Le Magazine All Habs avec Fantômes du Forum

Greg Pateryn comble un besoin chez les Canadiens de Montréal

By on mars 16, 2015 in En Vedette, Ignore with 0 Comments

par Michael Ham-Fan, Chroniqueur, Le Magazine All Habs

greg pateryn

(Photo by Pierre-Paul Poulin / Le Journal de Montréal / Agence QMI)

 

MONTREAL, QC. – Greg Pateryn comble un besoin dans la défensive des Canadiens de Montréal. En pleine confiance, Pateryn amène un aspect de robustesse et de stabilité en zone défensive. Il est un défenseur de style défensif, l’un des seuls de l’organisation.

Pateryn performe très bien depuis son dernier rappel. Lors de ses premières expériences dans la LNH, la saison passée et au début de cette présente saison, Pateryn a démontré des signes de nervosité, ce qui l’empêchait de jouer son style qui prône la constance. En fait, je trouve que Pateryn s’est senti plus confortable et jouait du très bon hockey lorsque les Canadiens ont fait l’acquisition de Jeff Petry, ce qui a conséquemment, forcé les Canadiens à renvoyer Pateryn à Hamilton.

Je crois, sincèrement, que Pateryn a dépassé Jarred Tinordi dans son développement et dans son statut dans l’organisation des Canadiens. Comparé à l’ancien choix de première ronde, Pateryn démontre plus de stabilité et une meilleure vision du jeu.

Greg Pateryn, un choix de cinquième ronde en 2008 des Maple Leafs de Toronto, a été échangé de Toronto à Montréal avec un choix de deuxième ronde pour l’attaquant Mikhail Grabovski des Canadiens. Le défenseur de 6 pieds 2 pouces était, à ce temps, identifié comme un projet à long terme.

Près de sept ans plus tard, Greg Pateryn est maintenant prêt à tenter sa chance de faire la LNH. L’analyste de renom Pierre McGuire de NBC a décrit le style de jeu de Pateryn, sur les ondes de TSN 690, comme suit :

« Greg Pateryn est un pilier en défensive et il peut amener de la stabilité à la ligue bleue »

McGuire, étant un ancien dépisteur, connait très bien les équipes de hockey du niveau universitaire. Pateryn ayant joué pendant quatre ans avec l’équipe de l’Université du Michigan. Il a, précédemment, prédit avec justesse le sort de plusieurs défenseurs venant des rangs collégiaux américains. Notamment, il a prédis que Torrey Krug serait un défenseur offensif qui va faire sa place dans la LNH avant que les Bruins ne le signent à un contrat d’agent libre.

De ce que j’ai vu de Pateryn avec les Canadiens et avec les Bulldogs, j’ai tendance à être d’accord avec Pierre McGuire. Pateryn est à son meilleur lorsqu’il joue avec confiance dans la zone défensive, ce qui rend son jeu très calme et ce qui lui permet de prendre les bonnes décisions. Il a la vision du jeu pour faire le jeu le plus simple et il est aussi un très difficile à battre en entrée de zone.

Il a démontré dans son court séjour avec les Canadiens qu’il était capable de distribuer des mises en échec percutantes au niveau de la LNH. Il n’est pas le patineur le plus rapide, mais pour le style de jeu qu’il pratique, ses talents de patineur sont suffisants.

Dans les ligues inférieures, Greg Pateryn a démontré qu’il était tout de même capable de produire de l’offensive, lui qui possède un tir puissant. Lors de la saison passée, avec les Bulldogs de Hamilton, Greg Pateryn a marqué 15 buts et a ajouté 19 passes en 68 matchs, menant les défenseurs de son équipe en buts et en points. Tout de même impressionnant pour un défenseur dont je n’arrête pas de qualifier de stable et défensif. Il faut préciser qu’il était utilisé à profusion en avantage numérique à Hamilton.

Sur notre site affilié le Bulldogs Hockey Report, nous avons qualifié Pateryn de « joueur le plus constant de son équipe en 2013-2014 » et nous lui avons donné une côte de « A » pour sa saison. Suivant sa bonne saison, Pateryn a signé un nouveau contrat de deux ans avec les Canadiens de Montréal.

Je crois, personnellement, qu’il serait primordial de donner une vraie chance à Pateryn de prouver ce qu’il peut faire au niveau de la LNH avant de décider de son futur avec l’équipe. Sa situation me rappelle un peu de celle de François Beauchemin, maintenant défenseur avec les Ducks d’Anaheim. Beauchemin était un ancien choix de troisième ronde des Canadiens et les experts disaient de lui qu’il était un défenseur défensif qui n’avait pas un coup de patin de la ligue nationale.

