Le Magazine All Habs avec Fantômes du Forum

Glorieux Souvenirs: Les Adieux au Forum

By on avril 30, 2012 in Partisan with 0 Comments

par EffieAllHabs.net – traduit par Karine

MONTRÉAL, QC. – La soirée avait débuté normalement jusqu’à ce qu’il reçoive « l’appel ».

Il était 17:45 quand son cousin lui offrit, le 11 mars 1996, un billet pour la partie. Il n’arrivait pas à le croire. Il avait un billet pour la partie la plus convoitée de l’année.

De l’année? Enfin, c’est peu dire.

Il allait voir les Canadiens de Montréal affronter les Stars de Dallas dans le cadre de la dernière partie de la LNH jamais présentée au Forum de Montréal.

Son anniversaire était le jour suivant et George venait tout juste de recevoir l’ultime cadeau d’anniversaire. Lui aussi pourrait dire « adieu » au Forum, la Mecque du hockey en Amérique du Nord.

Il était heureux!

Dans les vingt minutes suivant l’appel, il rejoignit son cousin au Forum, une camera vidéo à la main.

L’atmosphère était tout aussi électrique que lors d’une septième partie de la Coupe Stanley.

À sa surprise, il était assis dans les rouges, au sud de la section en « u », et à ses côtés se trouvaient Ken Dryden et sa femme, de même que « Big M » Frank Mahovlich et sa conjointe.

Que d’émotions! Quelles sont les chances de se retrouver aux côtés de deux membres du Temple de la renommée?

Au fur et à mesure que la soirée avançait, Ken Dryden et Frank Mahovlich se faisaient offrir des boissons de la part de fans les entourant. Dryden refusa, mais « Big ‘M’ » accepta un soda au gingembre!

Oui, un soda au gingembre!

George a plus tard appris que les Canadiens de Montréal avaient stratégiquement fait asseoir d’anciens grands joueurs dans le Forum afin que les fans puissent avoir l’opportunité d’interagir avec eux.

Tout simplement formidable!

La partie eut les résultats escomptés. Montréal gagna 4-1 et Andrei Kovalenko marqua le dernier but au Forum de Montréal. « The Russian Tank », comme l’appelait ses coéquipiers, gagna finalement une place honorable dans l’histoire des Canadiens.

À la fin de la partie, George sortit sa camera vidéo et filma les cérémonies de fermeture en entier. Au début, il avait peur qu’un portier lui demande de l’éteindre, mais il comprit rapidement que le spectacle se passait sur la glace et que personne ne le remarquerait.

Il réalisa que nul autre ne faisait de cérémonies comme les Canadiens de Montréal, sauf la Maison de Windsor.

Ils ont vu le tapis rouge être déroulé en un grand carré, Dick Irvin portant un tuxedo et ensuite, un par un, tous les grands du Canadien présentés à mesure que les applaudissements devenaient de plus en plus forts.

Même Vladislav Tretiak a été présenté sous un tonnerre d’applaudissements!

Cependant, la plus grande ovation fut gardée pour le Rocket, Maurice Richard.

Le présentateur a tenté de reprendre le contrôle plusieurs fois, mais les fans ne lui en laissaient pas la chance. Plus de 11 minutes se sont écoulées, minutes pendant lesquelles les fans ont applaudi sans relâche.

Le Rocket apparut à l’écran, remerciant tout le monde, demandant à la foule d’arrêter et ensuite, il se mit à pleurer, les chants devenant plus bruyants, encore et encore.

Ce fut à ce moment qu’Elmer Lach et qu’Émile Bouchard prirent les mains de Richard pour les lever dans les airs.

Mais ce n’était pas assez pour faire arrêter la foule!

Peu de gens présents au Forum cette nuit-là eurent la chance de voir Rocket Richard jouer du temps de sa carrière. Pourtant, des générations de fans des Canadiens réalisèrent qu’il était pour eux ce que Babe Ruth est au baseball et ils le démontrèrent avec le plus grand des respects.

Le flambeau cérémonial a ensuite fait son entrée. Bouchard, le capitaine le plus âgé toujours vivant, débuta la procession à l’intérieur de la chambre des Canadiens. Il regarda l’ensemble des visages et l’inscription tirée du célèbre poème « Au champ d’honneur » (In Flanders Fields) figurait derrière sa tête :

courtesy of The Canadian Press

« To you from failing hands we throw the torch be yours to hold it high. »

« Nos bras meurtris vous tendent le flambeau à vous toujours de le porter bien haut. »

Bouchard le donna à Richard et le flambeau passa de capitaine en capitaine; de Jean Beliveau, à Henri Richard, à Yvan Cournoyer, à Serge Savard et à Bob Gainey qui surprit tout le monde dans le bâtiment en le donnant à Guy Carbonneau, ce dernier s’étant douché et ayant enlevé son chandail des Stars de Dallas afin de le recevoir.

Guy le passa enfin au capitaine Pierre Turgeon.

À ce moment-là, Turgeon guida l’équipe autour de la glace du Forum dans un cortège habituellement réservé pour la Coupe Stanley.

canadiens.nhl.com

Ceci était le dernier adieu de l’équipe en place, des grands du hockey et de tous les esprits qui habitaient le célèbre Forum de Montréal.

Pendant et après cette partie, tout le monde recherchait des souvenirs tangibles et c’est alors que George attrapa le virus qu’est la passion de collectionner les objets. Son premier achat fut un livre commémoratif, une casquette et le programme de cette soirée.

Une semaine plus tard, il acheta un banc blanc du Forum de Montréal.

Au fil des ans, il acquit des chandails du Canadien signés par Guy Lafleur, Henri Richard, Maurice Richard, Jean Beliveau, Gump Worsley et Saku Koivu, des reproductions autographiées par Larry Robinson, Bob Gainey, Carey Price (lors de sa première partie) et plusieurs autres.

George a même eut la chance d’acquérir un banc du Forum de Montréal, section des rouges.

Si vous possédez un banc de la section des bleus, il le veut!

« Dans cet amphithéâtre, les Canadiens ont signé plus de 1 500 gains, compté plus de 10 000 buts en plus d’être le domicile du Tricolore pour 22 conquêtes de la coupe Stanley. »
(ourhistory.canadiens.com)

George est le président d’AHEPA Canada, un organisme philanthropique à but non lucratif qui compte plusieurs bureaux à travers le monde et dont la mission est de promouvoir l’hellénisme, la philanthropie et l’éducation. Il travaille pour Randstad Canada à titre de gestionnaire de comptes stratégiques senior. Il est aussi mon frère.

Tags: , , , , , , , ,

About the Author

About the Author: Habs fan and graduated in french literature, karineprogress has a passion for english to french translation. Currently translating for the All Habs Magazine, she believes writing is a gift everyone should have access to. Fan du Canadien et diplômée en littérature française, karineprogress se passionne pour la traduction de l'anglais au français. Actuellement traductrice pour le All Habs Magazine, elle croit que l'écriture est un don qui devrait être accessible à tous. .

Subscribe

If you enjoyed this article, subscribe now to receive more just like it.

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top