoires ainsi que les chiffres dans la colonne des points sans quoi une exclusion des séries pourrait se faire beaucoup plus rapidement qu’anticipé.

Tags: , , , , , , , ,

About the Author

About the Author: .

Subscribe

If you enjoyed this article, subscribe now to receive more just like it.

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Top