Il n’a disputé qu’un seul match avec les Canadiens et je me rappelle très bien encore que certains analystes ont prédit, suivant le match, que Beauchemin ne jouera pas un autre match dans la LNH. Depuis ce match, François Beauchemin en a joué 660 autres et a développé son jeu offensif à un point qu’il est considéré comme un des meilleurs défenseurs de la ligue en supériorité numérique en ayant marqué 58 buts et en récoltant 215 points en carrière.

Pateryn a une stature similaire à celle de Beauchemin, mais je ne suis pas prêt à faire des comparaisons de styles. Pateryn est beaucoup plus stable en défensive et meilleur que Beauchemin à un contre un, mais il n’a pas le talent avec la rondelle qu’a le défenseur des Ducks. Pour cette raison, Pateryn s’assure très souvent de ne pas transporter la rondelle trop longtemps sur son bâton.

Cela dit, je suis convaincu que Marc Bergevin ne fera pas l’erreur de laisser partir Pateryn avant de lui avoir donné une chance. Étant en ancien défenseur lui-même, il a expliqué à multiples reprises que les défenseurs étaient une partie extrêmement importante de son équipe.

Pateryn a un type de personnalité qui reflète son jeu sur la glace : calme et réservé. Il est très mature pour son âge et il semble être un excellent coéquipier.

Avec le retour imminent d’Alexei Emelin, ce sera très probable que Greg Pateryn soit celui qui écope. Par contre, il ne devrait pas voir cela comme une punition. S’il continue de bien jouer, il aurait laissé une très bonne impression aux entraineurs et il sera le premier à réintégrer l’alignement au besoin. Pateryn offre un style de jeu unique à cette brigade défensive.

De plus, s’il retourne effectivement à Hamilton, il joindra les Bulldogs en séries éliminatoires, ce qui lui donnera une précieuse expérience qui ne fera que l’aider pour la suite des choses.

Vous pouvez consulter nos archives concernant Pateryn ci-dessous :

Greg Pateryn with the Hamilton Bulldogs

Greg Pateryn with the Montreal Canadiens

Tags: , , , , , ,

About the Author

About the Author: Lien vers mes articles en français : http://fr.allhabs.net/author/mhamfan/ -------------------Michael is a Staff Writer for All Habs Magazine. He completed a bachelor's degree in Psychology at the Université de Montréal and is now doing his Masters' degree at the Université de Sherbrooke in Clinical Sciences. Michael has been a hockey fan and a Habs fans pretty much all his life, so for the last two decades and a half. He was born in Montreal to a Chinese mother and a Honduran-Chinese father, so he is fluent in French, English and Cantonese. He understands Spanish and Mandarin but not enough to speak it. His objective in writing is to give information and to give his opinion. At no point will he try to act as an expert on the subject. Michael is humbled to be able to write on hockey and that has always been a dream for him. He attends a lot of hockey games and practices during the year (Habs, Juniors etc.) and when he is not at the game, he is watching them at home, so he will base his opinion a lot on what he has actually seen rather than what he has heard. ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Michael est un chroniqueur pour Le Magazine All Habs. Il a complété un baccalauréat spécialisé en Psychologie à l'Université de Montréal et il est maintenant, à sa première année en maîtrise en Sciences Cliniques à l'Université de Sherbrooke. Michael a été un amateur de hockey et un partisan des Canadiens depuis les vingt-cinq dernières années. Il parle quotidiennement en français, en anglais et en cantonais. Il comprend aussi l'espagnol et le mandarin sans être très fluide. Michael a appris que la modestie et le respect étaient deux valeurs nécessaires dans la vie. Son approche pour écrire des articles est de donner son opinion basée sur de l'information concrète. Son but n'est surtout pas de se prendre pour un expert. Il assiste très souvent à des matchs de hockey (Canadiens, Juniors, etc.) et lorsqu'il n'est pas dans les estrades, il les regarde chez lui. Donc, son opinion sera basée sur ce qu'il aura vu, plus que ce qu'il aurait entendu. Donc, ses articles ne seront jamais écrits sous le point de vue d'un expert, mais bien celui d'un amateur qui veut susciter la discussion avec ses pairs. .

Subscribe

If you enjoyed this article, subscribe now to receive more just like it.

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top