Le Magazine All Habs avec Fantômes du Forum

Voir le Canadien Sortir de sa Torpeur

By on janvier 28, 2014 in En Vedette with 0 Comments

Par J.D. Lagrange, Rédacteur en Chef Adjoint, Le Magazine All Habs Tout a été dit, écrit et beaucoup a été tenté par les entraîneurs lorsqu’on parle de la mauvaise passe dans laquelle se retrouvent les Canadiens. Ils accordent trop de buts, n’en marquent pas assez, certains disent qu’il faut un changement d’entraîneur, d’autres demandent des échanges, alors que quelques-uns sont plus extrêmes et demandent le congédiement du DG Marc Bergevin. BergevinSinkingHabs PENTICTON, C-B. – Tout comme l’équipe n’était pas aussi bonne que sa fiche l’indiquait lorsqu’ils traversaient leur bonne séquence, le Canadien n’est pas aussi mauvais que ce que nous voyons actuellement. Mais que doit être fait pour remédier à la situation et redonner une direction et de la confiance à cette équipe qui en a grandement besoin? Premièrement, oubliez le congédiement de Marc Bergevin car ça n’a pas de sens. Geoff Molson et Serge Savard ont pris leur temps pour bien choisir leur homme et soyez assurés que Molson ne pense même pas à congédier son homme après moins de 100 matchs de joués. Bien qu’il soit difficile pour certains de le voir aujourd’hui, Bergevin a un plan et il ne s’agit pas, comme on l’entend trop souvent, d’un plan de cinq ans, mais un plan pour garder l’équipe compétitive pour plusieurs années. Je suis convaincu que le temps prouvera qu’il a raison. Ceci étant réglé, je crois aussi que les partisans devraient arrêter de demander la tête de l’entraîneur, car il serait surprenant qu’il soit congédié en milieu de saison. Michel Therrien n’est pas parfait et il ne fait probablement pas l’unanimité dans le vestiaire, mais à moins de gagner régulièrement, vous ne trouverez pas d’entraîneurs ayant l’appui inconditionnel de tous ses joueurs. Le Canadien a changé de directeur général cinq fois et ils ont congédié dix entraîneurs en quatorze ans et Molson veut plus de stabilité à ces postes, et il a raison. Mais parce qu’il n’y aura probablement pas de changements au deuxième étage et derrière le banc ne veut pas dire qu’aucun changement n’est nécessaire. Il y a des joueurs qui ne livrent pas la marchandise, surtout depuis le début de cette période difficile, et cela inclus à mon avis l’entraîneur-chef Michel Therrien, qui n’est pas à l’abri des critiques. Et c’est là qu’arrive Bergevin qui a des décisions importantes à prendre. Il négocie en ce moment avec P.K. Subban et le signer est sa plus grande priorité. Je n’ai aucune idée sur la raison de leur rencontre qui a fait en sorte que Subban soit en retard pour la séance d’entraînement l’autre jour, mais j’espère que le sujet était le contrat et non une rencontre disciplinaire. Sinon, tournons la page et échangeons-le. On a lu qu’il tentait d’échanger Rene Bourque et ses 3,3$ millions. Bonne chance mon Marc, car de la façon que Bourque performe cette saison, les chances sont minces qu’une équipe en veuille afin d’aider le Canadien. La même chose pour Daniel Brière, qui est plus inutile qu’un air climatisé à Yellowknife en plein hiver! À la défense, Douglas Murray ne bouge pas, Francis Bouillon en est à ses derniers milles dans la LNH, Josh Gorges joue plus qu’il le devrait à cause du manque de bons défenseurs, les entraîneurs semblent avoir perdu confiance en Raphaël Diaz et Alexei Emelin a perdu sa hargne, malheureusement, après avoir signé son nouveau contrat. L’équipe, comme l’a lui-même admis Bergevin en quelques occasions, est trop petite, surtout à l’attaque et se fait pousser trop facilement. Sans compter le fait que mis à part Max Pacioretty, il manque de marqueurs naturels, bien qu’on sache qu’Alex Galchenyuk le deviendra un jour. La production offensive de Brian Gionta a baissé et Brendan Gallagher est prêt à prendre la relève. Lars Eller est, à mon avis, une grande déception cette saison, car je m’attendais à ce qu’il débloque et j’ai bien peur que dans son cas, ce que l’on voit soit ce à quoi on devrait s’attendre. De plus, l’équipe se retrouve constamment dans le dernier tiers au niveau du pourcentage de mises-en-jeu, un aspect trop souvent sous-estimé. Donc Marc Bergevin se doit de prendre une décision aujourd’hui sur Andrei Markov et Brian Gionta, qui deviendront tous deux agents libres sans restriction en fin de saison. Il a trois choix dans chaque cas : Il les signe, il les garde et les laisse partir en juillet, ou il les échange. Peu importe ce qu’il décide, il doit vivre avec sa décision et doit considérer les besoins de son équipe en conséquence et cela doit commencer tout de suite. markov À mon avis, les deux plus grands besoins de l’équipe sont un gros ailier-droit pour jouer sur les deux premiers trios, ainsi qu’un défenseur droitier pour seconder Subban. Il n’y a tout simplement personne dans les filiales qui sera prêt à prendre ces rôles dans un futur proche, et ce, même si Greg Pateryn fait l’équipe la saison prochaine comme recrue. Je doute personnellement aux chances du Canadien d’aller loin en séries éliminatoires cette saison, donc j’offrirais mes agents libres sur le marché pour voir ce qui serait offert. Oui, perdre Markov ferait mal à court terme, mais de ce que l’on voit de Nathan Beaulieu, commet-il vraiment beaucoup plus d’erreurs que le vétéran ces temps-ci? Donne la chance au jeune et vit avec les erreurs, tout en sauvant de l’espace important sous le plafond salarial… surtout qu’il est improbable que Brière change d’adresse la saison prochaine. Cette équipe a besoin de changement de direction, un peu comme Bob Gainey l’a fait il y a quelques saisons, mais cette fois sans faire l’acquisition d’un Scott Gomez. L’Avalanche du Colorado a besoin de défenseurs et d’aide en avantage numérique. Seraient-ils intéressés à Andrei Markov? Ils devront qualifier Ryan O’Reilly et de la façon qu’il joue, il est improbable qu’ils ne le fassent pas même à 6,5$ millions. Mais ils ont un budget interne et le natif de Québec Paul Stastny, qui est dans les rumeurs depuis longtemps, deviendra lui aussi agent libre sans compensation. Est-ce que quelque chose pourrait être arrangé entre Joe Sakic et Bergevin autour de Markov pour Stastny? Pendant que vous y êtes, considèrerait-il échanger le dur à cuire Patrick Bordeleau pour, par exemple, Travis Moen qui emmènerait de la défensive et de l’expérience des séries? Mais le Canadien a beaucoup de profondeur au centre, vous me direz, et vous avez raison, surtout si l’on veut y voir le jeune Galchenyuk un jour. Alors, pourquoi ne pas appeler Lou Lamoriello et lui demander le statut du jeune Adam Larsson en lui présentant Tomas Plekanec, un joueur qui est fait sur mesure pour le style de jeu des Devils? Ou peut-être les Capitals seraient intéressés, envoyant l’ailier droit Troy Brouwer et le défenseur droitier John Carlson? Que voudraient les Flames pour David Jones, un ailier droit robuste et productif? Accepteraient-ils de garder du salaire si on prenait le défenseur droitier Dennis Wideman? Est-ce que les Flyers seraient intéressés de laisser partir Wayne Simmonds et Luke Schenn et à quel prix? David Perron à Edmonton? Zack Kassian à Vancouver? Les rumeurs circulent disant que Chris Stewart serait sur le marché à St-Louis? Simon Després n’est pas heureux de sa situation à Pittsburgh? Il y a des joueurs qui pourraient aider le Canadien immédiatement, rendant l’équipe plus grosse et plus difficile de jouer contre. Il s’agit de trouver le prix demandé et de décider de tenter sa chance ou non. Je crois qu’il est temps de prendre des risques calculés. Finalement, lorsque je regarde la façon que le Canadien joue dans sa zone, ça me donne des boutons de voir les défenseurs se jeter sur la patinoire et se mettant devant le gardien pour bloquer des tirs. En agissant ainsi, ils se mettent dans une position vulnérable s’ils n’arrêtent pas la rondelle et ils ne sont pas en position pour contrer leur homme devant le filet, leur laissant ainsi le rebond. Je ne sais pas combien de fois Carey Price a accordé des buts parce qu’il n’y voyait absolument rien ou parce qu’un joueur était seul devant lui. Restez debout, laissez le tir au gardien (le Canadien en a un bon) et gardez votre homme devant le filet! La responsabilité repose, ici, sur les épaules de Therrien car c’est à lui de le reconnaître et d’arranger le problème. Cette équipe n’est pas aussi mauvaise que ce qu’elle nous montre à l’heure actuelle, mais elle a besoin d’être brassée et je crois qu’il est temps que Marc Bergevin commence à mettre son étampe sur son équipe. Go Habs Go!

