Le Magazine All Habs avec Fantômes du Forum

Une défensive plus que respectable

By on juin 19, 2015 in Grands Titres with 0 Comments
985816-affaibli-virus-defenseur-jeff-petry

(Photo par André Pichette/ La Presse)

par Pierrick Cusson, Chroniqueur, Le Magazine All Habs

 

Lors de son bilan d’après saison le 17 mai dernier, Marc Bergevin directeur-gérant de l’équipe mentionnait que la priorité de l’équipe n’était pas de se renforcir vers l’attaque, mais plutôt vers la défensive. Aux dires de ce dernier, les équipes championnes se bâtissent de l’arrière vers l’avant. En regardant de plus près les éliminatoires de la coupe Stanley édition 2015 il est force et d’admettre que Bergevin avait vu juste en y allant de ces propos qui ne faisait pas l’unanimité à ce moment.

Regardons de plus près la brigade défensive des Canadiens, et tentons d’y aller d’une projection pour la prochaine saison à venir.

  • (1) P.K Subban 2e choix 43e au total du repêchage de 2007.

P.K. Subban est sans contredits le défenseur le plus spectaculaire de la Ligue nationale de hockey. En plus d’être une menace constante en possession de la rondelle Subban, et d’avoir un lancer frapper redoutable Subban est en mesure de servir de solide mise en échec et de gagner la majorité de ces batailles le long des rampes. Subban est également un joueur capable de donner de nombreuse minute de qualités à son entraîneur-chef.

FORCES : La puissance du tir de Subban ne fait plus aucun doute, ainsi que sa vision du jeu. Souvent il prend les défensives à contre-pied avec de savantes passes à des coéquipiers isolés, et oubliés par l’équipe adverse. Subban distribue également son lot de mise en échec solide en cours de saison, et est en mesure d’élever la qualité de son jeu lors des séries de fins de saisons. Il est un sérieux prétendant au trophée Norris remis annuellement au meilleur défenseur du circuit année après année. Il est le pilier de la brigade défensive du CH.

Faiblesses : Subban comme la majorité des jeunes joueurs tante de tout faire sur la patinoire, en se fiant sur son talent, Subban à la fâcheuse habitude de créer des revirements couteux dans des moments clés de la rencontre, et de faire perdre des points inutilement aux classements.

Projections : Subban sera encore sur la glace pour plus de 25 minutes par match la saison prochaine en plus d’amasser son lot de points avec les unités spéciales, il devrait encore une fois avoir une saison avec une fiche d’environ 60 pts. Avec un peu de chance, l’exubérant joueur pourrait atteindre le plateau des 70pts pour la première fois de sa carrière, et être de nouveau un sérieux candidat au trophée Norris.

  • (2) Jeff Petry, choix de 2e ronde, et 47e choix au total du repêchage de 2006

Lorsque Marc Bergevin a fait l’acquisition de Jeff Petry à la date limite des transactions plusieurs spécialistes ont vu en cet échange un joueur que le CH risquerait de perdre au terme de la saison considérant la faible profondeur en défensive sur le marché des agents libres, et plusieurs observateurs ne croyait pas que le CH être en mesure de mettre sous contrat Petry sans avoir à débourser des millions en surenchère. Encore une fois, Bergevin a surpris en y allant d’une signature très respectable selon le marché actuel. En réalisant l’exploit de lier Petry à l’équipe pour les six prochaines saisons Marc Bergevin s’est assurée d’avoir deux excellents défenseurs droitiers pour les années à venir.

FORCES : Jeff Petry excelle dans l’art d’effectuer une bonne première passe, il a un coup de patin fluide, et est excellent à un contre un. Il est rarement pris hors position et est en mesure de supporter l’attaque à l’occasion en zone adverse. Il possède un bon lancer, et est en mesure de jouer sur une 2e vague de supériorité numérique.

FAIBLESSES : Avec un gabarit de six pieds trois pouces Petry se doit de jouer plus physiquement devant le filet, et le long des rampes. Il doit également être en mesure de transporter davantage la rondelle lors des sorties de zone.

