Le Magazine All Habs avec Fantômes du Forum

Une Saison Morte Remplie de Questions

By on juin 24, 2013 in Partisan with 0 Comments

Par Joce, Rédacteur Principal, Le Magazine All Habs

Après chaque saison, les dirigeants se rencontrent afin de faire le bilan de la saison et prennent les décisions nécessaires et parfois difficiles, basées sur ces évaluations. L’été dernier, Geoff Molson a fait le ménage et il a engagé Marc Bergevin pour faire bon cap. Il serait difficile de dire qu’il s’agit d’un mauvais geste, l’équipe passant de la 28e place au classement au 2e rang dans l’est, gagnant la division contre les Bruins en même temps. Cependant, comme on a pu voir ce printemps, les succès en saison régulière ne garantissent pas les mêmes résultats en séries éliminatoires.

Questions

En cette dernière semaine avant le repêchage, Marc Bergevin et son équipe font face à quelques décisions. Les rachats d’amnistie commenceront quelques jours après le dernier match de la Coupe Stanley. Le Canadien a déjà annoncé le rachat de Scott Gomez et bien que Bergevin a dit récemment qu’aucune décision n’a été prise au sujet de Tomas Kaberle, il serait surprenant que le DG du Canadien ne répare pas l’erreur de son prédécesseur en rachetant le contrat du défenseur.

Bien que certains rachats soient faciles à prévoir, plusieurs autres ne sont pas aussi évidents et on risque d’avoir des surprises. Lorsqu’on regarde la liste des agents libres sans restriction, celle-ci pourrait être bien différente lorsque le tout commencera le 5 juillet. Les Flyers de Philadelphie ont annoncé qu’ils rachèteraient le contrat de Daniel Brière et il devrait recevoir quelques appels, notamment des Stars de Dallas qui viennent tout juste d’engager son ancien entraîneur à Buffalo, Lindy Ruff.

Lors d’un été normal, les directeurs-généraux des équipes de la LNH arrivent au repêchage avec une bonne idée des joueurs qui seront autonomes et ils repêchent ou échangent en conséquence. Cet été est différent car il n’y a aucun moyen de prédire qui sera disponible avant la fin de la période des rachats, soit à quelques jours de l’ouverture de la période des agents libres. Marc Bergevin est dans le même bateau en s’en allant au repêchage, lui qui a les poches pleines de choix dans les trois premières rondes cette année. Que fera-t-il avec?

Points d’interrogation

En court de saison, Marc Bergevin a tenté de grossir son équipe, tentant de réclamer Tom Sestito au ballottage et de faire l’acquisition de Ryane Clowe, entre autres, à la date limite des échanges. On pourrait croire qu’il continuera dans la même veine au repêchage et pour la période des agents libres, surtout après avoir vu son équipe se faire intimider contre les Sénateurs en 1ère ronde des séries. Après tout, les partisans sont tous forcés d’admettre que la signature du dur-à-cuire Brandon Prust fût des plus profitables. Ajouter du muscle sera un défi lorsque tu comptes Brendan Gallagher, David Desharnais et le capitaine Brian Gionta sur ton top neuf à l’attaque.

Bien que tous disent les bonnes choses devant les caméras, les performances de Carey Price la saison dernière sont inquiétantes et ce, malgré que les partisans l’eurent voté comme gagnant du trophée Molson. L’équipe lui a consenti un contrat lucratif à long terme et il a répondu avec une saison ordinaire (par ses standards) et il a traversé une séquence à la Marc-André Fleury en fin de saison. Alors que Price a montré des signes de gardien étoile pendant sa jeune carrière, il n’a pas encore atteint le prochain niveau et ce, de son propre aveu. Il est payé comme un gardien élite et l’équipe doit espérer qu’il commence à performer à ce niveau de façon constante. Quel Carey Price verra-t-on la saison prochaine? Cela déterminera le niveau de jeu du Canadien et si celui-ci fera enfin un bout de chemin en séries.

Michel Therrien a fait du bon boulot en convainquant les joueurs à jouer en équipe et ils ont répondu avec de bonnes performances offensives avec aussi, la plupart du temps, de bonnes statistique en défensive. Le dernier quart de la saison et la série contre les Sénateurs ont par contre montré de sérieuses lacunes défensives. Il est vrai que le défenseur robuste Alexei Emelin et la surprise du début de saison Raphaël Diaz manquaient à l’appel en raison de blessures, mais ça ne justifie pas le manque de couverture en zone défensive et les mauvais choix de jeu. Andrei Markov, bien qu’excellent sur l’avantage numérique, a perdu beaucoup de vitesse et son jeu défensif en souffre. Josh Gorges n’était pas lui-même, du moins jusqu’à ce qu’on le jumelle avec Subban, son partenaire des deux dernières saisons. En espérant que Jarred Tinordi puisse se tailler un poste et qu’il apprenne rapidement car ça pourrait aider.

