Le Magazine All Habs avec Fantômes du Forum

Est-ce que Michel Therrien est parmi l’élite ?

By on août 30, 2015 in En Vedette with 0 Comments

Par J.D. Lagrange, Rédacteur en Chef Adjoint, Le Magazine All Habs

TherrienFlambeau

L’analyste du réseau ESPN Rob Vollman a créé tout un remous la semaine dernière parmi les partisans des Canadiens lorsqu’il a qualifié Michel Therrien comme étant l’un des meilleurs entraîneurs-chefs de la LNH. L’étude de Vollman a eu pour but de faire la corrélation entre le salaire des entraîneurs les mieux payé et les résultats qui en suivent.

PENTICTON, C.-B. – Dans des circonstances normales, les partisans seraient ravis d’avoir l’un des leurs nommé parmi les meilleurs de la ligue. Les partisans sont, pour la plupart, contents que P.K. Subban ait remporté le trophée Norris. Ils sont fiers et se vantent de non seulement avoir le meilleur gardien, mais le meilleur joueur de la LNH en Carey Price. Ils sont contents que Marc Bergevin soit reconnu comme l’un des bons DG de la ligue et que Max Pacioretty soit un des meilleurs ailiers de la LNH.

Alors pourquoi la révolte, l’indignité, à la mention de Therrien parmi les bons entraîneurs ? Serait-ce possible que ce soit parce ces gens ont réclamé haut et fort, depuis qu’il fût embauché par Bergevin, qu’il n’aurait pas dû être l’homme de leur choix ? Est-ce possible que certains ne peuvent donner crédit à quelqu’un parce que ce serait une admission qu’ils avaient tort tout ce temps ?

Les critiques de Therrien réclament qu’il étouffe la créativité offensive, se basant sur des statistiques avancées pour justifier leurs moyens. Pourtant, plusieurs de ces gens encensaient Jacques Martin comme étant un bon entraîneur. Le plus bizarre dans tout ça est que le système de Martin était d’avoir un joueur en échec-avant et de se replier à cinq devant son filet. Therrien y va avec deux joueurs en échec-avant et encourage la longue passe, utilisant mieux l’atout majeur de l’équipe : sa vitesse.

Est-ce que Therrien devrait être reconnu coupable pour ne pas avoir plus de canons offensifs ? À part Max Pacioretty et possiblement Alex Galchenyuk, Therrien n’a pas de talent d’élite en attaque, et il n’a pas eu un seul joueur dans le top 20 des marqueurs de la LNH depuis qu’il est revenu à Montréal.

De plus, la défensive de Therrien a été à peu près moyenne depuis le lockout. À part Subban, même Andrei Markov n’est plus le joueur qu’il était. Les autres… disons qu’ils ne se sont pas encore développés.

Les critiques sont rapides à créditer les succès de Therrien sur Carey Price et savez-vous quoi ? Il s’agit d’un point valide. Cependant, est-ce que ces mêmes personnes réclament que les Pingouins ne seraient pas où ils sont sans Sidney Crosby et/ou Evgeni Malkin ? Ne pense-t-ils pas que Mike Babcock n’aurait pas connu autant de succès sans Niklas Lindstrom, Pavel Datsyuk et/ou Henrik Zetterberg ? Est-ce que Joel Quenneville serait perçu comme un aussi bon entraîneur sans Jonathan Toews, Patrick Kane et/ou Duncan Keith jouant 30 minutes par match ?

La réalité est que tous les entraîneurs ayant connu du succès ont un ou quelques joueurs clés sur lesquelles ils se fient, et Therrien n’est pas différent sauf que le siens est un gardien de buts. Il ne peut se fier à son offensive, et il ne peut se fier à une défensive étanche avec des gars qui peuvent jouer 30 minutes. Son gardien est son meilleur atout. Jacques Demers était un bon entraîneur et combien se fiait-il sur Patrick Roy ?

J’ai aimé voir Marc Bergevin remettre les journalistes à leur place lorsqu’on l’a questionné sur le style de jeu de l’équipe, le qualifiant d’un style défensif. Que vous soyez d’accord ou non, Bergevin a raison de remettre les pendules à l’heure. La vérité est que le Canadien ne joue pas un style plus défensif que d’autres équipes ayant du succès. Si vous avez regardé le Lightning en séries, ils revenaient tous dans leur zone. Comme l’a dit Bergevin, ils possédaient plus de talent en attaque et n’importe qui peut admettre cela.

En fait, il est ironique de voir que les Blackhawks ont marqué 229 buts la saison dernière, avec tout le punch en attaque qu’ils possèdent, contrairement aux 221 buts pour le Canadien. Il s’agit d’une différence de huit (8) petits buts sur une saison de 82 matchs. Pourtant, parle-t-on de Chicago comme une équipe défensive ? Réclament-ils que Quenneville étouffe la créativité offensive de son équipe ? Non, ils pensent qu’il est un excellent entraîneur ! Voyez-vous la différence ?

