Le Magazine All Habs avec Fantômes du Forum

Week-end à oublié à Washington, et New York

By on octobre 9, 2017 in Revue de Matchs with 0 Comments

(USA Today)

crédit NHL.com

par Pierrick Cusson, Chroniqueur, Le Magazine All Habs

Montréal, QC. — Le Canadien terminait hier soir leurs voyages de trois rencontres avec une escale au Madison square Garden de New York, et le bleu-blanc-rouge a baisé pavillon par la marque de 2-0. La veille, la troupe de Claude Julien s’était fait massacrer à Washington par les Capitals, et Alex Ovechkin qui a marqué 4 buts dans un revers de 6-1. Il était donc souhaitable que le ch connaisse un meilleur début de match que la veille à Washington ou les caps avaient marqué 3 buts en moins de trois minutes de jeux. Malchanceux, le CH, c’est fait refuser deux buts. L’un d’eux par Andrew Shaw dont la rondelle a été rediriger avec son patin, et l’autre par Shea Weber ou durant la séquence son coéquipier, et Capitaine Max Pacioretty entre en contact avec le gardien des Rangers de New York Henrik Lundqvist ce qui l’empêche de faire l’arrêt.

Carey Price qui avait été chassé la veille après avoir alloué 4 buts en première période a connu un excellent match réservant ces meilleurs arrêts aux dépens de Rick Nash qu’il a frustré à plus d’une occasion. De son côté le King Henrik qui semblait se battre avec la rondelle en début de rencontre à réaliser 34 arrêts pour réussir le jeu blanc. Il a notamment tenu en échec le trio menaçant formé de Thomas Plekanec, Charles Hudon, et Arthuri Lehkonen qui ont eu plusieurs chances de marquées.

Une attaque anémique

Les saisons, se suivent, et se ressemblent depuis plusieurs saisons pour le tricolore au niveau de l’attaque. L’équipe semble à court de solutions offensives malgré un effort soutenu << la rondelle refuse de franchir la ligne rouge >>. L’équipe montréalaise n’a marqué que 3 buts depuis le début de la saison dont deux en infériorités numériques, et un autre à force égal. Le trio, pivoter par Thomas Plekanec, est sans l’ombre d’un doute celui qui offre le plus de chance de marquée depuis le début de la saison régulière. Le trio de Jonathan Drouin est plutôt silencieux depuis 2 rencontres alors que les trios de Philippe Danault, et Jacob De La Rose sont tous simplement invisibles malgré l’effort déployé sur la patinoire.

Une partie de cette solution pourrait très bien être celle de jumeler Pacioretty, Drouin, et Galchenyuk ensemble, et ainsi espérer que ces trois joueurs se complèteront sur la glace. Dans le cas du no.27, un retour au centre pourrait sans l’ombre d’un doute lui être profitable. Bien que l’ancien 3e choix au repêchage semble mieux joué défensivement il n’a aucune cohésion avec son joueur de centre Philippe Danault qui peine à l’alimenter. Le trio complété par Andrew Shaw donne l’impression de courir après la rondelle match après match.

Urgence en défense

C’est connu l’épine dorsale du Canadien est Carey Price, mais devant lui, il y a certain signe inquiétant. Pour un, Jordie Benn est méconnaissable depuis le début des matchs préparatoires. Nous constatons davantage pourquoi il n’a couté que Greg Pateryn pour obtenir ces services. Le frère de Jamie peine à suivre le rythme, et plus souvent qu’à son tour il est pris hors position ou prends la mauvaise décision avec la rondelle. Peut-on blâmer Bergevin pour ces contres performances? Non!

Jeff Petry est un autre joueur qui déçoit après 3 rencontres pour l’américain qui a le profil, et le talent pour bien circuler la rondelle. Petry joue actuellement nerveusement, et semble paniqué avec la rondelle au lieu de simplement se limiter à un jeu simple. Essaie-t-il de trop en faire? C’est fort possible, mais il devra retrouver la stabilité de son jeu sans quoi la saison sera longue, et ardue pour le 26.

Mark Streit à qui on a fait sauter un match à New York n’a réellement pas convaincu l’organisation qu’il méritait une place sur le top 6 de l’équipe. Streit a maintenant 40 ans, et les années semblent l’avoir rattrapé. Dans son cas, il faut s’attendre à le voir plusieurs fois sur la passerelle puisque pour l’instant il ne mérite pas sa place dans l’alignement. Brendon Davidson qui le remplaçait hier soir, à connu une excellente première rencontre. Sans être parfait, il a assurément mieux fait que le joueur d’origine suisse. Il sera intéressant de voir si Claude Julien le gardera dans la formation partante pour le match d’ouverture locale face au Black Hawk de Chicago le 10 octobre prochain ou s’il lui préfèrera David Schlemko qui semble prêt d’un retour au jeu.

Mete, Weber & Alzner ont pour leurs parts connu de bien meilleures performances. Le jeune défenseur de 19 ans, Victor Mete est sans aucun doute celui qui surprend le plus depuis le début de la saison, et il n’y a plus aucun doute dans mon esprit que le jeune passera la saison à Montréal. Dans le cas de Shea Weber, il est tout simplement fabuleux depuis le début de la saison, et ce n’est qu’une question de temps avant qu’ils ne noircissent la feuille de pointage. Pour terminer, Karl Alzner est stable défensivement, et dans son cas une période d’ajustement de quelques rencontres additionnel lui permettra de retrouver son aplomb.

Un petit mot sur le Rocket de Laval qui a remporté les deux premières rencontres de sa jeune histoire. On entend de belle choses concernant Jakub Jerabek qui devrait revenir à Montréal plus tôt que tard lui qui a besoin d’adaptation sur les patinoires nord-américaines, et sur Nikita Scherbak qui semble avoir compris ce qu’il devait faire pour revenir dans la ligue nationale.

En terminant, il y a encore 79 matchs au calendrier régulier, et le Canadien de Montréal a amplement le temps de corriger le tir, et de retrouver le sentier de la victoire. Prenons une grande respiration. Le marathon du calendrier régulier ne fait que commencer!

Tags: , , , , , , , , , ,

About the Author

About the Author: .

Subscribe

If you enjoyed this article, subscribe now to receive more just like it.

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Top