Le Magazine All Habs avec Fantômes du Forum

Piqués au vif

par Lyse, AllHabs.net

QUÉBEC, QC —Mon ami Stevo demandait hier soir sur Twitter ce qui nous venait immédiatement en tête lorsqu’on mentionnait P.K. Subban. J’étais à préparer ce billet et j’ai répondu immédiatement :

«Piqué. Ne demande pas pourquoi.»

Comme fervente du calembour depuis toujours, j’admets que celle-là est parmi les plus faciles. Un autre, sans doute mon préféré, concerne le numéro 52 que je me plais de temps à autre à surnommer Darche Vader. Mais bon, je digresse.

Le truc ici, c’est que Pernell Karl ne laisse personne indifférent. Et ce n’est pas d’hier. Dans le contexte des épreuves du Combine entourant le repêchage de 2007, Subban épatait déjà la galerie médiatique. Défié à savoir s’il était aussi rapide qu’on le disait par un dépisteur, PK avait rétorqué être plus rapide que ce dernier et abasourdi, le populaire Bob McKenzie a vu les deux hommes s’élancer dans une course de corridor, le jeune joueur chaussé de souliers habillés. Pour que cette anecdote refasse surface 3 ans plus tard, c’est que l’individu – comme le dirait son présent entraîneur – a marqué.

Les partisans de la Flanelle le savent : P.K. est d’une personnalité sans pareil dans l’équipe, bouillonnante, rafraîchissante. Oh, et il est aussi un joueur spectaculaire et talentueux. Bref, il détonne du lot.

Malgré toutes les mises en garde que certains commentateurs avaient lancées de façon préventive l’an dernier précédant son premier appel au grand club avant la trêve olympique, puis lors de son inclusion à l’équipe pendant les séries éliminatoires, grand nombre ont oublié qu’on avait là encore affaire à une recrue. Avec tout ce que cela peut comporter : erreurs de jeu sur la glace, indocilité hors patinoire. En début de saison on avait, pour la plupart, oublié que Guy Boucher avait été forcé de sévir envers la future étoile alors qu’il avait été mis à l’écart pour indiscipline. On avait occulté certains comportements du jeune joueur qui avaient inquiété pourtant lors du camp d’entraînement, lorsqu’il s’en était pris à des coéquipiers, blessant même l’espoir Gabriel Dumont. Comment autrement expliquer le choc ressenti des kilomètres à la ronde lorsque l’entraîneur a décidé de l’envoyer au perchoir qu’est la galerie de presse non pas pour un seul, mais un total de trois matchs! Alimentés par certains intimes du vestiaire à l’effet que certains des vétérans avaient pu avoir leur mot à dire sur la sinistre pénitence infligée à P.K, et grossie par les propos rapportés par d’autres rumoristes ou « journalistes » en quête de sensationalisme, on a évidemment fustigé la vieille garde pour son conservatisme et son manque de vision au goût du jour.

Le fait est que depuis sa « remise à l’ordre », le jeu de Subban s’est affiné davantage. Martin en a fait un meilleur défenseur défensif et responsable. Et ça n’a pas semblé atténuer l’effervescence de sa personnalité, ce dont personnellement je n’ai jamais été inquiète.

Mais c’est cette même personnalité qui en fait un joueur « haïssable » sur la glace. Son clapet n’arrête jamais, un peu à la Maxim Lapierre. Ses coéquipiers l’ont reconnu, Mathieu Darche en particulier, ce dernier l’a confié récemment à Sean Gordon du Globe and Mail : Subban est détesté de tous les autres joueurs rivaux, il les provoque, il les pique à vif avec paroles et sparages. Et ses gestes d’éclats ne font qu’exacerber la chose.. Je pense à cette spectaculaire mise en échec infligée à Brad Marchand au Centre Bell – en passant, j’étais présente à ce match et je revis encore les décibels des cris de la foule. Rien qu’à revoir la vidéo, il semble évident qu’un tel geste laisse ses traces, sinon en plein les côtes, à l’égo. Et à partir de là, il apparaît facile de croire que le jeune Marchand, lui-même recrue fort talentueuse, soit heurté là où ça fait mal.