Comme Bergevin l’a fait remarquer, quelques joueurs ont connu une mauvaise saison, comme P-A Parenteau et Brandon Prust. L’avantage numérique n’a rien foutu, au point que les partisans sur Twitter voulaient que le Canadien refuse les punitions de l’adversaire !

Qu’a fait Bergevin ? Il s’est débarrassé de Parenteau, il a échangé Prust pour un gars plus offensif en Zack Kassian et il a engagé Craig Ramsay pour aider l’offensive et l’avantage numérique ! Il a aussi mis sous contrat Alexander Semin à rabais, un gars qui possède un talent offensif fou mais dont la motivation est souvent comme celle de l’ancien bien-aimé Alex Kovalev.

Il s’est aussi assure que les entraîneurs pourraient compter sur un défenseur top-4 en signant Jeff Petry, un gars qui a bien fait depuis qu’ils en ont fait l’acquisition. Il a reconnu les besoins de l’entraîneur en défensive. Il a reconnu le besoin d’aider l’entraîneur avec des joueurs plus offensifs. Il a reconnu que l’avantage numérique avait besoin d’aide.

Jetons maintenant un coup d’oeil à la fiche de Michel Therrien :

TherrienRecord

N’oublions pas qu’il a pris une équipe qui avait terminée dernière dans la conférence de l’est, et 28e sur 30 équipes au classement général. Avec l’aide de Bergevin et de son équipe, Therrien a aidé à ramener la fierté de porter le chandail, terminant deuxième dans la conférence en 2012-13 avec 63 points en 48 parties, quatrième (100 points) en 2013-14 et deuxième (110 points) en 2014-15.

Il ne parle peut-être pas le meilleur Anglais (ou français par moments). Il a peut-être des amis dans les médias. Il semble parfois arrogant pour certains. Mais lorsque vous regardez la fiche de l’équipe depuis qu’on lui a donné une deuxième chance, si vous regardez combien les joueurs semblent heureux dans le vestiaire, il serait surprenant de voir Therrien ailleurs pour un bout de temps alors critiques, veuillez prendre un grand respire, avalez votre fierté pour un moment, et admettez comme je l’ai fait que peut-être, vous aviez tort de réclamer que Therrien n’était pas le bon homme pour l’emploi.

Go Habs Go!!!

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , ,

About the Author

About the Author: J.D. is a Senior writer for All Habs as well as Associate-Editor for the French version Le Magazine All Habs, while one of three Administrators of the fan forum Les Fantômes du Forum. He has created the handle Habsterix as a fictional character for the sole purpose of the internet. It is based on the cartoon Asterix of Gaule and his magic potion is his passion for the Montreal Canadiens. How old is he? His close friends will tell you that he’s so old, his back goes out more than he does! He was born when Béliveau lifted the Cup and remembers the days when seeing the Habs winning was not a wish, it was an expectation. For him, writing is a hobby, not a profession. Having moved to beautiful British Columbia in 1992 from his home town of Sherbrooke, Quebec, he started writing mostly in French to keep up his grammar, until non-bilingual BC friends pushed him into starting his own English Blog. His wife will say that he can be stubborn, but she will be the first to recognise that he has great sense of humour. He is always happy to share with you readers his point of views on different topics, and while it is expected that people won’t always agree, respect of opinions and of others is his mission statement. || J.D. est Rédacteur-Adjoint sur Le Magazine All Habs et il est un Rédacteur Principal sur le site anglophone All Habs, tout en étant un des trois Administrateurs du forum de discussion Les Fantômes du Forum. Il a créé le pseudonyme Habstérix comme caractère fictif pour l’internet. Celui-ci est basé sur Astérix de Gaule et sa potion magique est sa passion pour les Canadiens de Montréal. Lorsqu’il est né, Jean Béliveau soulevait la Coupe Stanley et il se rappelle des jours où gagner n’était pas un espoir, mais une attente. Pour lui, écrire est un passe-temps, pas une profession. Ayant déménagé dans la superbe Colombie-Britannique en 1992 en provenance de sa ville natale de Sherbrooke, Québec, il a commencé à écrire en français pour garder sa grammaire, jusqu’à ce que ses amis anglophones ne réussissent à le convaincre d’avoir son blog en anglais. Son épouse vous dira qu’il est têtu, mais elle sera la première à reconnaître son grand sens de l’humour. Il est toujours fier de partager avec vous, lecteurs et lectrices, ses points de vue sur différents sujets, et quoi que les gens ne s’entendent pas toujours sur ceux-ci, le respect des opinions et des autres est son énoncé de mission. .

Subscribe

If you enjoyed this article, subscribe now to receive more just like it.

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top