Le Magazine All Habs avec Fantômes du Forum

L’impact d’un Petit Oiseau Bleu sur la LNH

By on août 7, 2012 in En Vedette with 0 Comments

Écrit par Habsterix, Rédacteur Principal, AllHabs.net

Voici l’histoire d’un petit oiseau bleu qui a un jour dit au monde entier deux mots : Suivez-moi! Et c’est ainsi que le tout a débuté. Un réseau social de discussions en moins de 140 caractères est né, prenant le monde de l’internet par surprise.

PENTICTON, C-B. – La LNH et la plupart de ses équipes n’ont pas pris beaucoup de temps avant de réaliser combien important ce petit oiseau bleu pouvait être comme outil de marketing. Après tout, y a-t-il vraiment une meilleure façon de partager un message avec tous les partisans, simplement en écrivant quelques mots, parfois avec un lien vers un article plus long? En plus, les équipes ont le contrôle non seulement sur le contenu, mais aussi sur le moment choisi pour envoyer leur message, sans avoir à se fier aux médias traditionnels!

Les partisans de hockey ont ainsi créés leurs propres comptes Twitter afin de mieux suivre les médias et leurs équipes favorites. Les sites de rumeurs et vendeurs de rêves adorent cet outil qui leur permet de tenter de battre de vitesse les médias traditionnels, dans ce qu’ils croient être une course pour se donner de la crédibilité et un moment de gloire. Les journaux l’utilisent pour faire la promotion de leurs plus récentes publications sur leur site web. Les personnalités de la radio utilisent Twitter pour poser des questions à leurs abonnés, auxquels ils répondent sur les ondes. Et aussi, les bloggeurs d’un peu partout dans le monde ont maintenant le sentiment d’être des journalistes professionnels en faisant la promotion de leur propre blog.

Le nombre de personnes suivant les uns les autres est stupéfiant. Dans le monde des médias traditionnels, Bob McKenzie et Darren Dreger de TSN sont les Batman et Robin des comptes twitter de hockey. McKenzie a une horde de plus de 400,000 abonnés alors que Dreger est second, s’approchant du plateau des 320,000. Ils sont reconnus à travers la LNH comme étant les vrais « Insiders », ceux auxquels les gens peuvent se fier. En troisième place et loin derrière, on retrouve Pierre LeBrun des réseaux ESPN et TSN, avec un peu plus de 160,700 abonnés. En raison de leur succès, ils sont souvent victimes de faux comptes, créés en désespoir d’avoir un peu d’attention, surtout à la date limite des échanges ou à l’ouverture de la période des agents libres. Sur cette note, la meilleure façon de ne pas se laisser piéger est de regarder leur nombre d’abonnés avant de les croire, et de s’assurer que le compte a été vérifié par Twitter.


Dans le monde du blog et des medias non-traditionnels de la LNH, le Magazine de Hockey All Habs (@All_Habs) –  (@LeMagAllHabs) est un leader. Seul le bloggeur de rumeurs Eklund a plus d’abonnés, on sait que les rumeurs apportent du sensationnel, crées des rêves pour les partisans désespérés de voir du changement dans leur équipe. All Habs, de par la qualité de son contenu, sa volonté d’informer les lecteurs, son implication dans les réseaux sociaux et avec leur équipe, a plus de 54,300 abonnés, dont plusieurs personnalités bien connues. Assurez-vous de suivre les membres de l’équipe de All Habs sur Twitter.

Les joueurs comprennent aussi le pouvoir de Twitter et de plus en plus d’entre eux choisissent de partager leurs pensées sur ce réseau social. En juillet dernier, Colby Armstrong a lui-même annoncé qu’il avait signé avec le Canadien alors que Marie-Pier Morin, la petite amie de Brandon Prust, en a fait de même sur son Twitter. Alex Ovechkin mène tous les joueurs avec plus de 440,000 abonnés. Qui est deuxième? Malkin, Kane, Hall, Giroux, Stamkos? Non! Il s’agit de nul autre que Paul Bissonnette, des Coyotes de Phoenix, qui a plus de 300,000 abonnés! Il s’agit du deuxième essai de BizNasty sur Twitter, car le controversé Bissonnette avait dû supprimer son premier compte. On retrouve au troisième rang le joueur étoile des Penguins de Pittsburgh, Evgeni Malkin avec plus de 219,000 abonnés.