PROJECTIONS : Avec un temps d’utilisation qui avoisinera entre 20 et 25 minutes par rencontre Petry devrait récolter sa part de points, des sommets en carrière son envisageable dans son cas, et une saison oscillant entre 30 et 40 point est réaliste. S’il performe à ce niveau les Canadiens seront en bon état.

  • (3) Andreï Markov choix de 6e ronde, et 162e choix au total du repêchage de 1998.

Le défenseur russe a encore une fois connu une saison plus que respectable avec une récolte de 50 points, cependant il était évident que durant les séries de fins de saison que le général russe avait des difficultés à tenir le rythme rapide des attaquants adverses. Markov qui aura 37 ans au terme de la prochaine saison pourrait très bien disputer sa dernière saison complète avec l’organisation montréalaise et devoir envisager de poursuivre sa carrière sous d’autres cieux.

FORCES : Excellente première passe, vive et précise, une excellente anticipation des jeux se déroulant sur la patinoire, ainsi qu’une belle vision de ce qui se passe sur la glace. Possède également un excellent lancer.

FAIBLESSES : Batailles 1 vs 1 en coin de patinoire, difficultés avec le jeu physique des adversaires, tendance à trop se commettre profondément en zone offensive, vitesse diminuée.

PROJECTIONS : Markov devrait terminer la prochaine campagne avec environ 40pts et son temps d’utilisation devrait se limiter aux alentours de 20 minutes par matchs. Dans le cas contraire, nous risquons de revoir le Markov des séries, fatigué et brûlé.

  • (4) Nathan Beaulieu 1er choix, et 17e choix au total du repêchage de 2011

Nathan Beaulieu a tous les outils, et le talent pour connaître beaucoup de succès dans la LNH. La saison dernière, Beaulieu a finalement trouver une place au sein de l’alignement, et laisse entrevoir de belles choses pour la saison à venir.

FORCES : Coup de patin fluide, supporte l’attaque, bon lancer, bonne relance en offensive.

FAIBLESSES : Dois continuer de peaufiner son jeu défensif avant de penser à supporter l’offensive. Très vulnérable lorsqu’il se fait poursuivre en possession de la rondelle, doit être plus physique le long des rampes, et gagner davantage de bataille 1 vs 1.

PROJECTIONS : Nathan Beaulieu devrait être en mesure de donner plus de 15 minutes de jeux de qualités à son entraîneur, et ainsi contribuer davantage aux succès de l’équipe. Beaulieu devrait avoir plus d’opportunités en supériorité numérique, et une saison de 25 points est envisageable dans son cas.

  • (5) Alexeï Emelin, choix de 3e ronde, et 84e choix au total du repêchage 2004

En plus d’être un joueur physique, Emelin est excellent dans l’art de bloquer des lancers, malgré certaines carences en défensive le russe de 29 ans peut encore rendre de fier service à l’équipe la plus titré de la LNH à moins bien sûr d’une transaction l’envoyant sous d’autres cieux.

FORCES : Joue un jeu physique, polyvalent, excellent pour nettoyer le devant du filet, joueur défensif, peut également évoluer sur une 2e vague de supériorité numérique.

FAIBLESSES : Commets trop de revirements, très vulnérable quand il tente de contrôler la rondelle trop longtemps.

PROJECTIONS : Bien que Emelin éprouve quelques difficultés dans son territoire sa présence physique demeure un incontournable dans la brigade défensive, ça façon de jouer force ces adversaires à précipités certains jeux le long des rampes de peur d’être solidement mise en échec. Emelin devrait avoir un temps d’utilisation variant entre 15 et 20 minutes ou selon l’adversaire. 15 points sont envisageables dans son cas, mais ne parions pas sur davantage. Son salaire de plus de 3,5M pourrait forcer la main de son directeur-gérant et de l’impliquer dans une transaction pour mettre la main sur un attaquant de qualité.