Marchand n’était pas le premier sur cette liste de détracteurs parmi les équipes ennemies à se plaindre de P.K. Subban. Mike Richards s’était lui-même permis une envolée de mots à son endroit au préalable. Loin de moi l’idée de faire un recensement exhaustif des joueurs qui ont osé dénoncer pour une raison ou une autre notre jeune prodige de la ligne bleue. Vincent Lecavalier a été parmi les derniers « gros noms » à le faire et à faire appel au proverbial manque de « respect » dans ses doléances. Il ne sera sans doute pas le dernier.

Avant de me lancer des tomates, et par souci de transparence, laissez-moi ici clamer haut et fort mon amour pour P.K. Toutefois, laissez-moi aussi essayer de remettre certaines choses en perspective. Ce n’est pas de la haine pure, encore moins du racisme. (Je ne me ferai pas autruche en niant que ce genre de choses n’existe plus dans ce bas monde, et par extension dans la ligue nationale, mais de dire que tout ce que subit notre jeune vedette recèle de cela…). Mais Subban, malgré tout l’éclat et le talent qu’on lui reconnaît, se rend coupables de gestes qui agacent, de gestes pas toujours très corrects. On a beau crier à l’injustice, mais à un moment donné, le fait qu’il mène l’équipe en termes de minutes de pénalité devrait servir d’indice au fait qu’il n’est pas sans reproche. Même s’il y a pire peste dans cette ligue…

Le problème est que le Tricolore est l’équipe de hockey qui compte probablement le plus de partisans de par le monde. Sa popularité, sa notoriété et sa riche histoire la mettent parmi les équipes sportives professionnelles les plus connues et enviées entre toutes. Bon an mal an, on recense les partisans du CH parmi les pires en Amérique du Nord. Pourtant l’on se considère souvent, de façon égocentriste ou non, les meilleurs sinon parmi ceux-ci. La rançon de la gloire, si l’on veut. Nous sommes passionnés et la passion fait souvent ressortir le meilleur et le pire de notre partisanerie, parfois en alternance, parfois de façon simultanée. Mais lorsque l’on cherche des failles, il n’est pas difficile d’en trouver, qu’il s’agisse au sein de l’équipe même ou de la base partisane. Coach K en a d’ailleurs parlé récemment ici (en anglais).

Comme cette visibilité accrue du CH peut lui conférer le statut de cible facile pour les autres à critiquer ou à vilipender par les médias habitués à couvrir d’autres équipes ou leurs propres bases partisanes, il ne m’apparaît que dans l’ordre des choses que son joueur le plus visible soit lui-même individuellement ciblé, marqué aux fins de critique ou de raillerie justifiées ou non. Il en va de même des échanges et répliques entre partisans d’équipes rivales, on sait cibler les éléments importants. Est-ce si difficile à croire, qu’à l’instar d’un Chara pré 8 mars 2011 (date avant laquelle on n’avait rien à lui reprocher autre  que d’être Chara), qu’un Subban soit parmi les joueurs les plus hués dans les amphithéâtres ennemis? On s’en faisait même un point d’orgueil, non?

Et cette notion de « respect » qui ne cesse de revenir dans ces conversations, surtout celles tenues par ces vétérans-vedettes qui s’en réclament à tort et à travers. Je n’y prêterais pas plus d’attention qu’il n’en faut. Le mot est déjà galvaudé bien au-delà de sa signification fondamentale dans plusieurs forums sur les internets et dans la vraie vie. Dans plusieurs instances, je trouve que l’on confond bien souvent la notion de respect et à cet effet on aura tendance à accuser l’autre de manque de respect lorsqu’il émet un propos, affiche une attitude différente de celle que l’on aimerait bien.

Dans le fond, ces accusations de « manque de respect » ne sont-elles pas une nouvelle forme de trash talk visant à attaquer verbalement l’adversaire, ayant pour but ultime de le déstabiliser?