La LNH a certainement compris la puissance des réseaux sociaux. Son Twitter officiel a plus de 1,3 millions d’abonnés à travers le monde, du partisan à temps partiel aux médias professionnels, et des joueurs aux anciens joueurs. Même le disciplinaire de la ligue, Brendan Shanahan, est sur Twitter, s’approchant du plateau des 181,000 abonnés. Mais lorsqu’on regarde les équipes, on remarque qu’il y en a qui ont plus de misère que d’autres à faire leur promotion. Est-ce dû à leur marché et au nombre de partisans suivant l’équipe, ou est-ce parce que certaines équipes n’ont pas compris l’impact qu’à Twitter par son accès marketing?

Comme les utilisateurs de Twitter pourront l’attester, les abonnés sont volatiles. Vous en gagnez et vous en perdez à tous les jours, ce qui veut dire que les chiffres ici-bas sont une image au moment d’écrire ces lignes, et ils seront différents demain, dans un mois, dans un an d’ici.

Le Canadien de Montreal possède de loin le plus d’abonnés en s’approchant des 310,000 personnes qui lisent leur mises-à-jour et ce, dans les deux langues officielles. Profitant de quelques bonnes saisons consécutives sur la patinoire, les Canucks de Vancouver et les Penguins de Pittsburgh complète le Top 3 de la LNH. Vancouver est plus de 16,000 abonnés derrière le Canadien alors que les Penguins sont au troisième rang. Les Islanders de New York sont les enfants pauvres de la LNH avec un peu plus de 49,000 abonnés.

Avec peut-être l’exception des Devils du New Jersey,  les équipes de la LNH qui ont de la misère à attirer les foules à leurs matchs locaux sont aussi au bas de la liste Twitter, et un peu de marketing est nécessaire afin de mieux se connecter avec leurs partisans avec ce moyen facile, mais combien efficace.

Pour ceux et celles intéressés, il y a présentement sept joueurs du Canadien sur Twitter. Ils sont :

Rene Bourque était aussi sur Twitter mais il semble qu’il a effacé son compte après que celui-ci fût piraté.

Merci de lire et bons Tweet!

Vous pouvez me suivre à @Habsterix

Tags: , , , , , , , , , , , ,

About the Author

About the Author:

J.D. is a Senior writer for All Habs as well as Associate-Editor for the French version Le Magazine All Habs, while one of three Administrators of the fan forum Les Fantômes du Forum. He has created the handle Habsterix as a fictional character for the sole purpose of the internet. It is based on the cartoon Asterix of Gaule and his magic potion is his passion for the Montreal Canadiens. How old is he? His close friends will tell you that he’s so old, his back goes out more than he does! He was born when Béliveau lifted the Cup and remembers the days when seeing the Habs winning was not a wish, it was an expectation. For him, writing is a hobby, not a profession. Having moved to beautiful British Columbia in 1992 from his home town of Sherbrooke, Quebec, he started writing mostly in French to keep up his grammar, until non-bilingual BC friends pushed him into starting his own English Blog. His wife will say that he can be stubborn, but she will be the first to recognise that he has great sense of humour. He is always happy to share with you readers his point of views on different topics, and while it is expected that people won’t always agree, respect of opinions and of others is his mission statement.
||
J.D. est Rédacteur-Adjoint sur Le Magazine All Habs et il est un Rédacteur Principal sur le site anglophone All Habs, tout en étant un des trois Administrateurs du forum de discussion Les Fantômes du Forum. Il a créé le pseudonyme Habstérix comme caractère fictif pour l’internet. Celui-ci est basé sur Astérix de Gaule et sa potion magique est sa passion pour les Canadiens de Montréal. Lorsqu’il est né, Jean Béliveau soulevait la Coupe Stanley et il se rappelle des jours où gagner n’était pas un espoir, mais une attente. Pour lui, écrire est un passe-temps, pas une profession. Ayant déménagé dans la superbe Colombie-Britannique en 1992 en provenance de sa ville natale de Sherbrooke, Québec, il a commencé à écrire en français pour garder sa grammaire, jusqu’à ce que ses amis anglophones ne réussissent à le convaincre d’avoir son blog en anglais. Son épouse vous dira qu’il est têtu, mais elle sera la première à reconnaître son grand sens de l’humour. Il est toujours fier de partager avec vous, lecteurs et lectrices, ses points de vue sur différents sujets, et quoi que les gens ne s’entendent pas toujours sur ceux-ci, le respect des opinions et des autres est son énoncé de mission.

.

Subscribe

If you enjoyed this article, subscribe now to receive more just like it.

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Top