Le Magazine All Habs avec Fantômes du Forum

Finalement un bilan positif pour Trevor Timmins?

By on novembre 26, 2011 in En Vedette with 2 Comments

par Simon Servant, AllHabs.net

Saint-Eustache, QC. — Bonjour à tous les lecteurs et lectrices de All Habs.

Vendredi, le Canadien a perdu 3 à 1 aux mains des Flyers et leur joueur vedette, Claude Giroux. Le nom de Giroux était sur toutes les lèvres chez les partisans du tricolore, on digère mal la décision de Trevor Timmins d’avoir sélectionné le défenseur David Fischer à ses dépends.

Photo: Bernard Brault, La Presse

 

Depuis plusieurs années, la plupart des partisans du CH demandent le congédiement de Trevor Timmins mais en regardant l’alignement de la Sainte-Flanelle, cette année, je me pose la question suivante :

Est-ce qu’on peut finalement dresser un bilan positif du travail de Trevor Timmins?

Trevor Timmins est né le 5 juillet 1968, à Almonte en Ontario. Il est un gradué du programme d’éducation physique de l’Université Queen’s et possède une maîtrise en administration des affaires et une autre en administration sportive.

En 1992, il débute sa carrière dans la LNH avec les Sénateurs d’Ottawa, où il rencontrera André Savard, Pierre Gauthier et Jacques Martin. De 1999 à 2002, il sera directeur des opérations hockey chez les Sénateurs avant de se joindre au Canadien pour la saison 2002-2003. Il rejoindra André Savard, à ce moment directeur-général du CH depuis 2000.

Il est présentement dépisteur en chef et responsable du développement des jeunes. C’est là que mon évaluation commence, avec le repêchage de 2003.

De 2003 à 2006, un bilan mitigé??

On dit souvent que le succès de ton repêchage passe par tes trois premières rondes car c’est pendant ces rondes que les joueurs au talent offensif et plus naturel se font repêcher. Or, on a reproché à Timmins de faire quelques mauvaises sélections dans les premières rondes des différents repêchages mais il a toujours su trouver de belles prises en fin de repêchage.

En 2003, le Canadien avait Dion Phaneuf dans sa mire avant de le voir prendre la direction de Calgary, au 9e échelon. Au 10e rang, Timmins sélectionne Andrei Kostitsyn, qui est un talent naturel malgré ses problèmes épileptiques et qu’il n’ait pas joué beaucoup de rencontres dans la ligue élite russe.

À ce moment, je me suis posé plusieurs questions. Pourquoi opter pour un joueur ayant quelques problèmes de santé? Aussi talentueux soit-il. Pourquoi choisir un joueur que les dépisteurs n’ont presque pas vu jouer aux dépends d’un Zach Parise, qui avait été excellent pendant la saison et le championnat junior? Ça, c’est sans nommer les Jeff Carter, Ryan Getzlaf, Mike Richards, Corey Perry ou Ryan Kesler. Notons que la première ronde de l’année 2003 est une des meilleures de l’histoire de la LNH. Je vais quand même donner le bénéfice du doute à Timmins, puisque Kostityn aurait pu sortir avant le 10e rang si ça n’avait pas été de sa maladie.

Dans les rondes 7 et 8, des joueurs comme Joe Pavelski, Tobias Enstrom ou Dustin Byfuglien se sont avérés de vrais vols mais Timmins aussi a sorti un lapin de son chapeau en repêchant Jaroslav Halak en 9e ronde. Halak allait devenir une pièce maîtresse des succès du CH, avant son départ pour St-Louis. Maxim Lapierre et Ryan O’Byrne auront aussi joué pour le Canadien.

2004 est aussi une année moyenne pour le repêchage du Canadien. Après être passé à côté d’un autre centre offensif droitier, Travis Zajac (20e) et d’un ailier de puissance, Wojtek Wolski (21e), Timmins repêche Kyle Chipchura qui est reconnu pour son leadership mais pas pour ses qualités offensives. Il ne sera jamais en mesure de se tailler un poste régulier dans la LNH.