Le respect, ça doit s’exprimer d’abord par l’esprit d’équipe, la déférence à l’institution que l’on représente et à la reconnaissance hiérarchique – oui, je suis vieux jeu. On doit aussi respecter l’adversaire, ne pas le sous-estimer. Pour le reste, il faut assumer la portée de ses gestes. Et ça, P.K. est en train – du moins je l’espère bien – de le réaliser : à force de piquer, on risque les représailles. C’est pas mal ce qui est arrivé lors du match contre le Lightning, entre Subban et Lecavalier. À la fin, il est heureux que tous s’en sont sortis indemnes mis à part, selon toute évidence, l’égo du grand Vinny.

Oh, et je ne suis pas trop inquiète pour P.K., il semble se complaire dans ce tumulte et  il semble aussi y puiser toute son énergie.

Aussi, hormis tout ça, on oublie encore qu’il n’est qu’une recrue. Imaginez, si comme le conseillait Bob, on le laisse jouer et mûrir à point…

D’ici là, respirons donc un peu par le nez comme le dit si bien son ami et coéquipier Carey.

 

Oh, et pendant que j’apportais les dernières touches à ce texte, l’ami Steve dont je vous parlais au début… eh bien, je me suis aperçue que lui aussi avait son mot à dire sur P.K. :  P.K. Subban Has Everyone Going Bonkers

Tags: , , ,

About the Author

About the Author: Rick is the Editor-in-Chief, lead contributor, and owner of the All Habs network of websites. His mission is to build a community of Canadiens fans who are informed, engaged and connected. He is the vision behind all four sites within the network - All Habs, Habs Tweetup, We Are Canadiens, and The Montreal Forum - and is responsible for the design and layout of each. In concert with the strong belief that "Habs fans are everywhere!", Rick is pleased that people use All Habs as a conduit to find and connect with other Habs fans worldwide. He is also proud that Habs Tweetups have allowed fans to meet in person and develop long lasting friendships. .

Subscribe

If you enjoyed this article, subscribe now to receive more just like it.

There Are 3 Brilliant Comments

Trackback URL | Comments RSS Feed

  1. Kyle dit :

    Wonderful post, Lyse.

    Have we ever seen a more polarizing, exciting player than Subban in recent memory?

    Opponents and opposing fans hate him, and their dislike of him is not entirely misplaced. The slew-footing and other so-called « dirty » tactics really rub people the wrong way. But those who get on his case for being flashy, talkative or celebratory need to shut up forever. Veterans and stodgy fans don’t like seeing rookies coming around and showing them up. In my opinion, they are simply embarassed or threatened and the only way to combat it is to try and humiliate/humble the kid in to submission by refering and enforcing some kind of silly « code » that only exists when the opposition is at fault.

    We are so unnaccustomed to having a player like Subban on the roster and I think we are all caught a bit off guard by his various talents. There’s a fear among Habs fans that he will become bigger than the team, and the way fans are known to pump tires, it’s not unrealistic to think that. Thankfully I think PK, despite some of the selfish things he does on the ice, has a better head on his shoulders than even we give him credit for.

    As you allude to, we all need to chill out when it comes to PK. He is just a rookie and still has tons to learn. It would be a shame for us to get ahead of ourselves and let our expectations run wild before he’s off of his entry level contract.

  2. Lyse dit :

    Thank you so much Kyle.

    Got thinking last night, and another way to put it could be summarized as this: PK is as easy to love by Habs fans as he is to hate by others. He was applauded last night while he was called out on a stupid penalty. He will be vilified just the same way, for ridiculous reasons. We have to just stop taking everything to the extreme. But can we? After all, we’re Habs fans…

  3. Kyle dit :

    Let’s not forget that Habs fans are a pretty disliked group, so other fans will dump on the things that we like. Subban, being the lightining rod du jour, is taking the brunt of that hate.

    In time he will learn to stop taking stupid penalties and reduce the number of selfish plays. Then what ammo will the haters have?

    As for taking things to the extreme…you said it: we’re Habs fans…everything is extremely amazing or extremely dire. Only a minority adhere to the old credo of « not getting too high or too low ».

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top