  • (6) Tom Gilbert, choix de 4e ronde et 129e joueur sélectionné au repêchage de 2002

Voici un joueur qui a eu son lot de critique au cours de la dernière saison, après un premier quart de saison plus que difficile plusieurs amateurs ont ouvertement critiqué la signature de deux saisons du vétéran défenseur, mais en 2e moitié de saison il a sans aucun doute été l’un des joueurs les plus efficaces dans le territoire défensif du bleu-blanc-rouge.

FORCES : Bon patineur, il est capable de relancer l’attaque, et de la supporter. Sans être le plus habile, Gilbert est bon dans chacune des facettes de son jeu sans être excellent.

FAIBLESSES : Gilbert doit améliorer sa présence physique, et gagner davantage de bataille en coin de patinoire, même s’il peut bloquer quelques lancers Gilbert doit prendre des décisions plus réfléchies en possession de la rondelle.

PROJECTIONS : À moins d’une transaction, Gilbert devra se contenter du rôle de 6e défenseur, et partager son utilisation entre les gradins, et la patinoire selon l’adversaire. En raison de ces qualités à l’offensive Gilbert peut espérer une saison de 20 points, mais si j’étais vous je ne miserais pas ma chemise là-dessus. Voici un joueur qu’il serait surprenant de voir à Brossard en septembre.

  • (7) Greg Pateryn, choix de 5e ronde et 124e choix au total du repêchage de 2008

Greg Pateryn semble finalement vouloir s’imposer dans la ligue nationale après un long processus d’apprentissage dans la ligue américaine de hockey. Pateryn joue selon ces limites, et semble être prêt à demeurer dans la grande ligue sur une base régulière.

FORCES : Il possède un excellent lancer, il effectue du bon boulot en zone défensive, et ce surtout dans les coins de patinoire. Pratique un style de jeu physique.

FAIBLESSES : Un peu comme tous jeunes joueurs il doit s’adapter à l’exécution de la LNH. Trop de revirements, quand il conserve la rondelle trop longtemps.

PROJECTIONS : Pateryn devrait s’établir dans la LNH cette saison. Son futur à court terme est intimement lié à la décision de l’état-major, dans son cas il faut s’attendre à un temps d’utilisation avoisinant les 12-15minutes par rencontre, et espérer une évolution positive en cours de saison, et plus particulièrement à partir de la 2e moitié de saison.

  • (7) Jarred Tinordi, choix de 1er tour, 22e choix au total du repêchage de 2010

Pour Jarred Tinordi la saison 2015-2016 en sera une ou il devra démontrer hors de tout doute qu’il est prêt à jouer dans la ligue nationale. Avec les départs de Sergeï Gonchar, Mike Weaver, ainsi qu’avec l’âge avancé de Andreï Markov, la porte semble s’ouvrir pour le grand gaillard de 6pieds, 6pouces, mais saura-t-il la saisir.

FORCES : Leadership, présence physique.

FAIBLESSES : Dans le cas de Tinordi il s’agit tout simplement de garder le jeu simple, et de jouer dans les limites de ces moyens sans quoi il devient très vulnérable sur la patinoire.

PROJECTIONS : Il devrait débuter la saison à Montréal, et son côté physique est un élément dont le CH ne peut se passer. Il n’a plus rien à gagner dans la LAH, et dans le meilleur des scénarios il devrait être en mesure de remplacer Alexeï Emelin si Marc Bergevin trouve un preneur pour un joueur de qualité. Dans le cas contraire, Tinordi pourrait sérieusement envisager de poursuivre sa carrière au sein d’une autre organisation.

CONSTATATIONS : Les Canadiens seront une équipe améliorée en défensive, et l’avenir sans être exceptionnel s’annonce intéressant. Il y a assurément une relève, et un changement de garde qui est en train de se mettre en place. La troupe de Michel Therrien devrait encore terminer parmi les meilleures équipes en ce qui a trait aux buts concédés. Jumelé aux prouesses d’un gardien au sommet de son art en Carey Price, les Canadiens pourront encore une fois espérer des résultats plus que satisfaisants.

Tags: , , , , , , , , , , , , ,

About the Author

About the Author: .

Subscribe

If you enjoyed this article, subscribe now to receive more just like it.

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Top
Aller à la barre d’outils