Le Magazine All Habs avec Fantômes du Forum

Les Attentes de la Saison 2014-2015 du Canadien

By on septembre 1, 2014 in En Vedette with 0 Comments

Par J.D. Lagrange, Rédacteur en Chef Adjoint, Le Magazine All Habs

Bench

Ce fût un été rempli pour Marc Bergevin, autant au niveau des négociations de contrats que pour la composition de son équipe pour la saison prochaine, agents libres inclus. Certaines décisions étaient faciles à prévoir, d’autres pas autant et quelques décisions en ont pris plus d’un par surprise!

PENTICTON, C.-B. – La plupart des gens s’attendaient à ce que Bergevin n’offre pas de contrats à Douglas Murray et à George Parros. Bergevin a fait face à des décisions beaucoup plus difficiles lorsqu’on parle des agents libres Andrei Markov, le capitaine de l’équipe Brian Gionta ainsi que des acquisitions de la date limite des échanges Thomas Vanek et Mike Weaver.

Bergevin et Gionta on dit publiquement vouloir en venir à une entente, même dans un rôle moindre et un salaire plus bas. Mais l’offre des Sabres de Buffalo était trop riche pour le Canadien, qui doit maintenant se trouver un nouveau capitaine.

Andrei Markov fût en santé toute la saison, lui qui a souffert de problèmes de genou au cours des deux saisons précédentes. Bien qu’il ait perdu de sa vitesse, sa vision du jeu et son intelligence lui ont permis de connaître une bonne saison. Comme on le sait, Bergevin lui a consenti un contrat de trois ans au même salaire qu’il touchait lors de son contrat précédent, soit 5,75M$ par saison.

Thomas Vanek fût une décision plus difficile. Pendant la saison régulière, aux côtés de Max Pacioretty et de David Desharnais, ces trois formaient l’un des trios les plus productifs de la LNH. Mais tout s’est gâté en séries pour Vanek, qui s’est même vu passer du temps sur le quatrième trio. Nous ne savons pas si Vanek était vraiment intéressé de revenir jouer à Montréal mais nous savons que Bergevin ne lui a même pas offert de contrat.

Mike Weaver fût une belle adition à la date limite des échanges car l’équipe n’avait qu’un seul défenseur droitier auparavant (P.K. Subban). Il a permis d’avoir un alignement plus balancé tout en faisant du bon boulot sur le désavantage numérique et pour bloquer des lancers. Le signer pour un an à 1,75M$ est un bien bon risque qui peut rapporter beaucoup.

La décision la plus surprenante est certainement celle qui a vu Josh Gorges être échangé. Bien peu de gens l’ont vu venir celle-là car Gorges est un guerrier, jouant souvent blessé, un leader incontesté et un des meneurs pour les tirs bloqués dans la LNH. Il est aussi le meilleur ami de Carey Price, ce qui n’est pas à ignorer. Il était apparemment échangé aux Maple Leafs de Toronto pour le défenseur droitier Cody Franson, avant que Gorges ne refuse l’échange avec sa clause de non-échange limitée, jusqu’à ce que Bergevin ne l’échange aux Sabres de Buffalo pour un choix de deuxième tour.

Il était donc devenu clair que Bergevin faisait de la place du côté gauche pour Alexei Emelin, la position où il a connu le plus de succès, et pour les jeunes Jarred Tinordi et Nathan Beaulieu, et ce fût aussi clair lorsqu’il a signé l’agent libre droitier Tom Gilbert pour deux ans.

Bergevin n’avait pas fini. Il a reconnu son erreur d’avoir signé Daniel Brière, auquel il restait une saison à son contrat, et l’a échangé à l’Avalanche du Colorado pour un joueur plus jeune et plus gros en P-A Parenteau, qui lui aussi n’avait pas la confiance de son entraîneur Patrick Roy à Denver.

Bergevin a commis deux gestes pour le moins surprenant en échangeant l’ancier choix de première ronde et favori de la foule Louis Leblanc aux Ducks d’Anaheim et en n’offrant pas de contrat à l’agent libre avec restrictions Ryan White, qui a par la suite signé avec les Flyers de Philadelphie.

Le DG du Canadien a aussi signé le vétéran joueur de centre et spécialiste des mises-au-jeu Manny Malhotra ainsi que le Tchèque Jiri Sekac, qui est immédiatement devenu un favori lors du camp des recrues cet été. Aucune décision finale n’a été prise au sujet de Francis Bouillion, qui attend patiemment.

À quoi s’attendre de ce groupe?

Après toutes ces décisions, voici ce qu’a l’air l’équipe, à moins d’autres surprises ou transactions par Marc Bergevin. Bien sûr, les trios peuvent changer selon Therrien car il aura beaucoup de flexibilité avec cet alignement.

Pacioretty – Desharnais – Parenteau
Bourque – Plekanec – Sekac
Galchenyuk – Eller – Gallagher
Prust – Malhotra – Weise
Bournival – Moen

Markov – Subban
Emelin – Gilbert
Beaulieu – Weaver
Tinordi

Price
Budaj
(Tokarski)

Quoiqu’il y ait quelques points d’interrogation dans cet alignement, on remarque un bel équilibre, surtout à la défense. Il manque encore, de la saison passée, un poids-lourd et on verra si Bergevin et Therrien sentiront le besoin de remplir ce rôle à un moment donné.

Je crois que malgré la perte de Josh Gorges, la défensive du Canadien est meilleure que la saison dernière. Pour commencer, Alexei Emelin avait vraiment l’air mal à l’aise du côté droit. Je parlais à l’ancien défenseur de la LNH Cory Cross qui me racontait que les gens ne réalisent pas souvent à quel point c’est difficile de jouer du « mauvais côté », et il a dit trouver cela extrêmement difficile lorsque les Oilers lui ont demandé de le faire en fin de carrière. Emelin sera meilleur de son côté naturel.