Timmins repêchera en 3e ronde Alexei Emelin. Le défenseur a décidé d’évoluer dans la KHL pour une bonne partie de sa jeune carrière avant de passer à l’ouest, en 2011. On peut dire que ça aura pris du temps avant qu’on puisse le voir à l’œuvre mais, étant donné que le CH effectuera peut-être quelques changements l’an prochain, il démontre de belles choses et pourrait être un joueur régulier.

Timmins trouvera aussi le moyen de repêcher Mikhail Grabovski en 5e ronde, un joueur talentueux qui malheureusement ne se développera pas à Montréal. Le potentiel était là, peut-être pas l’ardeur au travail. Il fera aussi une autre belle prise en 9e ronde, Mark Streit. Streit faisait partie du fameux « triangle des Bermudes », sur l’avantage numérique, en compagnie de Markov et Kovalev. On a décidé de le laisser aller alors qu’il souhaitait rester à Montréal comme défenseur.

Je considère 2005 comme un bon repêchage mais, encore une fois, c’est le développement de ces jeunes qui a toujours fait défaut alors que les Latendresse (2e ronde), D’Agostini (6e) et Sergei Kostitsyn (7e) se sont développés ailleurs que dans l’uniforme du bleu-blanc-rouge. Le choix que l’on n’attendait pas, Carey Price (5e total), est devenu le joueur le plus important de l’équipe.

J’avoue que j’ai été déçu de voir le Canadien repêcher Carey Price. Je voulais qu’on repêche Luc Bourdon ou Marc Staal, des défenseurs, parce qu’il y avait plusieurs bons attaquants au repêchage de 2006, dont Claude Giroux.

Alors qu’on reprochait à Timmins d’avoir fait sa pire erreur en 2003, il descend plus bas en se laissant berner par son dépisteur au Minnesota, Pat Westrum, qui est toujours dans la formation d’ailleurs…

Claude Giroux était un talent naturel en plus de jouer un rôle important à chaque match. Le genre de joueur qui n’est pas ébranlé quand ça brasse mais, surtout, qui peut transporter l’offensive sur ses épaules. Quand j’y repense, j’en pleure presqu’encore en boule sous la douche.

2007 à 2011, un avenir prometteur?

Photo courtoisie de canadiens.com

L’année 2007 est un très bon repêchage pour Timmins. Dans les trois premières rondes, il sélectionne Ryan McDonagh, Max Pacioretty, P.K. Subban, Olivier Fortier et Yannick Weber. Plusieurs critiquaient la sélection de McDonagh et le fait qu’il ait levé le nez sur David Perron mais, avec un peu de patience, on se rend compte à quel point McDonagh aurait pu être utile au CH en plus de voir Pacioretty et Subban devenir des rouages importants à l’équipe. Fortier a un développement plus difficile mais Weber est un défenseur régulier et plutôt fiable.

Étant dépourvu d’un premier choix en 2008, Timmins sélectionne Danny Kristo, tard en 2e ronde. Kristo est un joueur talentueux qui me fait penser à Patrice Bergeron, encore faut-il qu’il participe aux camps des recrues du Canadien… C’est le seul joueur de ce repêchage du CH qui aura une chance de jouer dans la LNH, selon moi.

Pour 2009, 2010 et 2011, c’est encore tôt pour se prononcer. On se donne normalement 3 ou 4 ans avant d’évaluer correctement un repêchage, quelques fois, ça va jusqu’à 5 ans. De ce que l’on a pu voir dans les rangs juniors, à Hamilton et aux différents camps de développement du CH, l’avenir s’annonce prometteur.

Plusieurs jeunes joueurs démontrent de belles aptitudes et ce, autant chez les choix de premières rondes que dans les rondes plus lointaines. 2009 nous a donné Louis Leblanc, qui joue du bon hockey à Hamilton, tout comme Alexander Avtsin, à qui on aurait promis un essai chez le grand club avant la fin de l’année. De plus, plusieurs ont apprécié la fougue de Gabriel Dumont, choix de 5e ronde.

Jarred Tinordi, Morgan Ellis et l’impressionnant Brendan Gallagher forment les meilleurs espoirs en 2010. Tinordi pourrait être un digne remplaçant d’ Hal Gill. Ellis possède un certain talent offensif pour un défenseur et Gallagher, la coqueluche du dernier camp, a assurément assez de talent pour évoluer sur les deux premiers trios.