Galchenyuk et Gallagher pourront-ils répéter leur succès? Photo: Paul Chiasson - CP

Galchenyuk et Gallagher pourront-ils répéter leur succès?
Photo: Paul Chiasson – CP

Les deux recevant de votes pour le trophée Calder en tant que recrue de l’année dans la LNH, les jeunes Alex Galchenyuk et Brendan Gallagher ont ajouté de la profondeur en attaque la saison dernière. Michel Therrien a bien utilisé Galchenyuk, limitant son temps de glace et en lui donnant progressivement plus de responsabilités, permettant aux partisans de voir quelques étincelles du talent immense qu’il possède. Gallagher fût une surprise et il a attiré l’admiration par sa combativité, son désir de vaincre et sa volonté d’aller dans les endroits difficiles afin de créer des choses. Quel effet aura une saison de 82 matchs sur son jeu, sur sa santé? Est-ce que Galchenyuk sera déjà prêt à augmenter sa production?

Après avoir passé du temps sur la galerie de presse, Lars Eller a compris ce que Therrien demandait de lui, ce qui lui a permis de connaître sa meilleure saison en carrière. Son vrai caractère et le vrai test reste cependant à venir, lui qui fût victime d’une commotion cérébrale suite à un coup vicieux tôt dans la série contre les Sénateurs. Il y a des joueurs qui reviennent plus fort après une telle blessure, d’autres ne sont jamais les mêmes. Dans quelle catégorie sera Eller?

Lorsqu’ils ont signé Travis Moen pour quatre ans, les Canadiens pensaient qu’il formerait une belle paire avec Prust sur le point de vue physique. Malheureusement, Moen a connu sa pire saison depuis son arrivée à Montréal, autant offensivement que du point de vue physique. Non seulement ne s’est-il presque pas battu, mais il ne frappait presque pas l’adversaire et plusieurs partisans l’ont blâmé lorsqu’après un match contre les Bruins où Prust se faisait malmener, Moen a terminé la soirée avec aucune mise en échec contre les plus grands rivaux de l’équipe. Était-il blessé? S’entend-il avec Therrien? Est-il désintéressé maintenant qu’il a son contrat? Si Moen redevient le joueur qu’il était lorsqu’il évoluait à Anaheim, il aidera beaucoup en créant de l’espace sur la patinoire pour les joueurs plus talentueux de l’équipe.

Bien que les prochaines semaines seront des plus intéressantes, je préfère de loin être à ma place que dans les souliers de Marc Bergevin qui devra tenter de décider et de prédire ce qui pourrait survenir. En tant que DG recrue, on lui lance plusieurs balles courbes mais comme je l’ai dit auparavant, cet homme m’inspire confiance, un sentiment que je n’avais pas éprouvé depuis le congédiement de Serge Savard. Relaxez chers partisans et regardez-le aller. Go Habs Go!

Tags: , , , , , , , , , , , , , , ,

About the Author

About the Author: J.D. is a Senior writer for All Habs as well as Associate-Editor for the French version Le Magazine All Habs, while one of three Administrators of the fan forum Les Fantômes du Forum. He has created the handle Habsterix as a fictional character for the sole purpose of the internet. It is based on the cartoon Asterix of Gaule and his magic potion is his passion for the Montreal Canadiens. How old is he? His close friends will tell you that he’s so old, his back goes out more than he does! He was born when Béliveau lifted the Cup and remembers the days when seeing the Habs winning was not a wish, it was an expectation. For him, writing is a hobby, not a profession. Having moved to beautiful British Columbia in 1992 from his home town of Sherbrooke, Quebec, he started writing mostly in French to keep up his grammar, until non-bilingual BC friends pushed him into starting his own English Blog. His wife will say that he can be stubborn, but she will be the first to recognise that he has great sense of humour. He is always happy to share with you readers his point of views on different topics, and while it is expected that people won’t always agree, respect of opinions and of others is his mission statement. || J.D. est Rédacteur-Adjoint sur Le Magazine All Habs et il est un Rédacteur Principal sur le site anglophone All Habs, tout en étant un des trois Administrateurs du forum de discussion Les Fantômes du Forum. Il a créé le pseudonyme Habstérix comme caractère fictif pour l’internet. Celui-ci est basé sur Astérix de Gaule et sa potion magique est sa passion pour les Canadiens de Montréal. Lorsqu’il est né, Jean Béliveau soulevait la Coupe Stanley et il se rappelle des jours où gagner n’était pas un espoir, mais une attente. Pour lui, écrire est un passe-temps, pas une profession. Ayant déménagé dans la superbe Colombie-Britannique en 1992 en provenance de sa ville natale de Sherbrooke, Québec, il a commencé à écrire en français pour garder sa grammaire, jusqu’à ce que ses amis anglophones ne réussissent à le convaincre d’avoir son blog en anglais. Son épouse vous dira qu’il est têtu, mais elle sera la première à reconnaître son grand sens de l’humour. Il est toujours fier de partager avec vous, lecteurs et lectrices, ses points de vue sur différents sujets, et quoi que les gens ne s’entendent pas toujours sur ceux-ci, le respect des opinions et des autres est son énoncé de mission. .

Subscribe

If you enjoyed this article, subscribe now to receive more just like it.

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top