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

About the Author

About the Author: J.D. is a Senior writer for All Habs as well as Associate-Editor for the French version Le Magazine All Habs, while one of three Administrators of the fan forum Les Fantômes du Forum. He has created the handle Habsterix as a fictional character for the sole purpose of the internet. It is based on the cartoon Asterix of Gaule and his magic potion is his passion for the Montreal Canadiens. How old is he? His close friends will tell you that he’s so old, his back goes out more than he does! He was born when Béliveau lifted the Cup and remembers the days when seeing the Habs winning was not a wish, it was an expectation. For him, writing is a hobby, not a profession. Having moved to beautiful British Columbia in 1992 from his home town of Sherbrooke, Quebec, he started writing mostly in French to keep up his grammar, until non-bilingual BC friends pushed him into starting his own English Blog. His wife will say that he can be stubborn, but she will be the first to recognise that he has great sense of humour. He is always happy to share with you readers his point of views on different topics, and while it is expected that people won’t always agree, respect of opinions and of others is his mission statement. || J.D. est Rédacteur-Adjoint sur Le Magazine All Habs et il est un Rédacteur Principal sur le site anglophone All Habs, tout en étant un des trois Administrateurs du forum de discussion Les Fantômes du Forum. Il a créé le pseudonyme Habstérix comme caractère fictif pour l’internet. Celui-ci est basé sur Astérix de Gaule et sa potion magique est sa passion pour les Canadiens de Montréal. Lorsqu’il est né, Jean Béliveau soulevait la Coupe Stanley et il se rappelle des jours où gagner n’était pas un espoir, mais une attente. Pour lui, écrire est un passe-temps, pas une profession. Ayant déménagé dans la superbe Colombie-Britannique en 1992 en provenance de sa ville natale de Sherbrooke, Québec, il a commencé à écrire en français pour garder sa grammaire, jusqu’à ce que ses amis anglophones ne réussissent à le convaincre d’avoir son blog en anglais. Son épouse vous dira qu’il est têtu, mais elle sera la première à reconnaître son grand sens de l’humour. Il est toujours fier de partager avec vous, lecteurs et lectrices, ses points de vue sur différents sujets, et quoi que les gens ne s’entendent pas toujours sur ceux-ci, le respect des opinions et des autres est son énoncé de mission. .

Subscribe

If you enjoyed this article, subscribe now to receive more just like it.

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top