Le Magazine All Habs avec Fantômes du Forum

Jean Béliveau s’éteint à l’âge de 83 ans

Communiqué de presse | 02.12.2014 | 23 h 39

MONTRÉAL – C’est avec grande tristesse que la direction du Club de hockey Canadien a appris mardi le décès de Jean Béliveau, à l’âge de 83 ans.

« Tous les membres de l’organisation des Canadiens sont profondément peinés et touchés par le décès de M. Jean Béliveau. Comme les millions d’amateurs de hockey qui ont suivi la vie et la carrière de ce grand homme, le Club de hockey Canadien pleure aujourd’hui le départ d’un homme dont la contribution au développement de notre sport et de notre société a été immense. M. Béliveau était un grand leader, un gentilhomme sans pareil et sans contredit le plus grand ambassadeur que le hockey ait connu,» a souligné le président du Club de hockey Canadien, M. Geoff Molson.

« Jean Béliveau a fait partie de la grande famille des Canadiens pendant six décennies. L’organisation des Canadiens apportera tout le soutien nécessaire aux membres de l’entourage de Jean Béliveau en ces moments extrêmement difficiles, et avons accepté, avec leur accord, de prendre en charge les cérémonies qui se dérouleront au cours des prochains jours. Au nom de la famille Molson, et de tous les membres de l’organisation du Club de hockey Canadien, j’offre mes plus sincères sympathies à son épouse Élise, sa fille Hélène, ainsi qu’à ses deux petites filles Mylène et Magalie, » a ajouté M. Molson.

Les détails concernant les événements à venir seront communiqués prochainement.

beliveau-richard-300x239

Originaire de Trois-Rivières, Jean Béliveau vit le jour le 31 août 1931. Il a évolué pour la formation junior de Victoriaville et pour les Citadelles de Québec, dans la défunte Ligue sénior du Québec. Il a par la suite joint les rangs des As de Québec, avant de faire le grand saut chez les Canadiens de Montréal et de disputer son premier match dans la LNH le 16 décembre 1950. Il était alors âgé de 19 ans.

La glorieuse carrière de 20 saisons de Jean Béliveau dans l’uniforme du Canadien de Montréal, entre 1950 et 1971, a été marquée par la conquête de 10 coupes Stanley, dont cinq consécutives de 1956 à 1960. Deuxième meilleur pointeur en saison régulière dans l’histoire des Canadiens (1 219 points), le Gros Bill vient au troisième rang dans l’histoire de l’équipe pour les buts (507) et au deuxième rang pour les aides (712). Il détient la marque pour le plus de points en carrière en séries éliminatoires avec les Canadiens, soit 176 points (79 buts, 97 aides) en 162 matchs.

Jean Béliveau a été choisi sur l’Équipe d’étoiles de la LNH lors de 10 saisons, dont lors de sept saisons consécutives de 1954-1955 à 1960-1961, incluant six fois sur la Première Équipe d’étoiles. Il a participé au Match des Étoiles à 11 reprises, dont lors de huit saisons de suite (1953-1954 à 1960-1961), étant le joueur par excellence du match lors de l’édition de 1964. En 1956, il a remporté le trophée Hart remis au Joueur le plus utile à son équipe et le trophée Art-Ross, remis au meilleur pointeur de la LNH. Il a également remporté le trophée Hart en 1964. Lors des séries de 1965, il devint le premier récipiendaire du trophée Conn-Smythe, remis au joueur le plus utile en séries éliminatoires dans la LNH.

De 1961 à 1971, le numéro 4 a agi à titre de 20e capitaine dans l’histoire de l’organisation, plus longtemps que quiconque dans l’histoire des Canadiens. L’équipe remporta la coupe Stanley lors de cinq de ces 10 saisons, dont lors de la dernière saison de la carrière du Gros Bill. Il ajouta sept autres coupes Stanley à titre de dirigeant dans l’organisation.

Quelques mois après avoir annoncé sa retraite, son chandail numéro 4 est immortalisé à jamais au Forum de Montréal, le 9 octobre 1971. Le Temple de la Renommée du hockey lui ouvre ses portes en juin 1972, faisant ainsi abstraction à la règle de trois ans avant qu’un joueur y soit admissible.

En 1985, à l’occasion du 75e anniversaire du Club de hockey Canadien, les amateurs ont sélectionné Jean Béliveau sur l’Équipe d’étoiles de tous les temps du Canadien, en compagnie de Jacques Plante, Doug HarveyLarry Robinson, Maurice Richard, Dickie Moore et Hector «Toe» Blake.

Nommé grand officier de l’Ordre national du Québec en 2010 (nommé chevalier en 1988 et officier en 2006), Jean Béliveau a reçu la plus haute distinction au pays, soit le titre de Compagnon de l’Ordre du Canada, en 1998.

Depuis 2005, le trophée Jean-Béliveau est remis annuellement au joueur des Canadiens qui s’est le plus démarqué par son engagement communautaire.

Tags: , , , , , , , ,

About the Author

About the Author:

czechtacular (aka Kathy) is the former follower of a single team, whose interests still are and will always be number one in her book (she is the Managing Editor of All HABS, after all!) but making the jump to junior hockey in 2005 has resulted in, well, quite frankly, a mess that no one will ever be able to understand all at once. A former student of photography, history and communications, she has been to games of the NHL, AHL, QMJHL, CIS, LHJAAAQ, LNAH, and even the NWHL, and definitely doesn’t intend on stopping there.

.

Subscribe

If you enjoyed this article, subscribe now to receive more just like it.

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Top