Le Magazine All Habs avec Fantômes du Forum

Un départ lent pour Devante Smith-Pelly

By on mars 17, 2015 in En Vedette, Ignore with 0 Comments

par Michael Ham-Fan, Chroniqueur, Le Magazine All Habs

Montreal Canadiens v Columbus Blue Jackets

(Photo par Jamie Sabau de Getty Images)

 

MONTREAL, QC. – Je ne suis pas prêt à suggérer que l’acquisition de Smith-Pelly était une erreur, mais force est d’admettre que ses dix premiers matchs avec les Canadiens de Montréal ont été décevants. L’attaquant de vingt-deux ans n’a récolté qu’une seule passe avec sa nouvelle équipe et ce qui a de plus alarmant, est qu’il semble manquer d’intensité dans certains matchs.

L’ailier droit de 6 pieds et 222 lb a été acquis des Ducks d’Anaheim en retour de Jiri Sekac, le 24 Février dernier.

L’entourage des Ducks d’Anaheim avait décrit Smith-Pelly comme un joueur robuste qui pouvait marquer de gros buts, mais qui, pouvait manquer d’intensité et d’implication dans un match. En dix matchs, Smith-Pelly a distribué 32 mises en échec, ce qui est tout de même impressionnant. Sa production offensive, elle, est inquiétante, il n’a récolté qu’une seule passe et surtout, il n’obtient pas un grand nombre de chances de marquer. Pourtant, il joue plus de 11 minutes par matchs depuis ses débuts avec les Canadiens.

Cela dit, il faudra plus que dix matchs pour déterminer s’il sera dans les plans futurs de l’équipe. Il n’a que vingt-deux ans et il est arrivé, au milieu de la saison, venant d’une équipe purement offensive à une équipe défensive. Son jeu lors des séries éliminatoires cette année et son jeu lors de la saison prochaine seront de meilleurs prédicteurs pour ce qu’il pourra apporter à l’équipe à long terme.

Personnellement, je ne pense pas que l’intensité de Smith-Pelly est si manquante. Lorsque nous prenons le temps pour observer son jeu sans la rondelle, Smith-Pelly ne fait pas nécessairement le mauvais jeu. Plutôt, son coup de patin est ce qui m’inquiète le plus. Son manque de rapidité est amplifié maintenant qu’il joue dans la conférence de l’Est, où les équipes pratiquent un style généralement plus rapide en transition que la conférence de l’Ouest.

Lorsque nous analysons ses matchs contre des équipes qui pratiquent un rythme plus lent, comme son match contre les Kings de Los Angeles, Smith-Pelly était beaucoup plus présent et intense sur la glace. En fait, il avait fini la soirée avec huit mises en échec, ce qui est tout de même très impressionnant.

Maintenant, si nous regardons ses deux matchs contre le Lightning de Tampa Bay, une équipe extrêmement rapide dans leur transition en attaque, Smith-Pelly n’est pas impliqué dans le jeu et il semble manquer d’intensité. Il n’a réussi qu’une seule mise en échec par match, dans ces deux matchs. Lorsqu’il joue contre des équipes plus rapides, il parait mal.

D’après moi, son impact en séries éliminatoires dépendra de l’équipe qui affrontera les Canadiens. Je suis convaincu qu’il serait très utile contre une équipe comme les Bruins de Boston, mais je ne suis pas sur de l’impact qu’il aurait contre une équipe comme Tampa Bay ou Détroit.

Plusieurs ont spéculé sur le fait que Devante Smith-Pelly n’est pas en bonne forme, physique. De ce que je me souviens de lui, depuis le junior, il a toujours été un joueur qui avait un poids corporel assez lourd. Tout de même, il a réussi à passer les tests physiques précédents le repêchage. Il avait un bon talent autour du filet et était un joueur physique, ce qui lui a permis d’être repêché en 2e ronde dans le repêchage de la LNH en 2010, malgré son coup de patin. Donc, qu’il soit en bonne forme ou pas, il n’a jamais été rapide sur la patinoire.

