Le Magazine All Habs avec Fantômes du Forum

Opinion: Bravo aux Canadiens! Échec aux gérants d’estrade!

By on avril 7, 2016 in Guest article, Partisan with 0 Comments

 

(Photo par Martin Chevalier / Agence QMI)

(Photo par Martin Chevalier / Agence QMI)

Par Mat, chroniqueur invité

LAVAL – Ça fait quelques mois que j’enrage lorsque j’entends les partisans du CH qui se laissent aller sur les différentes plateformes sociales. Que ce soit sur les médias sociaux, à la radio ou lors de discussions dans mon entourage, le discours des gens n’évolue pas avec le temps et les gens ont des réflexes de raisonnement primitifs selon moi, et je m’explique…

La dernière Coupe Stanley des Canadiens remonte à 1993, donc 23 années consécutives sans savourer la joie de la Victoire absolue! Une fois les célébrations terminées, l’équipe tombe dans une période sombre. L’inefficacité se trouve dans tous les niveaux de l’organisation; partant de la gestion aveugle de la direction de l’équipe, aux têtes fortes derrière le banc jusqu’aux performances de bas classement sur la glace, les Canadiens se sont fait aspirer dans un trou noir.

La frustration de tous et chacun ne finit pas de grandir et plusieurs têtes importantes sont tombées au travers du processus. En fait, trop de bonnes têtes de hockey et des talents qui étaient dans notre cour ont fini par fleurir chez les adversaires. Nous n’avons pas besoin de faire le décompte des DG, des entraîneurs et des joueurs de talents pour comprendre que cette organisation a clairement manqué de stabilité lors des dernières années.

Frustration par dessus frustration, les partisans sont tombés dans la spirale négative de l’équipe, et ce tous ensemble. Même les médias entretiennent un discours similaire et lancent des flèches à droite et à gauche et ce peu importe la cible. Tant qu’il y a quelqu’un à blâmer ou une victime au bout, on sera heureux. Mais pourquoi une attitude si négative dès que les choses se mettent à tourner dans le mauvais sens?

Je crois que depuis la Coupe Stanley de 1993, l’équipe n’a pas livré la marchandise sur la glace et ces performances ont mené à des comportements redondants et répétitifs et à des solutions trop simplistes dans le discours et les suggestions de gérance de tous. Réalisez-vous que dès que ça va mal, on doit trouver un fautif? On cherche des poux là où il n’y en a souvent pas. Et on veut la tête de ces personnes! Est-ce que je rêve? Pourquoi vouloir le congédiement de ces personnes? Pourquoi ne pas leur permettre de grandir dans ce qui s’avère à être un processus vers la Victoire? On veut toujours bâtir avec du neuf, mais à la moindre erreur, on reveut du neuf!?!? Pas clair les amis!

Que diriez-vous de perdre votre emploi dès que vous faites une erreur, ou encore moins, en ayant un comportement laissant présager un potentiel doute hypothétique d’erreur? C’est ridicule! Pour grandir, il faut faire des erreurs et faire des apprentissages de ces erreurs. En tant que gérant, il faut faire confiance au personnel que l’on embauche et ne pas laisser aller la menace de congédiement à la moindre erreur. Personnellement, je grandis mieux dans mon travail parce que mes supérieurs me font confiance malgré le cheminement parfois cahoteux auquel je peux faire face. Oui les Canadiens n’ont pas eu une superbe saison! Oui le résultat n’est pas là! Et oui on doit questionner certaines décisions pour pouvoir s’améliorer! Mais est-ce que de montrer la porte à des membres de cette organisation est la seule solution possible qui existe?

J’applaudis Marc Bergevin pour avoir évité de tomber dans le piège qui était tendu par la « faveur populaire ». Son rôle est de prendre des décisions. Certaines décisions sont constructives alors que certaines autres sont destructives. On dit que de ne pas prendre de décision peut être le meilleur « move ». Devinez quoi, ne pas prendre de décision est une décision en soi et cela montre du leadership, de la confiance et instaure un esprit de collaboration vers la voie de la stabilité avec l’ensemble de son personnel. Car pour bâtir, il ne faut pas nécessairement démolir! Puis, je crois que Bergevin peut devenir un superbe bâtisseur.