Tom Gilbert est une bonne adition en tant que défenseur Top 4 qui peut jouer de grosses minutes derrière Subban. Il peut être utilisé sur la deuxième vague de l’avantage numérique et il peut jouer sur le désavantage numérique. Bon patineur, il est mobile et prend de bonnes décisions avec la rondelle. Avec Subban, Gilbert et Weaver du côté droit, le Canadien est plus difficile à faire face.

Il sera intéressant de voir quel genre de saison connaîtra P-A Parenteau. Pas reconnu pour sa constance et pour son effort soutenu, il dit être prêt, à ce stage-ci de sa carrière, à faire face à la pression de Montréal. Où avons-nous entendu cela? Ah oui, le gars pour qui il a été échangé a dit la même chose il y a un an. Quoique Parenteau n’aura pas à remplacer Brière, il prendra la place de Brian Gionta dans l’alignement et il devra créer de l’attaque afin d’aider son équipe à remporter des matchs. Il est capable de le faire, mais on disait la même chose de Brière et de Rene Bourque.

Manny Malhotra est possiblement l’acquisition la plus sous-estimée de l’été. Le gars est un bon patineur, un leader et un compétiteur. Il est très fiable défensivement mais il peut contribuer en offensive et il sera sur la patinoire pour les mises-au-jeu importantes dans sa zone, quelque chose qui manquait depuis plusieurs années à Montréal. Il joue un style semblable à Guy Carbonneau et Doug Jarvis, pour ceux et celles qui ont eu la chance de les voir jouer.

Si Jiri Sekac développe une belle chimie avec Tomas Plekanec et s’il est capable de jouer sur le Top 9 à l’attaque, il sera un bel atout. Il semble rapide et son tir du poignet est surprenant. Plekanec l’a comparé à Max Pacioretty. S’il est meilleur que Bourque, les partisans seront contents.

Brendan Gallagher et Alex Galchenyuk en seront à leur troisième saison dans la LNH et s’ils demeurent en santé, ils devraient jouer un plus grand rôle sur l’équipe. Ils connaissent la cédule de la LNH, ils connaissent l’opposition, ils comprennent ce qu’il faut pour jouer à ce niveau et ils voudront connaître une bonne saison, eux qui deviendront agents libres avec compensation l’été prochain.

N’oubliez pas de garder un oeil sur quelques espoirs qui tenteront de forcer la main de Marc Bergevin au camp d’entraînement, comme l’a fait Gallagher il y a deux ans. Les attaquants Sven Andrighetto, Jacob De La Rose, Gabriel Dumont, Patrick Holland, Christian Thomas et Joonas Nattinen seront prêts. En défensive, il serait prudent de ne pas ignorer le défenseur de l’année pour les Bulldog Greg Pateryn, alors que Mac Bennett et Magnus Nygren batailleront fort pour un poste.

Comme on peut le remarquer, il y a plusieurs points d’interrogation mais Marc Bergevin a fait du bon boulot à équilibrer son alignement tout en respectant le plafond salarial, même en donnant 9M$ à Subban. Au moment d’écrire ces lignes, selon capgeek.com, le Canadien est 2,6M$ sous le plafond salarial, ce qui veut dire que Bergevin aura de la flexibilité de faire des ajustements en cours de saison.

Go Habs Go!!!

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

About the Author

About the Author: J.D. is a Senior writer for All Habs as well as Associate-Editor for the French version Le Magazine All Habs, while one of three Administrators of the fan forum Les Fantômes du Forum. He has created the handle Habsterix as a fictional character for the sole purpose of the internet. It is based on the cartoon Asterix of Gaule and his magic potion is his passion for the Montreal Canadiens. How old is he? His close friends will tell you that he’s so old, his back goes out more than he does! He was born when Béliveau lifted the Cup and remembers the days when seeing the Habs winning was not a wish, it was an expectation. For him, writing is a hobby, not a profession. Having moved to beautiful British Columbia in 1992 from his home town of Sherbrooke, Quebec, he started writing mostly in French to keep up his grammar, until non-bilingual BC friends pushed him into starting his own English Blog. His wife will say that he can be stubborn, but she will be the first to recognise that he has great sense of humour. He is always happy to share with you readers his point of views on different topics, and while it is expected that people won’t always agree, respect of opinions and of others is his mission statement. || J.D. est Rédacteur-Adjoint sur Le Magazine All Habs et il est un Rédacteur Principal sur le site anglophone All Habs, tout en étant un des trois Administrateurs du forum de discussion Les Fantômes du Forum. Il a créé le pseudonyme Habstérix comme caractère fictif pour l’internet. Celui-ci est basé sur Astérix de Gaule et sa potion magique est sa passion pour les Canadiens de Montréal. Lorsqu’il est né, Jean Béliveau soulevait la Coupe Stanley et il se rappelle des jours où gagner n’était pas un espoir, mais une attente. Pour lui, écrire est un passe-temps, pas une profession. Ayant déménagé dans la superbe Colombie-Britannique en 1992 en provenance de sa ville natale de Sherbrooke, Québec, il a commencé à écrire en français pour garder sa grammaire, jusqu’à ce que ses amis anglophones ne réussissent à le convaincre d’avoir son blog en anglais. Son épouse vous dira qu’il est têtu, mais elle sera la première à reconnaître son grand sens de l’humour. Il est toujours fier de partager avec vous, lecteurs et lectrices, ses points de vue sur différents sujets, et quoi que les gens ne s’entendent pas toujours sur ceux-ci, le respect des opinions et des autres est son énoncé de mission. .

Subscribe

If you enjoyed this article, subscribe now to receive more just like it.

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top