Le Magazine All Habs avec Fantômes du Forum

L’échange Cole-Ryder, décortiqué et analysé

By on février 27, 2013 in Partisan with 1 Comment

par Elie Pilon, Rédacteur, Le Magazine All Habs

MONTRÉAL, QC — Erik Cole, un joueur que j’ai appris à détester alors qu’il jouait avec les Hurricanes, mais que j’ai aussi appris à apprécier durant les deux dernières années à Montréal. J’espère que cet échange qui a ramené Michael Ryder à Montréal lui sera bénéfique pour la saison actuelle, mais aussi pour le reste de sa carrière, car il a donné beaucoup dans l’uniforme bleu-blanc-rouge du Tricolore.

Photo | Le Centre Bell/Facebook

Photo | Le Centre Bell/Facebook

 

Analysons cet échange dans tous ses aspects : les raisons, le vrai gagnant de la transaction, comment cet échange aura été surprenant autant pour les amateurs que pour les joueurs de l’organisation et ce que pourra amener Ryder au Canadien.

 

Premièrement, Erik Cole est un joueur qui a besoin d’être encadré et qui doit se sentir apprécié. Il est exigeant envers ses coéquipiers et lui-même. Selon moi,  c’est en grande partie son attitude qui l’a mis sur le marché des transactions encore plus que ses contre-performances sur la glace. On se rappellera qu’au camp d’entraînement il parlait déjà de retraite et ce fut probablement la première chose qui a mené Marc Bergevin à cette transaction.

 

D’un autre ordre d’idée, je pense qu’Erik Cole ne cadrait plus dans les plans de Michel Therrien. Cette nouvelle philosophie d’équipe? Disons que Cole cherchait des excuses à ses lacunes offensives, allant à l’encontre du slogan de l’équipe : « No excuses / Pas d’excuses ». D’ailleurs, son temps de jeu avait chuté entre le premier match de la saison et son dernier dans l’uniforme du Tricolore, passant d’environ 19 à 15 minutes par match.

 

Deuxièmement, on peut qualifier cet échange de surprenant, car même si Cole a affirmé qu’il s’y attendait, ses coéquipiers ont dit tout le contraire. Pourquoi peut-on qualifier cet échange de surprenant? Trois raisons. D’abord, le Canadien est au premier rang de l’Est, ce qui signifie que l’équipe va très bien. Ce n’est pas dans ce genre de situation que l’on s’attend à un échange. Mais Bergevin a fait abstraction de tout cela et a saisi l’opportunité qui se présentait à lui – c’est la marque d’un bon Directeur général. Ensuite, Erik Cole bénéficiait d’une clause de non-échange, donc il a dû approuver la transaction. C’est quand même surprenant qu’il ait levé cette clause vu les succès qu’il a connus l’an dernier. Pour finir, Joe Nieuwendyk, le directeur général des Stars, a affirmé qu’il voulait construire son équipe autour de ses jeunes joueurs comme Jamie Benn ou Loui Eriksson. Donc, l’acquisition d’un joueur en fin de carrière comme Cole n’a pas vraiment suivi cette logique.

 

Troisièmement, je pense que le vrai gagnant de la transaction a été le directeur général du CH, Marc Bergevin, pour plusieurs raisons.

Photo | National Post

Photo | National Post

En voici une liste :

 

1. En premier lieu, Ryder a sensiblement le même impact monétaire sur la masse salariale que Cole en plus d’avoir deux ans de moins à écouler à son contrat. Il sera d’ailleurs joueur autonome sans compensation à la fin de la présente saison. La conséquence : avec le rachat de Scott Gomez, cette transaction et le possible rachat de Tomas Kaberle, Bergevin bénéficiera de près de 13 millions de dollars pour attirer les gros noms qui testeront le marché des joueurs autonomes cet été.

 

2. En deuxième lieu, je pense que Bergevin a gagné son pari, car il a permis à Montréal de combler un trou, celui de sniper. Un sniper est un joueur qui a confiance en son tir et qui n’hésite pas à diriger des rondelles vers le but adverse. Plusieurs équipes en ont un, mais il y en a un nombre limité dans la LNH. Corey Perry, Patrick Kane, Steven Stamkos, Michael Cammalleri, Evgeni Malkin et Ilya Kovalchuk n’en sont que quelques exemples. Un sniper est aussi capable de marquer un minimum de 30 buts par année et je crois que Ryder pourrait relever le défi.

 

3. En troisième lieu, même si d’un point de vue de réputation hockey Cole surclasse Ryder, ce dernier ne laisse pas sa place en terme de production offensive. À ce jour, il a inscrit six buts et huit passes pour 14 points en 18 matchs disputés. Il a aussi un différentiel de +4 cette saison. Outre ces statistiques qui lui permettent d’être un joueur du top 6 chez le Canadien, il possède un atout de marque, celui d’être un joueur droitier. Sur l’avantage numérique, il était le joueur dont Therrien avait cruellement besoin.

 

4. En denier lieu, Bergevin a réussi à aller grappiller un choix de troisième ronde pour l’encan de 2013. Ça semble anodin, mais le D.-G. du CH sait à quel point c’est important de remplir son coffre de choix de repêchage. C’est comme ça qu’on développe une équipe jeune et gagnante.

 

Maintenant, c’est Michel Therrien qui aura la tâche de guider Michael Ryder. Il devra lui donner un rôle précis et l’encadrer pour s’assurer que l’ancien des Stars performe bien. Mais aussi, il devra lui faire comprendre de se présenter à chacun des matchs. Un peu comme il l’a fait avec Rene Bourque.

 

Une chose est sûre, l’échange d’Erik Cole était imminent et il aurait eu lieu un jour ou l’autre. Tous mes vœux de succès à Erik Cole dans sa nouvelle équipe. Il pourra repartir à neuf et s’épanouir encore une fois comme un « leader ». Pour ce qui est de Ryder, la meilleure des chances à Montréal même s’il n’y fera probablement pas très long feu.

Tags: , , , ,

About the Author

About the Author: Rick is the Editor-in-Chief, lead contributor, and owner of the All Habs network of websites. His mission is to build a community of Canadiens fans who are informed, engaged and connected. He is the vision behind all four sites within the network - All Habs, Habs Tweetup, We Are Canadiens, and The Montreal Forum - and is responsible for the design and layout of each. In concert with the strong belief that "Habs fans are everywhere!", Rick is pleased that people use All Habs as a conduit to find and connect with other Habs fans worldwide. He is also proud that Habs Tweetups have allowed fans to meet in person and develop long lasting friendships. .

Subscribe

If you enjoyed this article, subscribe now to receive more just like it.

There is 1 Brilliant Comment

Trackback URL | Comments RSS Feed

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top