L’été passé, Timmins a repêché Nathan Beaulieu, qui aurait dû sortir avant le 17e échelon. Le défenseur prendra de l’expérience avec les champions en titre de la Coupe Memorial, les Sea Dogs, et améliorera quelques facettes de son jeu. Il pourrait prendre le même temps que Subban avant d’entrer dans la formation. Je le compare un peu à Cam Fowler, des Ducks d’Anaheim.

Olivier Archambault et Daniel Pribyl pourraient devenir deux cartes cachées du repêchage. Les deux jeunes de 18 ans possèdent de belles aptitudes et de bonnes mains. Deviendront-ils des vols?? Seul le temps nous le dira.

Ça passe ou ça casse pour Timmins

J’ai été sévère avec Trevor Timmins par le passé mais en regardant attentivement les choix des dernières saisons, je pense que les deux prochaines années seront déterminantes pour lui car quelques vétérans quitteront peut-être le Canadien au terme de leurs contrats.

De plus, ses contacts (Jacques Martin et Pierre Gauthier) commencent à avoir de moins en moins de capital de sympathie auprès des partisans. Si le CH n’est pas en mesure de voir dans son alignement une certaine relève, je pense qu’il sera grand temps de faire le ménage dans les bureaux.

Quel bilan dressez-vous sur le travail de Trevor Timmins? Pensez-vous que l’avenir est rose chez le Canadien? Merci d’avoir pris le temps de lire mon article et bonne fin de journée.

Related reading:

NHL Entry Draft, Not for Amateurs

Drafting players: Who really does it better

Tags: , , , , , ,

About the Author

About the Author: Étudiant en communication à l'Université de Montréal, Simon est un passionné de sports qui rêve de devenir journaliste sportif. Souvent reconnu pour ses opinions tranchées, il peut aussi faire preuve de logique et d'objectivité. Maniaque de hockey, il a toujours son mot à dire sur son équipe favorite : Les Canadiens de Montréal et n'hésite pas pour analyser ce qui se passe dans l'équipe. De plus, Simon est aussi journaliste accrédité à la couverture de l'Armada de Blainville-Boisbriand, dans la LHJMQ // Communications student at the University of Montreal, Simon is passionate about every sport and dreams of becoming a sports journalist one day. Often known for his strong opinions, he can also be logical and objective. Hockey maniac, he always has something to say about his favorite team : The Montreal Canadiens and doesn't hesitate to analyze what's happening with the team. Also, Simon is covering as a journalist the Blainville-Boisbriand Armada team in the QMJHL. .

Subscribe

If you enjoyed this article, subscribe now to receive more just like it.

There Are 2 Brilliant Comments

Trackback URL | Comments RSS Feed

  1. Chantal dit :

    Au final, on peut accuser Timmins de tous les torts, mais il n’est pas responsable des lacunes du CH au niveau du personnel.

    Une très grande majorité de ses choix évoluent dans la ligue nationale, dont plusieurs sous d’autres cieux. Comme tu dis, c’est au niveau du développement de ces joueurs que le CH fait défaut.

    Je pense que son bilan sera très positif dans quelques années, si les joueurs dans la pipeline sont développés adéquatement.

    Très bon texte !

  2. SimonServant dit :

    Lors du repêchage de 2006, je n’avais plus aucun respect pour Timmins mais, petit à petit, je vois de bons joueurs avec l’équipe et je l’apprécie un peu plus.

    Certes, il y a encore des choix qui me choquent par moment mais je trouve que la relève est belle.

    C’est toujours ça chez le CH, un développement défaillant, des joueurs qui sont mal utilisés ou dont on demande de faire des choses pour lesquelles ils n’ont pas été repêchés.

    C’est évident que tant que la direction actuelle sera en place, le changement de garde sera de plus en plus lent à se faire mais j’ai confiance que si on choisit un entraîneur plus offensif avec une expérience avec les jeunes (Mon choix demeure MacTavish), le CH pourrait devenir une équipe dangereuse.

    J’ai pour mon dire que les attaquants que tu repêches doivent avoir comme priorité du talent offensif. Pour les défenseurs, ce n’est pas grave. Des joueurs défensifs, il y en a toujours sur le marché des agents libres, c’est comme ça que tu les amènes dans ton équipe, pas en les repêchant…

    Merci de ton commentaire

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top