Le Magazine All Habs avec Fantômes du Forum

Repêchage de la LNH – Un jeu de Roulette Russe

By on mars 11, 2012 in NHL news with 0 Comments

Écrit par Habsterix, AllHabs.net

Avec la fin de saison qui approche, les partisans du Canadien se retrouvent dans une position peu familière. Avec leur équipe préférée pratiquement hors des séries depuis quelques semaines, l’équipe fait face à la possibilité d’un choix de loterie pour le repêchage de la LNH qui se tiendra à Pittsburgh en juin.

PENTICTON, C-B — Deux des joueurs les plus talentueux au repêchage cette année sont les Russes Nail Yakupov et Mikhail Grigorenko. Yakupov, qui est revenu au jeu récemment après avoir subi une blessure au genou aux Championnats Juniors, joue pour le Sting de Sarnia dans la ligue de l’Ontario. Il a récemment quitté un match victime d’un coup de coude à la tête. Grigorenko est un centre de 6’3″ qui est mieux connu au Québec, évoluant pour les Remparts dans la LHJMQ sous nul autre que Patrick Roy.

Mais que dire du “Facteur Russe”? Est-ce un mythe ou une réalité? Malheureusement, il y en a qui sortent toutes sortes de propagandes contre les joueurs Russes, allant jusqu’à jouer la carte du racisme (bien que d’être Russe n’est pas une race). Mais jetons un coup d’œil aux joueurs Russes repêchés depuis 2000. Notez que les pays qui formaient l’ancienne USSR sont inclus car ces joueurs sont tous tentés de « rester à la maison » et de jouer dans la KHL.

On peut noter une baisse importante du nombre de Russes sélectionnés à chaque année et ce, malgré qu’ils possèdent possiblement les meilleurs talents individuels. Regardons maintenant ces choix de plus près:

Des 31 Russes choisis au 1er tour depuis 2000, 10 jouent dans la LNH (32%) alors que 19 jouent en Russie (61%). Cela veut dire que basé sur les 12 dernières années, trois Russes sur cinq choisis en première ronde au repêchage seront tentés de demeurer dans leur pays d’origine pour jouer à la maison sans payer de taxes. Peu importe comment les gens tenteront de tourner ces chiffres, le fait demeure qu’il s’agit d’un risque énorme pour les équipes de la LNH. C’est un fait par contre que les jeunes Russes qui viennent jouer leur hockey junior en sol Nord-Américain ont plus de chance de jouer dans la LNH car ils sont habitués à la culture et à la langue. Cela n’est par contre pas une garantie, comme le cas Radulov en fait foi.

Notez bien qu’il ne s’agit pas d’une garantie du talent ici, mais que malgré le fait que les équipes soient plus conscientes des risques en repêchant des joueurs Russes, prenant en considération qu’ils font leurs devoirs non seulement sur le joueur de hockey mais sur la personne et ses intentions de jouer dans la LNH. Une vaste majorité des équipes perdent leur premier choix, un atout irremplaçable dans une LNH avec un plafond salarial.

Lorsque questionné à savoir si les Russes sont étiquetés au repêchage, voici ce qu’avait à dire le directeur-gérant des Penguins Ray Shero :

« Énormément! Nashville a justement perdu son choix de première ronde pour rien. » de dire Shero.

D’ajouter Barry Smith, un assistant des Penguins lors de leurs conquêtes de la Coupe Stanley dans les années 90 et qui a passé les trois dernières années en tant qu’entraîneur-chef de SKA St. Petersburgh de la KHL : « Il y a une vraie difficulté. Si tu repêches un joueur, quand auras-tu ce jeune? La KHL est la deuxième meilleure ligue au monde, et c’est la seule ligue qui puisse payer des salaires comparables à ceux de la LNH. »

Repêcher des joueurs Européens ou Nord-Américains ne garantit pas le succès, loin de là. Mais ça semble enlever le facteur de la KHL de l’équation.

Alors avec ces données en tête, à votre avis, si le Canadien devait gagner la loterie et choisir premier ou deuxième au repêchage en juin, est-ce que vous considérez échanger ce choix pour choisir troisième ou quatrième? Je sais que j’y penserais sérieusement.

Tags: , , , , , , ,

About the Author

About the Author: J.D. is a Senior writer for All Habs as well as Associate-Editor for the French version Le Magazine All Habs, while one of three Administrators of the fan forum Les Fantômes du Forum. He has created the handle Habsterix as a fictional character for the sole purpose of the internet. It is based on the cartoon Asterix of Gaule and his magic potion is his passion for the Montreal Canadiens. How old is he? His close friends will tell you that he’s so old, his back goes out more than he does! He was born when Béliveau lifted the Cup and remembers the days when seeing the Habs winning was not a wish, it was an expectation. For him, writing is a hobby, not a profession. Having moved to beautiful British Columbia in 1992 from his home town of Sherbrooke, Quebec, he started writing mostly in French to keep up his grammar, until non-bilingual BC friends pushed him into starting his own English Blog. His wife will say that he can be stubborn, but she will be the first to recognise that he has great sense of humour. He is always happy to share with you readers his point of views on different topics, and while it is expected that people won’t always agree, respect of opinions and of others is his mission statement. || J.D. est Rédacteur-Adjoint sur Le Magazine All Habs et il est un Rédacteur Principal sur le site anglophone All Habs, tout en étant un des trois Administrateurs du forum de discussion Les Fantômes du Forum. Il a créé le pseudonyme Habstérix comme caractère fictif pour l’internet. Celui-ci est basé sur Astérix de Gaule et sa potion magique est sa passion pour les Canadiens de Montréal. Lorsqu’il est né, Jean Béliveau soulevait la Coupe Stanley et il se rappelle des jours où gagner n’était pas un espoir, mais une attente. Pour lui, écrire est un passe-temps, pas une profession. Ayant déménagé dans la superbe Colombie-Britannique en 1992 en provenance de sa ville natale de Sherbrooke, Québec, il a commencé à écrire en français pour garder sa grammaire, jusqu’à ce que ses amis anglophones ne réussissent à le convaincre d’avoir son blog en anglais. Son épouse vous dira qu’il est têtu, mais elle sera la première à reconnaître son grand sens de l’humour. Il est toujours fier de partager avec vous, lecteurs et lectrices, ses points de vue sur différents sujets, et quoi que les gens ne s’entendent pas toujours sur ceux-ci, le respect des opinions et des autres est son énoncé de mission. .

Subscribe

If you enjoyed this article, subscribe now to receive more just like it.

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top