Il faut arrêter de gérer les équipes comme au 20e siècle et il faut arrêter d’agir en ayant comme mentalité: « On a toujours fait ça comme ça ». Le virage de stabilité de cette organisation est une voie dans la bonne direction. Au lieu de démanteler les pièces déjà en place, pourquoi ne pas en ajouter qui vont venir compléter le portrait. Avant Bergevin, on parlait de vouloir une stabilité dans l’administration, dans la structure, de voir du leadership, une personne qui va inspirer plusieurs années de succès dans cette équipe. À ce que je sache, l’objectif de l’administration des Canadiens demeure la Coupe. Les Canadiens de Bergevin viennent changer la méthode traditionnelle des équipes de Gestions de l’ère sombre du CH, et ce que l’on entend un peu partout c’est « Tout le monde dehors ». Les fans sont bipolaires, vivant dans un monde de licornes où tout doit être rose tout le temps. Le réflexe de vouloir congédier tout le monde, ce n’est qu’un mécanisme de défense primitif. La stabilité d’organisation recherchée par Bergevin me satisfait pleinement et je refuse de m’embourber dans la croyance populaire de #FireEveryone! Les Canadiens ont le meilleur noyau de joueurs depuis la dernière Coupe, on peut aller plus loin, notre fiche ne représente pas notre potentiel réel! Rien n’est parfait, mais quelques briques de plus et nous y serons…

Personnellement, si j’en avais la chance, je serais fier de travailler pour les Canadiens, une entreprise qui prône maintenant la stabilité, la confiance en ses employés et où le respect mutuel des personnes en place règne. La transparence d’une équipe doit demeurer à l’interne, et c’est ce qu’ils font. C’est une entreprise qui a un plan et qui est prête à suivre son plan d’action, peu importe les obstacles qui peuvent s’y présenter. Une équipe solidaire qui recherche le bien de l’équipe. Et vous savez quoi, si j’étais en poste avec M. Molson, je rechercherais le bien de l’Équipe en tout temps dans chacune de mes décisions (et j’ai le sentiment que ceux déjà en place agissent déjà comme ça!!) Toutefois, après les performances désastreuses de cette année, l’introspection de chaque employé, peu importe où il se trouve dans la hiérarchie, demeure de mise et nécessaire pour permettre l’évolution favorable de l’équipe pour retrouver le chemin de la Victoire Absolue! C’est le temps pour chaque membre de l’équipe de se regarder dans le miroir…pas celui du voisin!

Bonne chance à M. Molson, à l’équipe de direction et aux joueurs! Il y aura des décisions à prendre, mais ne détruisez pas tout! Bonne chance dans les prochaines étapes à venir et dans la clôture de la saison actuelle!

Go Habs Go, car avant tout, je suis un partisan moi aussi!

 

 

 

Tags: , , , , , , ,

About the Author

About the Author:

Lien vers mes articles en français : http://fr.allhabs.net/author/mhamfan/ ——————-Michael is a Staff Writer for All Habs Magazine. He completed a bachelor’s degree in Psychology at the Université de Montréal and is now doing his Masters’ degree at the Université de Sherbrooke in Clinical Sciences. Michael has been a hockey fan and a Habs fans pretty much all his life, so for the last two decades and a half. He was born in Montreal to a Chinese mother and a Honduran-Chinese father, so he is fluent in French, English and Cantonese. He understands Spanish and Mandarin but not enough to speak it. His objective in writing is to give information and to give his opinion. At no point will he try to act as an expert on the subject. Michael is humbled to be able to write on hockey and that has always been a dream for him. He attends a lot of hockey games and practices during the year (Habs, Juniors etc.) and when he is not at the game, he is watching them at home, so he will base his opinion a lot on what he has actually seen rather than what he has heard. —————————————————————————————————————————————————————– Michael est un chroniqueur pour Le Magazine All Habs. Il a complété un baccalauréat spécialisé en Psychologie à l’Université de Montréal et il est maintenant, à sa première année en maîtrise en Sciences Cliniques à l’Université de Sherbrooke. Michael a été un amateur de hockey et un partisan des Canadiens depuis les vingt-cinq dernières années. Il parle quotidiennement en français, en anglais et en cantonais. Il comprend aussi l’espagnol et le mandarin sans être très fluide. Michael a appris que la modestie et le respect étaient deux valeurs nécessaires dans la vie. Son approche pour écrire des articles est de donner son opinion basée sur de l’information concrète. Son but n’est surtout pas de se prendre pour un expert. Il assiste très souvent à des matchs de hockey (Canadiens, Juniors, etc.) et lorsqu’il n’est pas dans les estrades, il les regarde chez lui. Donc, son opinion sera basée sur ce qu’il aura vu, plus que ce qu’il aurait entendu. Donc, ses articles ne seront jamais écrits sous le point de vue d’un expert, mais bien celui d’un amateur qui veut susciter la discussion avec ses pairs.

.

Subscribe

If you enjoyed this article, subscribe now to receive more just like it.

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Top