Le Magazine All Habs avec Fantômes du Forum

Une coupe du monde excitante pour les partisans!

By on septembre 19, 2016 in Grands Titres with 0 Comments

nhl-world-cup-jerseys-960x480

par Joana ZghaibChroniqueuse,  Le Magazine All Habs

La saison d’été est une saison plutôt morte pour les amateurs de hockey, si l’on ne prend pas en compte les quelques échanges ou renouvellement de contrats dont qui peuvent arriver durant cette période. Cependant, cette année, la saison morte est rétrécie de quelques semaines avec l’arrivée de la Coupe du monde de Hockey ce mois-ci, rendant ainsi les fans de hockey heureux et excités. 

En effet, quoi de plus excitant pour un amateur du sport de glace que de voir les meilleurs joueurs de la ligue, ceux qui représentent la «crème de la crème», s’affronter tout en représentant leur pays. Certes, cette formule ressemble énormément à celle des olympiques. Par contre, la Ligue nationale de hockey a décidé d’y ajouter sa touche personnelle cette année, avec l’ajout d’une équipe européenne et d’une équipe nord-américaine. Contrairement aux olympiques, on aura la chance de voir les jeunes joueurs en action dans une équipe qui regorge énormément de talents. En effet, parmi l’alignement de l’équipe nord-américaine, on retrouve des noms tels Connor McDavid, Jack Eichel, Shayne Gostibehere, Austin Matthews, Johnny Gaudreau, Dylan Larkin, Nathan Mackinnon, etc. C’est une équipe qui oui, possède des joueurs extrêmement jeunes qui n’ont pas encore acquis une expérience assez notable dans la ligue nationale, mais je suis persuadée qu’elle saura surprendre et qu’il ne faudra pas la sous-estimer. C’est également une très bonne idée de la part de la LNH d’avoir inséré une équipe européenne. Cela permet entre autres aux joueurs dont le pays natif ne comptait pas assez de joueurs étoiles pour former une équipe de bon calibre de s’illustrer quand même.

Il sera intéressant de voir si le Canada dominera encore, comme il le fait souvent dans ce genre de tournoi. Avec un alignement composé de Sidney Crosby, Shea Weber, Drew Doughty, Duncan Keith, Tyler Seguin, Carey Price et Steven Stamkos pour n’en nommer que peu, il sera d’un défi considérable de battre le Canada. On sait que l’équipe canadienne représente la puissance numéro 1 au hockey depuis plusieurs années et elle semble d’ailleurs presque imbattable, que ce soit aux olympiques ou aux coupes du monde européennes ou américaines, même dans les tournois juniors.

Les États-Unis possèdent également un alignement intéressant, avec nul autre que Joe Pavelski comme capitaine. Il n’est pas surprenant de voir que ce dernier sera le meneur de son équipe, lui qui a réussi a amené les Sharks de San Jose à la finale de la Coupe Stanley à sa première année comme capitaine de l’équipe. Il est jeune, certes, mais il est doté d’un leadership qui semblait manquant chez les meneurs des Sharks de San Jose. On sera témoin d’une chimie créée entre des joueurs de grande renommée ; Dustin Byfuglien, T.J. Oshie, Patrick Kane, Zach Parise, etc.

Sans surprise, l’attaquant des Canadiens de Montréal Tomas Plekanec sera le capitaine de l’équipe tchèque pendant l’entièreté de ce tournoi. Il l’a déjà fait à maintes reprises et il a prouvé être bon dans ce rôle, malgré que l’équipe tchèque ne semble pas exactement de calibre pour remporter des victoires face à des équipes comme le Canada, les États-Unis ou la Russie. Par contre, on ne peut pas se prononcer aussi tôt, on peut toujours être surpris dans ce genre de tournoi.

Finalement, il ne faudrait surtout pas oublier l’équipe suédoise et l’équipe finlandaise. Ces équipes, souvent sous-estimées, pourraient aisément remporter des victoires contre les équipes américaines ou l’équipe russe avec les joueurs présents dans chacun de leur alignement.

Tags: , , , , , , ,

Photo du profil de Joana Zghaib

About the Author

About the Author: .

Subscribe

If you enjoyed this article, subscribe now to receive more just like it.

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Top
Aller à la barre d’outils