L’adaptation à la LNH se fait difficilement pour Smith-Pelly. Par contre, je ne suis pas prêt à abandonner sur son cas. Je suis conscient que ce n’est pas une tâche facile, mais si le joueur natif du Mississauga en Ontario était capable d’améliorer son coup de patin et de s’adapter au style que pratiquent les Canadiens, il pourrait être un atout pour l’équipe. Les Canadiens sont en manque de joueurs lourds qui peuvent frapper, d’où l’idée de cet échange.

Si cette transaction ne finit pas en notre faveur, ce sera l’une des premières mauvaises transactions de la carrière du directeur général des Canadiens, Marc Bergevin. Il est, aussi, intéressant de constater que Jiri Sekac connait aussi des difficultés avec les Ducks d’Anaheim. Il a bien débuté en obtenant trois passes dans ses cinq premiers matchs, mais depuis ce temps, il n’a pas récolté de points dans ses cinq derniers matchs, et n’a pas effectué de tirs au cours des trois dernières rencontres. Tout cela, en voyant son temps de jeu diminuer de match en match.

Lorsqu’une transaction implique deux jeunes joueurs comme celle-ci, il faut normalement attendre plusieurs années avant de pouvoir passer un jugement. Bien évidemment, les partisans des Canadiens sont impatients de voir Smith-Pelly contribuer au succès de l’équipe, mais son évaluation en sera une à long terme.


Sources :
http://www.nhl.com/ice/player.htm?id=8475758&season=20142015&view=log
http://www.nhl.com/ice/player.htm?id=8478137&season=20142015&view=log
http://www.hockeydb.com/ihdb/stats/pdisplay.php?pid=116086

Tags: , , , , , , , , , ,

About the Author

About the Author:

Lien vers mes articles en français : http://fr.allhabs.net/author/mhamfan/ ——————-Michael is a Staff Writer for All Habs Magazine. He completed a bachelor’s degree in Psychology at the Université de Montréal and is now doing his Masters’ degree at the Université de Sherbrooke in Clinical Sciences. Michael has been a hockey fan and a Habs fans pretty much all his life, so for the last two decades and a half. He was born in Montreal to a Chinese mother and a Honduran-Chinese father, so he is fluent in French, English and Cantonese. He understands Spanish and Mandarin but not enough to speak it. His objective in writing is to give information and to give his opinion. At no point will he try to act as an expert on the subject. Michael is humbled to be able to write on hockey and that has always been a dream for him. He attends a lot of hockey games and practices during the year (Habs, Juniors etc.) and when he is not at the game, he is watching them at home, so he will base his opinion a lot on what he has actually seen rather than what he has heard. —————————————————————————————————————————————————————– Michael est un chroniqueur pour Le Magazine All Habs. Il a complété un baccalauréat spécialisé en Psychologie à l’Université de Montréal et il est maintenant, à sa première année en maîtrise en Sciences Cliniques à l’Université de Sherbrooke. Michael a été un amateur de hockey et un partisan des Canadiens depuis les vingt-cinq dernières années. Il parle quotidiennement en français, en anglais et en cantonais. Il comprend aussi l’espagnol et le mandarin sans être très fluide. Michael a appris que la modestie et le respect étaient deux valeurs nécessaires dans la vie. Son approche pour écrire des articles est de donner son opinion basée sur de l’information concrète. Son but n’est surtout pas de se prendre pour un expert. Il assiste très souvent à des matchs de hockey (Canadiens, Juniors, etc.) et lorsqu’il n’est pas dans les estrades, il les regarde chez lui. Donc, son opinion sera basée sur ce qu’il aura vu, plus que ce qu’il aurait entendu. Donc, ses articles ne seront jamais écrits sous le point de vue d’un expert, mais bien celui d’un amateur qui veut susciter la discussion avec ses pairs.

.

Subscribe

If you enjoyed this article, subscribe now to receive more just like it.

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Top