Le Magazine All Habs avec Fantômes du Forum

L’été va être long

By on mai 20, 2013 in Partisan with 0 Comments

par Sophie Lamote, Rédactrice, Le Magazine All Habs

MONTRÉAL, QC — L’eau a coulé sous les ponts, les feuilles ont continué à bourgeonner, certaines se sont même faites avaler toutes crues par des nounours affamés que l’on croyait déjà expédiés directement sur le terrain de golf ontarien le plus proche. Les bébés ont continué à naître, les vieillards à mourir, bref la Terre a continué de suivre son axe de rotation bien trop naturellement…

Et nous – partisans du Bleu Blanc Rouge – avons dû faire face à une profonde solitude, une triste évidence… L’été va sembler bien long sans notre bien-aimée équipe chérie. Bien sûr, malgré une défaite à laquelle nous, fans peut-être un peu trop optimistes, nous ne nous attendions pas, nous sommes devenus soudainement plus confiants. Et avec raison. De la 15e place l’an passé à la 2e cette année, ce n’est pas juste la fierté qui nous habite aujourd’hui. Nous pouvons indiscutablement discerner clairement un avenir plus rose dans l’amphithéâtre du Centre Bell. Il faut rester réaliste, garder les pieds sur terre. Mais avec un Marc Bergevin, un Michel Therrien, un Alex Galchenyuk, un Brendan Gallagher et j’en passe au sein de notre équipe, nous nous devons d’être confiants en tant que fans! Nous nous devons d’être derrière notre équipe qui comprend maintenant des éléments qui constitueront dans un lendemain plus ou moins rapproché des éléments clés dans la Victoire.GalchyetTherrien

Quoiqu’il en soit et à défaut de pouvoir encore vous parler des performances playoffesques de nos Canadiens, Hockey girl, je suis, Hockey girl je resterai, avec ou sans gilet des Habs sur le dos. Pouvoir encore admirer sous un soleil printanier montréalais des mâles tireurs de pucks – même s’ils ne sont plus de la bonne couleur met un certain baume sur le cœur de nous tous, partisans du CH qui sommes quelque peu restés sur notre faim.

Pour sustenter notre obsession, nous continuerons donc à jeter ici et là un regard soutenu sur l’impressionnant Sid the Kid! Nous prolongerons le plaisir en portant notre attention sur l’éblouissant Jonathan Quick ou autre Craig Anderson. Nous ne pourrons que nous extasier devant l’efficace Patrick Sharp. En tant qu’obsessif-ve du hockey, c’est plus fort que nous, nous ne pourrons pas vraiment nous en défaire… tant que la Coupe Stanley ne sera pas soulevée par un quelconque capitaine tout sourire, qui ne sera tristement et incontestablement pas cette année Brian Gionta, nous ne pourrons assurément pas faire notre deuil! Pour la simple raison, que chaque arrêt de Tuukka Rask, chaque mise en échec de Chris Neil, chaque lancer-frapper de Dan Boyle nous rappellera à tour de rôle que l’on s’ennuie irrémédiablement encore plus de Carey,  Brandon et PK. Le camp d’entraînement nous paraît soudainement encore bien loin avant de pouvoir ressentir notre cœur tatoué du logo CH rebondir frénétiquement dans notre poitrine.

Quoi qu’il en soit, la fièvre du hockey, on l’a dans le sang ou on ne l’a pas! On a bien beau ne plus pouvoir s’électriser pour nos favoris, les jeux magiques de Malkin, Bergeron ou Couture ne peuvent pas nous laisser totalement indifférents. Les batailles féroces de gardiens survoltés par l’enjeu non plus. Tout cela est bien trop beau! Une vraie magie, un spectacle exaltant pour les yeux!

Je vous avoue que j’ai ressenti un léger pincement au cœur hier lorsque Colin Greening a marqué son but victorieux, propulsant les Sens dans un 4e match où ils se voyaient déjà faire face à l’élimination. Délicatement rancunière, j’aurais aimé que les Penguins explosent cruellement et sadiquement cette équipe rouge et noir qui a détruite les espoirs de tout un peuple tricolore! Mais comme je ne suis pas foncièrement méchante et que je veux gagner mon pool, une défaite en 5 m’irait très bien et pourrait tout simplement ajouter une certaine saveur à un ciel sans nuage.Logo séries LNH

Puisque les méchants Sens ont éliminé mes gentils Habs, je ne demanderai donc rien de moins au petit Jésus du hockey qu’une finale Pittsburgh-Chicago qui, selon moi, représente incontestablement les deux meilleures équipes LNH du moment. La route est encore très longue et tortueuse avant que cela ne se produise, cependant.

Toews contre Howard, ensuite contre Quick – Crosby contre Anderson, ensuite contre Rask. Voir Chicago manger des Ailes avant de découronner des Rois; Admirer Pittsburgh défaire un Parlement avant de déchiqueter des Nounours! J’anticipe peut-être quelque peu… Mais l’image est belle et réaliste, même si encore trop hypothétique pour la dépeindre entièrement!

Si les dieux de la LNH respectent mon souhait, dans le courant du mois de juin, nous pourrons contempler Jonathan et Sidney croiser le fer! Quand un Indien rencontre un Pingouin, ça promet des flammèches délicieuses! Si par malheur, ça devait être des Chemises Bleues qui affrontent des Requins, ça peut faire la même job. La bataille ne devrait pas en être moins âpre!

Qu’importe, que le Spectacle continue, on en redemande jusqu’à la fin!

Tags: , , , , , , , , , , , , , ,

About the Author

About the Author: Née à Bruxelles en Belgique, Sophie est canadienne de nationalité depuis 2 ans, et québécoise de cœur depuis plus de 10 ans. Sportive depuis sa plus tendre enfance, c’est tout naturellement qu’elle a adopté le sport national de son pays dès qu’elle a posé le pied sur le sol québécois il y a une décennie. Titulaire d’une maîtrise en communication et d’un baccalauréat en éducation physique, Sophie a une passion équivalente pour l’écriture et le hockey. Écrire sur le hockey est devenu une évidence, se consacrer aux Canadiens de Montréal, une religion. .

Subscribe

If you enjoyed this article, subscribe now to receive more just like it.

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top